Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Doué-en-Anjou : Cali, tête d'affiche de la prochaine saison culturelle

« Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. À l’inverse, c’est de l’isolement que meurent les civilisations ». C'est par cette phrase d'Octavio Paz, poète mexicain et prix Nobel de littérature en 1990, que la commune de Doué-en-Anjou a lancé sa saison culturelle 2017-2018. Pour le maire Michel Pattée, l'objectif était de « proposer une saison culturelle est un jeu d’équilibre subtil entre exigence artistique, accessibilité pour tous les publics, pluridisciplinarité, notoriété et découverte… mais qu’il est stimulant de découvrir et de partager une saison nouvelle ! ». Pari gagné ?



Poursuivant le travail réalisé au sein de la communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine, cette première saison culturelle de la commune de Doué-en-Anjou, édition 2017-2018, « réaffirme notre volonté de multiplier les rencontres et de faire rayonner la culture dans toutes ses diversités », commente Colette Gagneux, adjointe en charge de la culture et du patrimoine à la commune de Doué-en-Anjou.

Un patchwork d’esthétiques variées

Invitation à découvrir, à s’étonner, à rire, à s’émouvoir, cette programmation 2017-2018 s’annonce comme un patchwork d’esthétiques variées autour du théâtre, de la chanson, du cirque, de la musique, de la danse et du jeune public. Artistes reconnus, créations, œuvres classiques ou spectacles originaux se partageront les scènes du territoire, au Théâtre bien sûr, mais aussi dans les lieux du patrimoine et les communes déléguées. « Nous vous souhaitons à toutes et tous de profiter pleinement de cette saison et d’être encore surpris, enchantés, émus et ravis en venant au Théâtre Philippe Noiret. Très belle saison culturelle », souhaite Michel Pattée. Pêle-mêle de la programmation 2017-2018, qui a déjà débuté avec les GNAP (Global Nomadic Art Project) du mardi 5 et au vendredi 15 septembre 2017, aux Perrières de Doué-la-Fontaine (relire l'article).

Les banquettes arrières, le samedi 30 septembre 2017 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

Chanteuses par accident... a cappella. Elles sont trois filles, trois comédiennes, trois clowns, trois improvisatrices hors pair, devenues chanteuses par accident. Leurs chansons, entièrement a cappella et sans aucun trucage, sont écrites comme autant de portraits qui grincent, qui décapent, qui dérapent parfois… mais toujours avec le sourire ! Jouant de leurs physiques, elles développent un humour caustique qui carbure à l’autodérision où l’on croise des personnages inattendus comme un militant de Greenpeace, une pin-up de calendrier, les Kennedy… sans oublier les fameux messages à caractère « hautement informatif ».

Les balles populaires, le vendredi 6 octobre 2017 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

De la Cie Encore qui ? (Gorky)... Entre jonglerie, histoire et improvisation, vous entrez dans l’univers de Gorky. « Bonjour, moi je m’appelle Gorky, les autres ça dépend, des fois ils m’appellent, des fois ils m’appellent pas. Des fois c’est l’étranger, le manouche, le voleur ou lui ou l’autre ou : Eh toi là-bas ! Des fois aussi c’est mon ami, tu sais comme : viens boire un coup mon ami ! Moi j’aime bien. Toi tu peux m’appeler comme tu veux ». Gorky est un personnage qui voyage beaucoup, qui rencontre des gens, qui s’arrête et qui les fait rêver. Pour cela, c’est simple ! Il jongle avec des balles, des massues et autres objets tout en racontant des histoires, ses histoires. Ce qu’il aime Gorky, c’est les rencontres. Alors à vous de venir rencontrer Gorky.

Karpatt, le vendredi 10 novembre 2017 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

Déjà vingt ans que Karpatt sème ses chansons, dans les bars et salles de France, mais aussi à travers le monde. Une route ponctuée de titres devenus cultes pour son public fidèle : Soulève ta Jupe, Fan de Maman, Le Fil, Léon, Lino ou plus récemment Palais Royal, dédié à Mano Solo (sûrement le premier « fan » du groupe). Chanson française, jazz manouche, rock, et aujourd’hui explorant les rythmiques Sud-Américaines, il n’y a pas de frontières dans les musiques de Karpatt, qui compose au gré des envies, mais aussi au gré des voyages et des rencontres ayant ponctué la vie de ces musiciens curieux, guidés surtout par l’envie de partager des émotions, d’emmener l’auditeur ailleurs.

Manu Galure, le vendredi 9 février 2018 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

Baladin des grands chemins... C’est une idée un peu folle. Plus de deux ans de tournée sur les chemins, au tempo des chaussures, pour aller chanter partout et n’importe où ses chansons. Manu Galure est un activiste de la scène ; auteur, compositeur et interprète, il donne à voir à ses trois métiers, avec une énergie non démentie et un univers bien à lui. Trentenaire, il n’a pas attendu le télé-crochet pour essuyer les planches et faire découvrir son talent. Depuis une dizaine d’années, trois albums - dont Vacarme, sous la direction artistique de Juliette, et Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros, Manu Galure tourne dans toute la France, au Québec, en Belgique et en Suisse. En 2016, il participe à la Saison 12 de Nouvelle Star et va jusqu’ en finale où il terminera à la troisième place. En 2017, nouveau virage dans sa vie professionnelle, Manu Galure développe le projet original d’un Tour de France à pied et en chanson pour aller au plus près du public.

Cali, le vendredi 16 février 2018 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

Seul en Scène... « Raconter une vie. Désosser des chansons, peut-être connues, ou plus confidentielles et puis d’autres chansons, encore, plein d’autres, des nouvelles, qui arrivent, offertes pour la première fois. Raconter, se raconter, seul, voilà l’histoire en fait tout se résume au désir de vivre à jamais ». Cali. On n’a jamais entendu dire que Cali se défendait de quoi que ce soit. Au contraire, chez lui, la liberté est vivace et vitale, têtue et entretenue. Si son septième album studio s’intitule Les Choses défendues, c’est précisément parce qu’il célèbre cet instant des dix-sept ans où l’on grandit en faisant les choses défendues. Et, bien après ses dix-sept ans, il continue, il recommence. Parfois rockeur, parfois troubadour, Cali est un homme de scène qui chante comme il vit, avec enthousiasme et une énergie communicative. Il fait de chaque concert une rencontre fusionnelle avec son public. Habitué à de grands shows entourés de ses musiciens, il change de registre pour la première fois et propose un spectacle intime avec, sur scène, sa chambre d’adolescent reconstituée – posters des Clash et de Leonard Cohen, canapé, guitare et piano…

François Rollin, le vendredi 23 mars 2018 à 20h30 (Théâtre Philippe Noiret)

Le professeur Rollin se re-rebiffe... François Rollin a remis en scène en 2015 son personnage de professeur qu'il créa il y a plus de vingt ans pour la folle série télévisée Palace. Le professeur Rollin déteste les pitchs, parce qu'il se méfie, et des anglicismes et des raccourcis. Sa dernière conférence ne peut donc être pitchée, sous peine de poursuites. Comme il le confie, « Le mot « pitch » est le verlan de « tchip », la moitié par conséquent du chant du pouillot véloce (famille des Phylloscopidae), oiseau connu pour faire « tchip tchip ». Tout est dit. Ajouter quoi que ce soit serait une perte de temps ». Toujours prêt à répondre aux questions qu'on lui pose et, surtout, à celles qu'on ne lui pose pas, aucun sujet ne lui fait peur : les flux migratoires, la mondialisation, les logiques de profit, l'islam. Même les plus sensibles, comme l'évolution de la taille des cuillères à soupe… Naviguant entre décalage et gravité, ce spectacle démontre, une fois de plus, la virtuosité d'un François Rollin maître en humour absurde.

Entre Chien et Loup, le samedi 9 juin (20h30) / le dimanche 10 juin 2018 (15h30) aux Écuries Foullon

De la Cie 3 x Rien... « Entre Chien et Loup » se déroule sous un chapiteau faisant office de machine à voyager dans un monde imaginaire et poétique. Il évoque la relation fragile et puissante de deux frères qui partagent leur passion du cirque et de la machinerie. « Les arts du cirque sont de par leur histoire et leur essence « tout public » et nous nous inscrivons complètement dans cette lignée. Ici, il est question de sourire plutôt que de rire, de s’envoler et de faire croire à, en finesse, par le biais des multiples disciplines de cirque, que nous voulons au service de notre univers, à la frontière du réel où tout peut alors devenir possible ! « Nous convions l’enfant-spectateur à rêver et plonger avec nous dans un monde imaginaire, où la poésie et l’enchantement sont présents dans chaque instant, chaque acrobatie ».

Et bien d'autres spectacles lors de la saison culturelle 2017-2018, à découvrir en cliquant sur ce lien.





Article du 07 septembre 2017 I Catégorie : Culture

 


3 commentaires :

07/09/2017 16:13:33 Commentaire de Mc Lutz

Quelle belle saison , je vais y aller...


08/09/2017 10:38:06 Commentaire de Paul

"accessibilité pour tous les publics" je cite l'intro de l'article. Non!!! comme toujours, les + de10% de la population qui sont SOURDS sont laissés pour compte! S 'il n'y a pas de traduction simultanée, de sous titrage (quand c'est le cas de la vidéo de présentation, on a déjà compris... qu'on aura pas d’accès.) ou de boucles magnétiques pour les sourds oralisants et pas de traduction en LSF pour les Sourds signants, alors ils sont exclus!!! Je crois qu'il va falloir porter plainte systématiquement maintenant, c'est hors la Loi. A bon entendeur... Salut.


08/09/2017 16:42:57 Commentaire de Tonton

Pas mal du tout pour une commune de cet acabit


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI