Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Départ de Bruno Retailleau : "Abandon de poste"

Suite au départ annoncé de Bruno Retailleau à la Présidence de la Région Pays de la Loire, au nom du non-cumul des mandats et afin garder son poste de sénateur (relire notre article), après la réaction du Groupe Ecologiste et Citoyen du Conseil Régional qui parle d'un"abandon de la région au service de son ambition personnelle" (relire notre article), c'est au groupe socialiste, écologiste, radical et républicain présidé par Christophe Clergeau de réagir, parlant d'un "abandon de poste". Le communiqué



"En Pays de la Loire, Bruno Retailleau abandonne son poste !

Le Président du Conseil régional, Bruno Retailleau, a annoncé aux élus de sa majorité qu’il renoncera à sa fonction au 1er octobre prochain. Cette décision, qui intervient après seulement 20 mois de mandat, est une désertion, un abandon de poste. Ce dénouement était malheureusement attendu.

Pendant la campagne des régionales, nous l’avions annoncé et depuis un an et demi, nous l’avons dénoncé. Bruno Retailleau s’est servi de la Région et des Ligériens au lieu de les servir. Il a utilisé sa fonction comme un marchepied national au détriment des Pays de la Loire. Cette façon de faire de la politique comme hier est exactement ce que les électeurs ne veulent plus !

Après seulement 20 mois de présidence de Région, c’est un triste bilan qu’il laissera avec de nombreuses mesures contestables, telles que :
- Plus de 1 million d’euros de coupes dans les subventions aux acteurs culturels ;
- Une baisse de 38% des crédits votés pour le développement économique, la recherche et l’innovation ;
- Un effondrement du financement de la formation professionnelle avec la suppression de formations pour 6 720 demandeurs d’emplois ;
- 5 millions d’euros retirés aux jeunes et à leurs familles via le dépeçage du Pack 15/30
- …

Le Conseil régional a cessé de donner l'impulsion et de préparer l'avenir de notre région, accumulant les retards à l'allumage et faisant courir le risque du décrochage aux Pays de la Loire. Ce sont aujourd’hui ces deux ans de retards accumulés qu’il va bien falloir rattraper.

Après le départ de Bruno Retailleau, la majorité est délégitimée et désorganisée. Sa décision ouvre une crise qui n’en est probablement qu’à ses débuts. Ceci rend l’avenir plus qu’incertain pour notre région et ses habitants et nous le regrettons.

Pour ce qui nous concerne, élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain, nous sommes toujours là, nous sommes à notre poste de travail, nous poursuivons notre action au service des habitants de la région, à 100% pour les Pays de la Loire !"


Article du 08 septembre 2017 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :

08/09/2017 17:06:53 Commentaire de Superdeg

Il a pas rejoint le truc marketing en marche?


08/09/2017 18:13:32 Commentaire de chantal DUGUE

c'est comme notre maire, il se fait élire, puis il démissionne pour un autre poste. à quoi cela sert d'aller voter !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI