Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le Mag'Hebdo. Police de Sécurité au Quotidien : La Ville de Saumur attentive

Le Ministre de l'Intérieur, Gérard Colomb, veut faire du partenariat local une priorité de la future PSQ, Police de Sécurité au Quotidien qui va être expérimentée dans une trentaine de quartiers de villes en France dès cette année. Et il en appelle à une nouvelle stratégie de lutte contre la délinquance auprès des maires. Qu'en est-il à Saumur ?


Héritière d'une police de proximité née en 2003, police qui fut souvent décriée, la PSQ (Police de Proximité au Quotidien) voulue par le gouvernement Macron a pour vocation de réduire le fossé entre la police nationale et la population. Pourrait-elle être une réponse à la demande de proximité exprimée depuis de nombreuses années par les élus locaux, notamment dans les quartiers difficiles ? A l'évidence, c'est un des grands chantiers du quinquennat d'Emmanuel Macron, mais sans aucun doute l'un des plus sensibles. Et c'est le 8 février dernier que le Ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb en a dévoilé les contours, une PSQ qui sera accompagnée dès le printemps prochain d'une réforme des procédures pénales. Attention ne par confondre avec le GLTD, groupe local de traitement de la délinquance, un groupe de travail à visée opérationnelle mis en place par une circulaire en 2000 et qui sera opérationnel dans les Hauts Quartiers. (lire notre article ultérieurement).

"Faire une véritable révolution"

"C'est un profond changement de méthode qui va s'engager", a souligné le Ministre. Et Gérard Collomb de vanter l'ambition de la réforme, "soucieux de varier le type de réponses selon les territoires et de donner d'avantage de pouvoirs aux commissaires et autres commandants de gendarmerie." Et de rajouter : "Nous pensons que la sécurité doit être une chaîne continue, qu'elle doit impliquer les acteurs, de la base au sommet, les élus, les maires et la population . C'est en ce sens que nous voulons faire une véritable révolution", a-t-il déclaré devant une assemblée de quelques 400 personnes, hauts-fonctionnaires, mais aussi quelques élus dont le Président des Maires de France, François Baroin. Et il s'agit d'un véritable programme d'actions sur 5 ans destinés à renforcer les forces de sécurité, "recentrées sur leur métier, remises sur le terrain, débarrassées des tâches indues, mieux formés et bénéficiant d'un équipement modernisé et technologique (…) Bref une police et une gendarmerie aux ambitions retrouvées (…) dans un un nouvel état d'esprit qui devra permettre de s'attaquer aux incivilités et aux infractions du quotidien et à apaiser les relations avec les populations." Et d'ici à septembre, la PSQ sera mise en place dans 30 quartiers dits prioritaires en France. Ainsi 15 à 25 policiers supplémentaires seront affectés dans chacun de ces quartiers pour mener à bien une action conjointe avec les Ministères de la Justice de l'Education Nationale, de la Rénovation Urbaine, des Sports de la Culture et des élus locaux. Au total, c'est un effectif de 600 agents qui seront dédiés aux 30 territoires tests. Et chaque territoire bénéficiera d'un nouveau « délégué cohésion police-population ».

Resserrer le partenariat avec les maires

Et priorité affichée de cette réforme : le renforcement de la coopération avec les maires et les élus locaux. "La police que nous voulons est une police plus partenariale", a martelé Gérard Collomb. "Le maire est souvent le premier interpelé. Il faut pouvoir associer à la fois les élus, leurs polices municipales, les associations, les bailleurs sociaux les acteurs de la mobilité et les acteurs de la sécurité privée." Enfin de conclure : "Je demande aux maires qu'ils développent leurs polices municipales, qu'ils mettent de le vidéoprojection, qu'ils puisent faire de la prévention situationnelle car on sait bien que tel ou tel type d'urbanisme fera qu'une zone qui deviendra plus criminogène." Et, en parallèle de la mise en place de PSQ, et c'est indissociable selon le gouvernement, la simplification de la procédure pénale est dans les clous, sous la forme d'un projet de loi qui sera présenté au printemps.

La ville de Saumur attentive

"Nous n'avons pas de positionnement pour le moment, mais on y pense", a signifié le maire de Saumur, Jackie Goulet, dont la ville dispose de 2 quartiers dits prioritaires, en l'occurrence Les Hauts Quartiers et le Chemin Vert. Et de rajouter par rapport au renforcement éventuelle de la police municipale : "On y regardera au moment voulu, mais en tout état de cause nous ne nous substituerons pas à la police nationale."
Et le sous-préfet de Saumur, Jean-Yves Hazoumé de rajouter : "Lorsque la 30 novembre 2017, nous sommes venus présenter en quoi consistait ce nouveau dispositif à Saumur, le maire de Saumur était présent et attentif." Et si Jackie Goulet déclare que la police municipale ne sera pas intégrée à ce dispositif, le sous-Préfet cela étant de le dire : "Pour participer à ce dispositif de PSQ, certaines villes vont accroître les pouvoirs de sécurité et les plages horaires de leurs agents de police municipale, comme ce sera par exemple la cas à Nice, qui va donner des moyens supplémentaires à son service. Ce ne sera pas le cas à Saumur, mais j'ai demandé cela étant au Maire de Saumur d'accroître la participation de ses agents, notamment pour les manifestations proposées par la ville."


Article du 21 février 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Superdeg 21/02/2018 13:45:55

Une police efficace avec une justice laxiste ça sert pas à grand chose qu'à encourager les voyous. La police l'arrête la justice le relâche donc elle lui donne raison



Commentaire de marianne 21/02/2018 14:17:29

Et la police municipale de saumur pas top .autant la nationale assure mais eux une anti pub pour la police .



Commentaire de cayenne 21/02/2018 18:07:19

au royaume des bisounours ,le risque zéro existe bien pour les délinquants, .IL faudra bien un jour SUPPRIMER ces droits aberrants accordé aux délinquants:téléphone,télévision,ordi, visites, parloir "intime",droit de refuser la castration intime, droit de refus à comparaitre.La prison n'est pas une colonie de vacances.
Prenons en exemple en Hongrie,le gouvernement expérimente des prisons où les détenus travaillent pour rembourser le coût de leur détention, un programme visant à faire face au problème de surpopulation carcérale.Attention aux pleureuses des droit de l'homme!!!!!!Un délinquant devrait perdre ses droits en rentrant en prison et les récupérer en sortant!!!
on n'applique pas les lois qui existent! car il n'y a pas de place dans les prisons;Nicole Belloubet, gardes des sceaux, vient de répondre à une question à l'assemblée relative au nombre d'étrangers incarcérés:officiellement,il y a 14964 détenus étrangers(qui n'incluent bien évidemment pas ceux qui possèdent la double nationalité).Donc 15000 places de disponibles si on les renvoyait purger leur peine dans leur pays, comme le prévoit la loi.
Il faut vite rétablir la "peur du gendarme" pour ces petites frappes , et rendre" force de loi " à nos policiers.Quand plus de 80000 peines de prison ferme attendent d'être exécutées,(essentiellement de moins de 2 ans),comment voulez vous que notre police fasse son boulot conscienceusement,ils sont écoeurés à juste titre.



Commentaire de Le Pape du P.Q. ... 21/02/2018 18:23:52

"Police de Proximité au Quotidien" l'acronyme n'en serait pas PPQ, plutôt que PSQ ? "Ha non,ça c'est pas possible tout le monde dira que c'est la Police du PQ..." Bref sur ces envolées lyriques je suis navré de lire: "Nous n'avons pas de positionnement pour le moment, mais on y pense" comme si Les Hauts Quartiers et le Chemin Vert, sujets de prédilection de nos démagogues issus de urnes, étaient des nouveautés arrivées hier, par surprise... Comment peut-on encore croire que c'est en votant que l'on fait changer les choses ? Aller, je me ressers de la purée !...



Commentaire de Paul Hémique 21/02/2018 22:30:26

Soyez rassurés braves Saumurois ..La police vous protège ...
Dimanche 18 Février à 15h 15 précise un véhicule de police était en maraude aux abords du Camping de Chantepie . Il faisait un temps magnifique pour une ballade entre fonctionnaires avec notre véhicule de service et le plein de carburant qui va avec ...
Si ça ce n'est pas de la Police de proximité !!!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI