Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le Saumurois de 34 ans, disparu depuis vendredi, a été retrouvé mort

Malheureusement, le corps de Mathieu Retailleau (34 ans) a été retrouvé sans vie dans sa voiture, ce mardi 10 octobre 2017, en fin d'après-midi. Depuis le vendredi 6 octobre dernier, cet habitant de Grez-Neuville, originaire de Saumur, était porté disparu (relire notre article). Le trentenaire était présenté comme dépressif.



Le lundi 9 octobre 2017, le Parquet d'Angers avait diffusé un appel à témoin dans le cadre de la disparition de Mathieu Retailleau, habitant de la commune de Grez-Neuville, au nord d'Angers.

Disparu depuis le vendredi 6 octobre

Originaire de Saumur, cet homme de 34 ans était activement recherché depuis le vendredi 6 octobre dernier, en fin d’après-midi. Il avait quitté le domicile familial à bord de son véhicule, une Opel Zafira de couleur rouge, immatriculée BZ-162-FJ. Depuis la famille n'avait plus de nouvelle...

Un trentenaire présenté comme dépressif

Ce mardi 10 octobre 2017, en milieu de matinée, la Gendarmerie Départementale de Maine-et-Loire avait à son tour diffusé un avis de recherche sur sa page Facebook, suite à cette disparition inquiétante (consulter). La triste nouvelle est tombée seulement quelques heures après cette publication. Le corps sans vie de Mathieu Retailleau a en effet été retrouvé dans son véhicule, en fin d'après-midi, dans un endroit isolé de la commune de Grez-Neuville. Ce trentenaire, originaire de Saumur, était présenté comme dépressif.


Article du 11 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :

11/10/2017 17:59:31 Commentaire de cdtalou

c'est son choix, mais grande tristesse pour ses proches. sincères condoléances.


11/10/2017 19:29:28 Commentaire de bienvenue

Un choix ?? La dépression est une MALADIE, jamais un choix ; une souffrance aux multiples causes ; difficile à cerner et guérir ; j'en sais qqch, ayant moi-même vécu cet état dépressif et suicidaire ; heureusement rétabli après de longues années de soins, je peux attester que ce "choix" ne s'est plus jamais présenté ; 12.000 suicides/an en France, en particulier chez les jeunes ; un fléau dans tous les sens du terme. Quel gâchis. Tant de choses restent à faire. Paix à son âme.


12/10/2017 00:04:06 Commentaire de Harry Callahan

Excusez moi, mais l’article ne parle pas de suicide ! Donc, soit vous avez des infos extérieures, soit vous supputez qu’il a mis fin à ses jours ???!!...


14/10/2017 01:27:03 Commentaire de Dédé

Vous êtes le rédacteur en chef Harry Callahan ? On se demande bien qui suppute ! Terminer l’article en mentionnant que je jeune homme était dépressif c’est quand même bien implicitement évoquer la thèse du suicide ! Il serait bien de ne pas donner de leçon, le journalisme ne s’improvise pas !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI