Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Pays de la Loire. La Région lance son plan de bataille pour l’emploi

La Région lance un plan de bataille pour l’emploi afin d’activer tous les leviers, lever les freins et faciliter la rencontre entre employeurs et demandeurs d’emploi sur le territoire régional : aider les entreprises à innover dans le recrutement, augmenter de 30% les entrées en formation des demandeurs d’emploi, mettre en place des mesures pour les séniors et pour faciliter la mobilité, développer l’usage des réseaux sociaux favorisant le recrutement, etc. Le communiqué.


Avant le session de ce jeudi 22 mars, et quelques mois après s’y être engagée lors de son discours d’investiture, Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, réaffirme : « Avec toutes les armes que nous avons mises en place pour la formation, l’apprentissage et notre contrat de croissance pour les entreprises, nous partons à l’offensive pour gagner la bataille de l’emploi. Nous allons territorialiser davantage nos politiques de l’emploi et prendre en compte la diversité des besoins sur les bassins d’emploi. »

Emploi : une situation paradoxale en Pays de la Loire

Aujourd’hui le dynamisme économique permet à la région des Pays de la Loire d’afficher le plus faible taux de chômage en France, mais ces chiffres masquent deux réalités : les disparités territoriales et la difficulté de recruter pour 83 % des PME et ETI persistent. En effet, certains territoires affichent un taux de chômage proche du plein emploi (Ancenis - 4,7% ou Les Herbiers - 5%) alors que d’autres (Le Mans ou Saumur) pâtissent d’un taux de chômage supérieur à 9%. Dans le même temps, les entreprises peinent à trouver les compétences dont elles ont besoin pour poursuivre leur développement. Et là où le nombre de demandeurs d’emploi est très faible, il faut innover pour renforcer l’employabilité de ceux qui restent en marge du marché de l’emploi.
Pour répondre à cette situation paradoxale, la Région a choisi d’activer tous les leviers, en proposant des outils pour aider les entreprises à mieux recruter, en enrichissant son offre de formation et en faisant sauter les verrous de l’accès à l’emploi : mobilité, garde d’enfants, hébergement...

La Région au coeur de l’action pour l’emploi

Par ses compétences en matière d’économie, de formation et d’orientation professionnelles, et son rôle fédérateur à l’échelon régional, départemental et local, la Région peut intervenir efficacement aussi bien au titre des politiques publiques qu’elle met en oeuvre, qu’en animant l’ensemble des partenaires (Etat, Partenaires sociaux, Départements, Intercommunalités, Pôle emploi, Missions locales, OPCA, Chambres consulaires, Organismes de formation…).
Une large consultation a ainsi été menée afin de partager, avec l’ensemble des partenaires régionaux concernés (Fédérations et branches professionnelles, Chambres consulaires, Partenaires sociaux, CESER, Opérateurs de l’emploi - Pôle emploi, Missions locales, OPCA, acteurs de l’intérim….), un diagnostic relatif à la situation régionale de l’emploi et les leviers sur lesquels il convenait d’agir. Missionnés par la présidente de la Région, Nathalie Gosselin et Sébastien Pilard ont mené de nombreuses consultations auprès des partenaires et des acteurs impliqués.

Des solutions concrètes pour les entreprises et les demandeurs d’emploi

Ce plan pour l’emploi propose d’intervenir sur les différentes dimensions de l’emploi avec une boite à outils pour les entreprises, une offre régionale de formation enrichie, des actions pour faire se rencontrer l’offre et la demande et des solutions pour lever les freins périphériques à l’emploi (mobilité, services,…).

Pour les entreprises…
A titre d’exemple, une expérimentation sera menée sur 5 bassins d’emplois : une quinzaine d’entreprises volontaires, ayant des besoins de recrutement, bénéficieront d’un accompagnement individualisé et d’un référent unique qui activera l’ensemble des solutions, pour mettre fin au morcellement institutionnel qui caractérise les politiques de l’emploi.
D’autres mesures permettront d’accompagner les TPE-PME dans leur politique RH, de développer de nouvelles méthodes de recrutement (approche par les compétences, recrutements par simulation des situations de travail), et de trouver des réponses rapides aux besoins immédiats des entreprises. Le dispositif « Pays de la Loire conseil » se diversifiera pour accompagner les entreprises dans leur réflexion RH. Et une offre « pilote » testera des outils de recrutements digitaux (LinkedIn, Facebook ou le Bon Coin).
Avec la création d’une nouvelle plateforme régionale pour l’emploi, les entreprises pourront par une saisie unique, bénéficier d’une multidiffusion de leur offre afin de mettre en relation les demandeurs d’emploi et les étudiants ligériens avec les entreprises de leur territoire.

Pour les demandeurs d’emplois…

Pour les demandeurs d’emplois les moins qualifiés, la Région augmentera de 30 % le nombre d’entrées en formation dès 2018. En activant le Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC), 6 837 demandeurs d’emploi des plus fragilisés viendront s’ajouter aux 23 338 places prévues cette année. L’offre de formation sera enrichie pour les séniors, les bénéficiaires du RSA, les salariés récemment recrutés et les créateurs d’entreprises.
Le site Orientation-paysdeloire.fr sera doté de nouvelles fonctionnalités : une fonction « Trip Advisor » et un réseau social mettant en relation les professionnels et les demandeurs d’emplois.
Pour faciliter la prise de décision des personnes qui doivent suivre une formation ou faire un essai dans une entreprise un peu éloignée de chez eux, des plateformes de mobilité (co-voiturage, prêt de voiture, vélo,…) seront mises en place dans chaque département sur le modèle ? de WIMOOV déjà active en Sarthe. Une tarification spéciale (-75 %) s’appliquera sur tout le réseau de transport régional. L’enjeu est également d’apporter des solutions de proximité efficaces en étant complémentaire et cohérent avec l’action déjà menée par l’ensemble des partenaires.
Ce nouveau plan pour l’emploi mobilisera près de 246 M€ d’autorisations d’engagement au titre de la formation professionnelle, ce qui portera ainsi l’effort régional global en faveur de l’emploi local à près de 815 M€, soit 45 % du budget régional.

5 priorités


- Encourager l’expérimentation de solutions innovantes pour le recrutement et la gestion RH par les entreprises
- Enrichir l’offre des formations proposées aux actifs ligériens, et en particulier aux demandeurs d’emploi.
- Favoriser la connaissance réciproque et faciliter la rencontre entre les entreprises et leurs futurs salariés
- Lever les freins périphériques à l’emploi
- Créer les conditions d’une coopération durable entre les acteurs institutionnels pour assurer le lien entre emploi, formation et orientation au plus près des territoires
Lire le détail des priorités avec les mesures proposées en téléchargeant le PDF


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 20 mars 2018 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :


Commentaire de BoucherJC 20/03/2018 19:50:01

Belle initiative car il faut sortir Saumur de la situation actuelle. Nous sommes prêts à contribuer à cet élan en accompagnant les chercheurs d'emploi à Saumur. Les sortir de leur isolement et les aider à améliorer leur projet professionnel. C'est le but de notre association Solidarités Nouvelles face au Chômage...



Commentaire de Michel 20/03/2018 21:36:10

C'est une belle initiative que celle là: faire rencontrer des employeurs et des chômeurs: je partage l'avis précédent (JC Boucher):Saumur a besoin de la présence de professionnels, et d'un accompagnement.

Merci à La Région de pallier à la carence de Pôle Emploi dans ce domaine: non seulement cette administration n'est pas présente au niveau de l'emploi local, elle ne propose rien, aucun emploi, mais elle va voir ses moyens augmenter pour "traquer", "fliquer" les pauvres chômeurs.
Je me pose une question: comment vont ils "sanctionner" (donc "radier") des personnes qui refusent un emploi? Vous en connaissez, vous, des chômeurs qui ont des propositions concrètes d'emploi?
S'ils en avaient, ils les accepteraient avec plaisir!
On marche sur la tête, je crois...



Commentaire de Eliot NESS 26/03/2018 10:14:20

Comme le dit Michel, on marche sur la tête.
J'ai fait une formation l'année dernière financée par la région. Jusque-là tout va bien.
La formation se déroulait dans un centre qui se nomme par 4 lettres.
Cette formation durait 9 mois et l'on devait avoir 4 profs. On en a eu qu'un. Un prof qui connaissait 3 matières sur les quatre.

La quatrième matière fut donc retirée de l'examen alors que c'était une matière importante.
Le conseil régional devait envoyer un agent contrôler la formation au bout de 6 mois.
Personne n'est venue.
Formation pas au top, sur du matériel électrique datant des années quatre vingt.
Matériel d'atelier obsolète ne permettant pas de travailler correctement.
Un élève avait envoyé un courrier dans ce sens à la région, il n'a jamais eu de réponse.
Les centres de formations pour certains encaissent l'argent des régions et se moquent du résultat.

L'emploi des séniors est une catastrophe. J'ai la cinquantaine et je suis motivé pour travailler. Les boites d'interims ne jouent pas le jeu.
On m'a reproché d'avoir quitté l'industrie il y a 13 ans et que cela posait problème.

Comment faire travailler des gens jusqu'à 62 ans !
Ne tombez pas au chômage à la cinquantaine.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI