Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Loudunais : Acheté 500 000 euros par 6 500 internautes, le Château de la Mothe-Chandeniers est sauvé

« Il y a 2 mois, nous nous sommes lancés dans un pari fou avec Adopte un Château et Dartagnans : faire adopter le Château de la Mothe-Chandeniers par des milliers de personnes. L'amour du patrimoine a triomphé et la belle aventure ne fait que commencer ! », se réjouit-on sur la page Facebook « Sauvons le Château de la Mothe-Chandeniers ». En ce début décembre 2017, l'édifice en ruines, situé aux Trois-Moutiers (Vienne), vient en effet d'être vendu 500 000 euros à 6 500 internautes.


Voici une belle preuve d'amour faite au patrimoine... Le vendredi 1er décembre dernier, l'association des « Amis de la Mothe-Chandeniers » et la plateforme de financement participatif dartagnans.fr ont concrétisé leur pari fou : sauver le Château de la Mothe-Chandeniers en le faisant adopter par des milliers de personnes. Ils s'étaient donné 80 jours pour collecter 500 000 euros en vue de son rachat. L'objectif a été atteint il y a quelques jours, ce qui a permis à 6 500 internautes d'en devenir les propriétaires.

Un rachat collectif sous forme de SAS

Dartagnans.fr, site internet spécialisé dans le sauvetage et la conservation du patrimoine, et les associations « Adopte un Château » et « Les Amis du Château de la Mothe-Chandeniers » se sont unis en 2017 pour proposer un grand projet de sauvetage. Il s’agissait de rendre le Château collectif et de permettre aux amoureux d’en devenir les gardiens. Racheté sous forme de SAS (Société par Actions Simplifiées), chaque donateur avait la possibilité d'en devenir actionnaire et donc co-propriétaire du Château. Cette plate-forme dédiée permettait ainsi à chaque propriétaire de suivre l’avancée des travaux, les événements, les propositions de projets et de construire un véritable projet collaboratif et participatif. Puis, à la fin du mois d'octobre 2017, un compromis de vente était signé devant notaire par les 3 parties avec le propriétaire, Marc Demayer, un amoureux du patrimoine, originaire de la région et âgé de 82 ans. Ce dernier avait acheté La Mothe-Chandeniers en 1982. À noter qu'une clause suspensive permettait de se délier si les 500 000 euros n'étaient pas collectés à temps...

Un rachat collaboratif, inédit dans l'histoire du patrimoine

Afin de réunir les 500 000 euros en 80 jours, les défenseurs du patrimoine avaient lancé une proposition peu commune sur le site Dartagnans.fr : la box « Ma part du Château » (image ci-contre). L'idée, lancée au début du mois d'octobre dernier, était de s'offrir un Château pour Noël en achetant une box à 60 euros, à placer sous le sapin (+ 1 euro qui donne droit à une des 10 000 parts du Château). Via cette box, notamment, les « sauveurs » de la Mothe-Chandeniers ont réussi leur coup ! Le vendredi 1er décembre dernier, les 500 000 euros ont été collectés, grâce à la participation financière de 6 500 internautes, de 45 nationalités (Brésiliens, Américains, Italiens, Français, Japonais, Australiens, Allemands...). Si chacune de ces personnes est co-propriétaire, rappelons toutefois que dans une SAS (1), la responsabilité de chaque copropriétaire étant proportionnelle à l’apport investi. Peu importe, au final. Le dernier mot revient à Romain Delaume, co-fondateur de Dartagnans.fr, qui a indiqué à l'AFP qu'il s'agit d'une opération de rachat collaboratif sur internet « inédite dans l'histoire du patrimoine mondial ». Mais ce n'est qu'un premier palier... « L'objectif étant d'atteindre à terme un total d'un million d'euros (2) », a-t-il conclu auprès de l'AFP.

(1) Ce dispositif a permis à chaque donateur d'au moins 51 euros de devenir actionnaire et co-propriétaire.

(2) Une somme qui servira à couvrir les frais financiers liés à l'achat, les diverses expertises architecturales et les travaux de déblaiement et de sécurisation des lieux, programmés pour le printemps de l'année 2018...


Article du 05 décembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de Espoir.. 05/12/2017 21:49:23

Le patrimoine est bel et bien vivant ! Merci à tous !



Commentaire de berger3 06/12/2017 16:47:26

Il y a plus de 20 ans j'ai eu l'occasion de visiter ce superbe édifice. Les vestiges laissent imaginer le faste de ce chanteau avant l'incendie, l'ancien embarcadère, les vastes cuisines. A l'époque il y avait encore les fourneaux.



Commentaire de Benoît 07/12/2017 07:33:48

quelle embarcadére ?



Commentaire de berger3 07/12/2017 09:25:53

à l'arrière du bâtiment, juste au niveau de l'eau il y a une zone aménagée de telle sorte qu'il est possible de monter en barque pour naviguer sur les douves .



Commentaire de nicolas.p 07/12/2017 12:08:57

Et avec le chateau l'ancien proprio a t'il fourgué son frére qui habite a gauche face au chateau ,car la coté animation vous allez étre servi.



Commentaire de Boireau Thierry 07/12/2017 17:47:26

Artisan tailleur de pierre au Coudray Macouard, je vous propose mes services pour l\\\'entretien du château
Cordialement
Thierry Boireau



Commentaire de nicolas.q 20/12/2017 09:17:44

@nicolas.p, en même temps, je ne sais pas si vous ne réagiriez pas pareil avec 10 gugusses par jour depuis des mois qui débarquent chez vous pour tenter de s'introduire dans un bâtiment dangereux... Même l'association qui va devenir propriétaire dit maintenant que le bâtiment est dangereux et qu'il ne faut pas y aller tant qu'il n'y aura pas eu de travaux effectués... donc jusque là, le gardien était "pas cool", maintenant que c'est l'association, c'est cool ? le risque juridique changeant de tête, le discours a rapidement changé... amusant non ? ;-)



Commentaire de lionnel dugas 20/12/2017 11:46:02

Non le frére en question a fait les frais de condanation et meme les voisines ont deja données avec le personnage.surveiller absolument d accord et les gens ayant pris des photos ,vidéos sans autorisation sont condannable.



Commentaire de nicolas.q 22/12/2017 11:34:04

Les relations de voisinage, c'est toujours simple... j'en sais quelque chose dans mon immeuble de 300 habitants :-)
Mais vous ne faites que confirmer la pression subie, et je doute que quiconque y résiste... et ce n'est pas le succès de la collecte de fond qui réduira la circulation, même si les gens confondent posséder les parts d'une société, et avoir le droit de se promener librement dans les "locaux"... surtout avant que la cession soit faite... nul doute que les futurs tauliers expliqueront ceci également...
Pour l'instant, attendons déjà la signature de la vente, les papiers sont souvent plus compliqué qu'ils ne le paraissent...
A suivre


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI