Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Pays de la Loire : "Les fonds alloués pour la bataille pour l'emploi proviennent à 90% de l'Etat"

Suite aux articles parus sur le plan de bataille pour l’emploi du Conseil Régional (relire notre article d'hier), le groupe d’élus LREM souhaite réaffirmer et rappeler certaines réalités. "En effet, ces articles ne font aucune allusion à l’Etat et sous entendent que les crédits alloués proviendraient uniquement d’un volontarisme de l’exécutif régional". Le communiqué du groupe, sous la plume d'Aykel Garbaa, Président du groupe


"L’essentiel des moyens financiers de ce plan de bataille pour l’emploi (90%) nous vient de l’Etat via le Plan d’Investissement Compétences dispositif gouvernemental dont la région Pays de la Loire à décider de se saisir, ce dont nous nous réjouissons.
Il aurait été utile de rappeler que le PIC vise à l’échelle nationale à former un million de jeunes peu qualifiés et un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés et à transformer en profondeur l’offre de formation. Voilà des priorités bien claires !
Il s’agit aussi d’intensifier et d’accélérer l’effort de formation professionnelle des plus vulnérables pour les protéger du manque ou de l’obsolescence rapide des compétences, dans un contexte de bouleversements incessants du marché du travail (révolution numérique, robotique, écologique, …). Rappeler le sens profond des mesures n’est jamais innocent dans l’action publique car cela permet par la suite de structurer les actions et de leur donner corps.
Le groupe tient à alerter sur le manque d’investissement du Conseil Régional dans les métiers de la santé et du social en particulier sur les TISF (technicien de l’intervention sociale et familiale) pour lesquels la région n’a financé que 18 places en formation l’an passé alors même que les professionnels du secteur s’accordent à dire qu’il y a un besoin fort et croissant sur ce métier avec des offres d’emplois non pourvus sur l’ensemble du territoire régional.
Même si notre région peut se réjouir d’un des taux de chômage les plus bas de France, cette réalité reste un fléau pour nombre de nos concitoyens éloigné du marché de l’emploi et de l’intégration dans la société par le travail. Nous voterons et prenons acte des propositions pour l’année 2018, qui pour nous est une année de transition et de mise en place, même si à l’avenir il faudra plus d’innovations, d’ambitions et de priorisations de nos actions."



Article du 21 mars 2018 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI