Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Agriculture : la nouvelle carte des zones défavorisées fait courir un énorme risque aux agriculteurs

Il y a quelques semaines, le Ministre de l’agriculture présentait une carte des zones défavorisées, permettant aux agriculteurs d’obtenir une indemnité compensatoire de handicaps naturels. Cette carte doit prendre effet au 1er janvier 2019. Selon les élus PS des Pays de la Loire, "la nouvelle carte des zones défavorisées fait courir un énorme risque aux agriculteurs."Le communiqué


"Malgré l’émotion des agriculteurs et des élus de tous bords, à ce jour, cette carte n’a pas été modifiée. Le ministre s’apprête, vendredi, à piloter une réunion pour déterminer un calendrier de mise en œuvre de mesures d’accompagnement des agriculteurs qui perdent cette aide. Avant que les décisions définitives ne soient prises, nous demandons au gouvernement de reprendre le fil des discussions et d’arrêter ce projet qui aura un impact invraisemblable pour de nombreux agriculteurs des Pays de la Loire.

En effet, en Vendée et dans le Maine-et-Loire, de nombreuses communes se retrouvent exclues du périmètre et de nombreux agriculteurs perdront les indemnités compensatoires de handicaps naturels (I.C.H.N.). Le gouvernement explique que de nombreuses communes ont, au contraire, été réintégrées parmi les zones défavorisées. C’est bien loin de la réalité puisque souvent, ces communes réintégrées ont un nombre moins important d’agriculteurs sur leur sol. Le gouvernement fait donc un tour de passe-passe en intégrant des communes pour lesquelles le potentiel agricole est moindre alors que d’autres communes sont exclues malgré le fait qu’elles ont une surface agricole beaucoup plus importante.

« Le gouvernement n’a pas pris la mesure de l’impact de ces décisions. En Vendée, ce sont 12 communes qui sont concernées et dans le Maine-et-Loire, toutes les communes du Beaugeois disparaissent de la carte. Sans ces aides, les agriculteurs peineront à survivre. L’objectif du gouvernement est-il d’empêcher des pans entiers de territoires ruraux de continuer à se développer et à vivre de l’agriculture ? Le Sud-Vendée est particulièrement touché, comme c’est le cas par exemple pour la commune de Saint-Sigismond pour laquelle Denis La Mache est en train de se battre aux côtés des agriculteurs ! ». Stéphane Ibarra, Conseiller régional, Conseiller départemental de la Vendée et Membre de la commission agriculture.

Notre groupe est donc résolument aux côtés des agriculteurs pour empêcher le gouvernement de prendre de telles décisions. À défaut, nous demandons que l’Etat compense intégralement cette perte sur plusieurs années."

« Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une compensation a minima et extrêmement brutale. Dans les projets du gouvernement, les paysans qui sortiraient du périmètre obtiendraient 80% des aides en 2019, puis 20% en 2020, puis rien du tout à partir de 2021. Le ministre a-t-il réellement conscience de ce qu’il s’apprête à faire et de la situation d’extrême précarité dans laquelle il va plonger les agriculteurs ? ». Marie-Hélène Girodet, Conseillère régionale, Élue du Maine-et-Loire et Membre de la commission agriculture.


Article du 12 avril 2018 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :


Commentaire de meme pas honte 12/04/2018 15:47:06

Les socialistes qui se reveillent.Aprés avoir foutu le bordel pendant cinq ans et mis le pays a terre ils reviennent les deux ou trois pseudo socialos pour donner des conseils et critiquer.un conseil resté chez vous et taisez vous .vous etes aussi compétent que la cfdt a régler des litiges et a nous expliquer qu'ils vont nous defendre et a coté pactise avec le patronnat et l'état.



Commentaire de kenopode 12/04/2018 22:47:31

tien le ps s'interesse aux paysans ??
ben les grandes gouvernances vont dire c'est pas nous c'est l'Europe
peut etre que la zad


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI