Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Edito de Michel Choupauvert : tribunal pour coupe de végétal, mais pas pour le scandale à l’hôpital

Ma semaine avait commencé avec le sourire... De petits flocons étaient venus gripper la routine du quotidien et donner le sourire aux enfants petits et grands... C'était bien ça... Il y avait aussi le libraire indépendant, Patrick Cahuzac qui prenait la route de Nantes pour attaquer la ville parce qu'elle coupait 2 1 arbres pour n'en replanter que 11... Et puis... il y a eu l'accession de Longué en Coupe de France des affaires pour son hôpital (relire ici)... Celle-ci n'est pas nouvelle, mais là, j'ai fait la grimace, c'est quand même bizarre qu'elle ne soit pas au tribunal...


Il y a quelque temps, je m'amusais à affubler Longué et son maire de sobriquets : "Frédo d'la Pampa"... La ville, dont la surface est aussi importante que la ville de Paris est devenue capitale. Capitale des investissements foireux pour les hôpitaux et Frédéric Mortier a atteint le niveau national en devenant secrétaire fédéral du parti de Dupont-Aignan, Debout la France... Le Figaro, Challenge... parle de Longué. Cool


N'en jetez plus...

116 ans de dettes, un coût de prise en charge de patient de 50%, 26 millions d'euros de travaux au lieu des 20 annoncés, des durées de prise en charge truquées, un établissement en survie artificielle, dérive, impasse financière, travaux commencés sans emprunts.... N'en jeter plus... Le rapport N°4 de la Grande Cour des Comptes reprend celui de la CRC (Cour Régionale des Comptes) et remet sous le feu des projecteurs un des plus jolis scandales financiers que notre région n'ait jamais connu.... J'ai lu avec attention tout le rapport... Exposé, conclusions, avis contradictoires... C'est bien fait. Mais nulle part sur le net je n'ai trouvé de trace d'un procès quelconque pour trouver un coupable et qu'aucun décisionnaire ne puisse plus agir en totale impunité. ...

Protégez nous svp

Alors j'ai pensé à Monsieur Cahuzac, qui a, on dirait, un peu de temps à consacrer à des actions en justice. Ne pourriez-vous pas Monsieur, saisir le tribunal pour que cesse ce genre de gabegie financière. Certes, c'est moins romantique que la survie des arbres, mais je vous promets de demander à tous les journalistes que je connais, de faire un article pour que les économies que vous allez réussir à faire faire soient consacrées à la plantation de forêts...

Merci Monsieur,

Michel Choupauvert


Article du 10 février 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de jean nemardt 10/02/2018 21:37:59

malheureusement pour le saumurois , cette affaire est désastreuse pour la région , l'image est terrible ....comme d'habitude , le silence radio se met en place , il ne faut faire aucune vague , pas un élu ne se manifeste ... par exemple le personnel de l’hôpital de longué est dans le rouge au niveau stress , quels sont les élus qui vont y aller au moins pour dire " on s'est planté " ? et pourquoi kiosque ne demande pas son avis à mr goulet , président du conseil de surveillance de l’hôpital de saumur , employeur de 1 000 agents qui commencent à comprendre que la patate chaude , ça va être pour eux , alors que financièrement c'est un hôpital qui est en tentative de sortir la tête de l'eau au niveau budget , avec déjà des dizaines de suppressions de postes ...merci donc à kiosque d'avoir l'avis du "patron" de l’hôpital longue- saumur , il y a urgence !!!!!!!!!!!!!



Commentaire de je vis a longué 11/02/2018 10:03:09

évidamment personne ne peu vivre 116 ans sous perfusion .Je suis étonné qu'un t'elle désastre financier a pu exister sans un controle de l'égalité comme si tout les acteurs de ce désastre étaient de conivences ces tout ce beau monde qui doit répondre devant le tribunal .Comme ça nous pourrons commenter a souhait



Commentaire de Francis Prior 11/02/2018 10:44:36

Je ne suis pas sur que le président du conseil de surveillance ait un réel pouvoir autre que celui d'alerter le directeur général de l'ARS (agence régionale de santé). La réforme hospitalière de 2009 a renforce le pouvoir des directeurs et de l'ARS au détriment du conseil d'administration devenu simple conseil de surveillance ne disposant d'aucun moyen propre de contrôle. Comme quoi la gestion des hauts fonctionnaires peut être aussi aléatoire que celle des élus.



Commentaire de Etienne de Longué 11/02/2018 12:23:34

dommage que ce monsieur Cahuzac ne soit pas longuéen. On en aurait bien besoin



Commentaire de Henri 12/02/2018 09:24:39

La folie des grandeur de mortier...



Commentaire de margaux 12/02/2018 10:19:38

c'est l'ARS qu'il faut questionner, c'est elle seule la responsable, on peut ergoter sur la responsabilité des anciens responsables du CH de Saumur ou du Maire de Longué, ça soulage mais cela ne sert à rien, il faudrait prendre la peine de se déplacer à Nantes pour interroger l'ARS..
Comme votre Mr Cahusac.
vous pourriez faire voiture commune...



Commentaire de a margaux 12/02/2018 11:13:19

pourquoi un conseil de surveillance

qui a signé les appels d offre pour la construction de l hôpital? Pourquoi la commune s est elle portée caution pour les prêts comment peut on se porter caution et mettre en péril les finances d une commune sans vérifier la solvabilité de l hôpital
j espère que les membres du conseil de surveillance de l hôpital ne percevaient pas des jetons de présence ....ce serait le comble



Commentaire de Francis Prior 12/02/2018 12:15:13

Les établissements publics de santé relèvent de l'Etat, ils ne peuvent donc être en faillite. Les difficultés financières devront être reprises dans le cadre des prochains exercices et apurés par la tarification ou par la dotation complémentaire. Il reste que l'absence ou la faiblesse du lien avec les collectivités pose un problème de cohérence (le président du conseil de surveillance peut ne pas être un élu local) des politiques sanitaires comme le montre la désertification rurale. La technocratie de l'ARS n'apporte aucune garantie contre la gabegie bien au contraire du fait l'irresponsabilité de fait des chacun des hauts fonctionnaires pour lesquels la sanction démocratique n'existe pas à l'inverse des élus.



Commentaire de fille de résident 13/02/2018 15:52:28

catastrophe humaine et financière!!l ancien directeur est grassement payé au directoire du CHU Angers, sans état d ame, sans punition!! le nouveau directeur cautionne et perdure!! Qu en sera t il de l Ehpad de Montreuil Bellay dont tout le monde se fout!!personnel épuisé, familles désabusées, résidents sans dignité!!les cons tribuables cons tinuent à payer..Quel grand manque de respect pour nos anciens....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI