Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Courrier du Lecteur : Eglise Notre-Dame de la Visitation, grandeur et décadence

La ville de Saumur a engagé la désacralisation de l'église de la visitation pour pouvoir la mettre en vente (relire notre article). Un lecteur du kiosque nous fait part d'un retour sur l'histoire mouvementée de l'édifice.

vitrail de l'église notre-dame de la visitation


En 2003, la mairie de Saumur commandait à l’école de Chaillot une étude sur le quartier des Ponts. Celle-ci commençait aux environs de 1620. Ses conclusions étaient accompagnées de seize plans du quartier, de l’église et du couvent montrant leur évolution. Le couvent des visitandines était situé le long de l’axe principal de Saumur, comme la maison de la Reine de Sicile (Yolande d’Aragon) sur l'île d'or. Cette rue principale s’est longtemps appelée «rue de la visitation», ce qui était plus évident que le nom de Waldeck Rousseau. L'édifice d'origine fut bénit par l'évêque d'Angers, Henry Arnauld, le 17 mai 1658.

En 1683, Marie-Jacqueline-Thérèse de Rabutin, petite-fille de sainte Jeanne de Chantal, fut élue supérieure. Marie-Jacqueline-Thérèse de Rabutin était la petite-cousine de marie de Rabutin-Chantal, plus connue, après son mariage, sous le nom de madame la Marquise de Sévigné. Abandonnée pendant la révolution française, la rotonde et la nef établie en deux fois, (constructions établies sur des pieux) allaient devenir une église paroissiale. Au 19e siècle, l'ancienne abbatiale du couvent devenue église paroissiale fit l’objet d’une restauration en grande partie ratée. L’adjonction de deux chapelles latérales et l’agrandissement de l’ouverture sur la nef ne firent que fragiliser le monument qui fut alors coiffé d’une lourde charpente uniforme. C’est ainsi que de nombreuses générations de Saumurois ont connu l’église paroissiale Notre-Dame de la Visitation.

A Saumur, les mariniers vouaient à Notre-Dame une grande dévotion. C’est la raison pour laquelle sa statue fut vénérée sur le quartier des Ponts. détruite par les bombardements, elle fut redessinée et restituée. Elle se trouve en haut de la rue Paul-Bert. Les bombardements de 1940 puis ceux de 1944 ne firent qu’aggraver l’état de l’église. Après la guerre, la question s’est posée de savoir s’il ne fallait pas reconstruire entièrement l’édifice. Il fut simplement réparé, sachant que cet état n’irait qu’en empirant. Un clocher branlant étayé avec des pièces métalliques, la reconstruction du campanile par l’architecte Marembert de la ville de Saumur ont permis de prolonger les jours de l’église fissurée de partout. Les plans de l’école de Chaillot étaient accompagnés d’un projet de restauration du quartier situé dans cette rue et autour des restes du couvent des visitandines. La rotonde, datée probablement de 1654, est la partie la plus notable de l’édifice.

Le projet prévoyait de lui rendre sa forme extérieure, comparable à celle de la rotonde des Ardilliers, mais avec des dimensions plus modestes. Une dernière messe fut célébrée dans cette église par l’abbé Paul Rabin le dimanche 24 août 2008. le bâtiment s'avérant dangereux, il fallut se résoudre à fermer l’église Notre-Dame de la Visitation, sans aucune perspective, son classement sur l’inventaire des monuments historiques en date du 11 juillet 1969 ne suffisant pas à la protéger, ni pour elle-même, ni pour son environnement immédiat. Le vitrail est de la rotonde représente la remise des clés de l’église par Jésus à St Pierre. Ce texte entoure le vitrail : « Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo ecclesiam meam », « Tu es pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église ». Après la guerre, les mots latins furent replacés dans le désordre, peut-être un signe précurseur du sort réservé à cette église. Ecrit conjointement par Robert et Christian Percereau, un document complet retrace l’histoire du couvent et de l’église. Il est disponible aux archives municipales.


Article du 10 avril 2018 I Catégorie : Culture

 


14 commentaires :


Commentaire de Beau rappel de l'histoire 10/04/2018 14:58:08

« Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo ecclesiam meam », « tu es pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église » Phrase pleine de sens.
Mais j'y pense: Stéphane Bern a mis en place un loto pour la sauvegarde du patrimoine. A l'évidence cela n'intéresse pas Saumur...



Commentaire de nicolas.p 10/04/2018 16:08:53

moi je verrai bien un étage dans cette ancienne église avec en bas un bar et en haut un club echangiste.Ca manque a saumur.j'ai déja le nom le "je sus".un carton



Commentaire de de brugiere 11/04/2018 00:12:18

ne revenons pas sur l'état de cette église. On le connait. Aux heures où la France en avait les moyens, nos responsables d'hier n'ont rien fait ni ici ni à st Pierre ni au château. Rien. Aujourd'hui, la situation est claire. on est à sec et le maire ( assez éloigné probablement des reflexions catholiques) est le seul à être logique avec lui même et sa fonction de magistrat de la ville. "le bâtiment est malade, il faut s'en débarrasser."
sauf que ce bâtiment est au centre d'un quartier historique avec la " reine de Sicile" qui n'est pas loin. Or, le patrimoine, est une valeur sûre dans cett France en plein chaos.
Il devrait donc être évident que cet édifice soit sauvé.
Qu'on le veuille ou non, la France est un pays catholique voire chrétien ( malgré la trahison de certains clercs ou l'homosexualité et la pédophilie de certains autres dépravés anormaux.. sauf que l'on se plait à vanter - même dans la loi- les groupes LGBT ( sic) ou la déchristianisation massive de la population ). Aujourd'hui, le pays de France se meurt : l'avortement de masse dont on se réjouit jusqu'à voter des lois iniques tue le pays irrémédiablement et il y a l'arrivée des envahisseurs qui ne font que remplacer les enfants que nous ne faisons pas.
ce sont des maux auxquels il faudra porter remède. sinon, c'en sera fait de la substitution de populations.
L'église de la Visitation, qui rappelle Marie et plus précisément Marie enceinte, est la pierre angulaire de la reconquête des esprits. Le combat, à venir et qui est commencé, exige que cette église de la Visitation soit sauvée
.



Commentaire de philippe 11/04/2018 07:30:32

Oui avis aux investisseurs car de passer d'un lieu de culte a un lieu de cul il n'y a qu'un doight.Et puis l'un dans l'autre la religion c'est s'aimer les uns les autres ou les uns dans les autres.un lieu de rapprochement .



Commentaire de François-Marie Arouet 11/04/2018 07:41:09

La remarque de Nicolas.P est indécente. Il n'oserait pas la faire pour une mosquée ou une synagogue...



Commentaire de nicolas.p 11/04/2018 08:23:14

francois et brugiére.Et pourquoi pas avec une mosquée ,une synagogue,un commissariat,une poissonnerie.Il s'agit d'une habitation,un batiment,de la pierre point.Et pour marie enceinte ou pas et d'ailleurs par qui? CE PAUVRE JOSEPH SAINT PATRON DES COCUS.alors qui vous dit que marie n'a pas frequenté des bars a thémes (gays,echangiste etc).Et sont fils au chomage qui trainait en ville en 103 sp n'était il pas un delinquant ? la est la question.



Commentaire de a brugiére 11/04/2018 08:26:48

malgré la trahison de certains clercs ou l'homosexualité et la pédophilie de certains autres dépravés anormaux.. Pour les pédophiles je peu comprendre mais homosexuelle ? cela voudrait dire que dans notre société etre homo est étre anormal et dépravé ? merci de votre réponse mr brugiére.



Commentaire de Bas 11/04/2018 09:31:37

Quelle médiocrité et pauvreté d'esprit de certains commentaires. L'article évoque une partie de l'histoire de notre ville (qui a connu un peu plus de splendeur qu'aujourd'hui). On parle d'Histoire, de religion, d'architecture... Il est tout à fait inapproprié et répugnant de dériver sur des commentaires d'une telle bassesse...



Commentaire de Nostromo 11/04/2018 11:38:51

En dehors des élucubrations de Brugiere (homophobe intégriste royaliste) et d’autres commentaires graveleux, ce monument paraît dangereux à la lecture de l’article. Que faire de cette ruine, si ce n’est en effet la vendre, encore faut il trouver un acheteur.
Pour mémoire notre république est laïque et n’a pas vocation à subvenir aux besoins financiers de l’église. Mais peut-être que les catholiques fervents peuvent mettre la main à la poche pour sauver leur patrimoine ?



Commentaire de @ Nostromo 11/04/2018 13:27:56

Il a été précisé qu'une personne serait déjà intéressée mais il y avait aussi la solution du loto pour trouver des fonds. Evidemment, quand on veut nier notre culture et quand on veut toujours se faire l'avocat du diable à travers tous les articles du kiosque, il reste toujours les solutions de Nostromo!



Commentaire de Nostromo 11/04/2018 14:59:17

Notre culture nous l’héritons de nos aïeux mais nous la faisons aussi évoluer avec notre histoire contemporaine. Elle n’est pas figée dans le marbre, elle vit.
Etre l’avocat du diable je veux bien mais quel est votre diable ? L’homosexuel, le laïc, le communiste, le migrant, le musulman ... ? A chacun ses diables ...



Commentaire de jean marie p 11/04/2018 15:17:19

les lotos vont etre pour les chateaux ou il y a beaucouq de travaux.pour la si il y a un client,pour une habitation,un bar ,une boite ou un garage voir une mosqué et bien l'argent n'a pas d'odeur et nous avons beaucouq d'eglise a saumur.sinon les gens qui critiquent,mobilisez vous et casser la tirelire



Commentaire de @ Nostromo 11/04/2018 17:00:46

Eh bien allons tous vivre en plein désert. Sur ce, je vous laisse à vos diableries.



Commentaire de Nostromo 11/04/2018 19:28:16

Quand t'es dans le désert depuis trop longtemps
Tu t'demandes à qui ça sert toutes les règles un peu truquées
Du jeu qu'on veut te faire jouer
Les yeux bandés.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI