Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Transition écologique : "nous attendons un engagement plus précis et cohérent de la Région"

Ce jeudi 22 mars, plus de deux ans après son arrivée aux responsabilités, la majorité du Conseil régional soumettra au vote une Feuille de route pour la transition écologique. Le groupe Écologiste et Citoyen salue "l’intention" et souligne "des pistes d’actions intéressantes voire certaines ambitieuses" Cependant, à ce stade des discussions, "il projette de s’abstenir pour trois raisons : beaucoup d’actions imprécises, pas de calendrier, pas de budget." Le communiqué.


« Le rapport sur la transition écologique qui sera présenté en session ressemble plus à une opération de communication qu’à un plan d’actions », regrette Sophie Bringuy, co-présidente du groupe Écologiste et Citoyen. « Et puis, la Région s’implique depuis longtemps sur les questions écologiques. Un agenda 21 a été adopté dès 2009, une stratégie pour la transition énergétique et un plan climat énergie territorial en 2014, un plan d’actions pour la biodiversité en 2009 renouvelé en 2013, une charte d’engagement pour le développement durable en 2014, un Schéma régional de cohérence écologique en 2015… Il aurait été intéressant que la construction de cette feuille de route s’appuie sur un bilan des actions passées pour les faire évoluer et vraiment aller de l’avant.

Des bonnes idées… à l’étude ou à préciser

« Plus de 80% des mesures proposées sont soumises au préalable à des études d’opportunité ou à des plans à venir », explique Sophie Bringuy. « Un exemple : l’élargissement du fonds de croissance bleue à la transition écologique en général. C’est une bonne idée. Mais pourquoi la feuille de route se contente-t-elle de l’étude dans les prochains mois de cette évolution au lieu d’acter directement la création de ce fonds ? »

Des annonces fortes avec un calendrier incertain

« La plupart des actions n’ont aucun calendrier de mise en œuvre. Cette feuille de route est-elle vraiment en ordre de marche ? », questionne Sophie Bringuy. « Nous étions très satisfaits de découvrir que le rapport prévoyait une action autour des métiers de demain liées à la transition écologique, sujet majeur et pourtant absent des derniers grands schémas régionaux (Grenelle de l’apprentissage et plan pour l’emploi). Puis déception : la mesure se résume à même pas 8 lignes vagues, sans aucun contenu, ni méthode ou calendrier de mise en œuvre ».

Un plan d’actions ambitieux sans ambition budgétaire

« Aucun budget n’est inscrit dans le rapport pour la mise en œuvre de la feuille de route. Rien ne nous garantit donc que les moyens financiers seront au rendez-vous », regrette Sophie Bringuy. « Le Conseil régional doit se doter de moyens à la hauteur de l’ambition exprimée dans la feuille de route. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas ».


Article du 22 mars 2018 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI