Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



L’urgence climatique selon Alain Pagano, membre du Conseil National du PCF

Aujourd'hui un grand nombre de chercheurs tirent la sonnette d'alarme sur les conséquences du réchauffement climatique. Comme chercheur en écologie, comme dirigeant national du PCF, comme élu de la république ou comme simple humain, Alain Pagano partage cette alerte ! Son communiqué.



"Les années deviennent de plus en plus chaudes, validant, hélas, les prévisions alarmistes du GIEC ! Montée du niveau des mers, réfugiés climatiques, sécheresses, catastrophes météorologiques, extinction de la biodiversité ... jusqu'aux menaces sur la survie de l'Homme ! Le réchauffement climatique est en cours ... et rien de sérieux, véritablement à la hauteur des enjeux ne semble se mettre en place ! Je suis atterré de tant d'inconséquences et de légèreté de la majeure partie de notre classe politique devant les conséquences de l'inaction. Il y a non-assistance à humanité en danger ! J'appelle mes amis communistes, mes amis de gauche à donner l'exemple à nos concitoyens en étant plus volontaristes, plus concrets, plus lisibles sur cette question. Pour donner une perspective qui permette la mobilisation populaire sur ces enjeux.
Il y a besoin d’un grand plan d’urgence contre le réchauffement climatique global !
Concrètement. Rapidement. Sans attendre. Au niveau international pour que se mettent en place les mesures adéquates. Sans délai. Et en aidant les peuples à intervenir pour que leurs dirigeants s'activent.
Mais il faut donner l'exemple dans notre pays. Sans tarder. En France, la stratégie nationale bas carbone tourne au ralenti et nous accumulons du retard sur l'objectif de réduction par quatre, d'ici 2050, des émissions de gaz à effet de serre.
Le plan d'urgence que j'appelle de mes vœux peut s'appliquer rapidement avec quelques mesures concrètes applicables aux différents échelons de notre pays.
Sachant que le transport contribue pour une part non négligeable au réchauffement climatique. il faut donner un fort coup de braquet, prendre des mesures écologiques révolutionnaires, à la hauteur de ce qu'ont été les novations sociales du CNR à la sortie de la guerre avec la création de la sécurité sociale par exemple.
Il faut acter :
- le développement du ferroutage, plus écologique que les camions. C'est porteur de développement ferroviaire donc d’emplois ! L'Etat peut le décider rapidement
- le développement vigoureux de l'usage des transports en commun en appliquant partout la gratuité. Bénéfice pour réduire le CO2, il a aussi l'avantage d'améliorer la qualité de l'air, et de redonner un peu de pouvoir d'achat aux familles. Cette mesure à un coût. Chaque municipalité peut le décider de manière volontariste. L'Etat doit accompagner. Je compte sur les parlementaires progressistes pour pousser dans ce sens et appelle à la mise en place d'un réseau d'élus favorables à cette mesure pour que nous avancions sur sa faisabilité
- les circuits courts agricoles et industriels: relocaliser et produire localement est à la fois écolo et générateur d'emplois. Pour favoriser cela, il faut mettre en place une taxe kilométrique de manière à réduire les transports de marchandises évitables... dont les recettes serviront à financer
La consommation d'énergie est l'autre élément qui favorise fortement le réchauffement climatique. Il faut donc à la fois :
- des mesures aidant à la sobriété énergétique par un plan plus rapide et plus ample de rénovation thermique du logement,
- et faire croître l'utilisation des énergies décarbonées (les énergies renouvelables en priorité mais aussi le nucléaire pour l'instant) au détriment des énergies carbonées (gaz, charbon, pétrole).
Voilà quelques pistes de réflexion. Elles ne sont évidemment pas fermées à d'autres idées et propositions. Le plus important étant de passer à l'action."

Alain Pagano
Maître de conférences en écologie
Conseiller municipal d'Angers
Membre du Conseil National du PCF


Article du 14 novembre 2017 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :

14/11/2017 20:03:37 Commentaire de Tonton

Les gens sont devenus tellement dépendants de l'électricité que ça ira de pire en pire ! Climatisation, ....et même vélo électrique, cigarettes électroniques !!! Le chauffage à 22',.. le monde est habitué au luxe, que dire d'Internet qui consomme à fond, et les gens en abuse pour twitter,...ce n'est que le début de la fin...


14/11/2017 20:53:16 Commentaire de François

Qui peux m'expliquer pourquoi le PCF 44 a fait campagne pour le "oui" au référendum consultatif concernant la construction de l'aéroport de NDDL?


15/11/2017 07:29:48 Commentaire de jean marie p

L'urgence je pense est de supprimer le communisme si il en reste encore quelques uns avec melenchon et le reste de la clique qui se dises proche du peuple et nous trahissent par derriére.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI