Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Une nouvelle saison sous le signe de la professionnalisation pour le SLB-49

Pour le 5ème saison de suite, l'équipe féminine du SLB-49 évoluera en Nationale 2. Pour cette saison, jugée comme charnière par le club, l'équipe sera toujours entraînée par Nadir Naidji. Le Kiosque l'a rencontré pour vous en compagnie de la capitaine de l'équipe, Nadège Larcher.



Comme depuis 3 ans, la pré-saison de l'équipe féminine du SLB-49 est dirigée par son coach, Nadir Naîdji. Et, comme depuis 10 ans, Nadège Larcher est au rendez-vous pour son « club de coeur ». Mais beaucoup d'autres choses ont changé, l'été a été mouvementé au SLB-49. Après la non-représentation de Jean-François Abiven à la présidence du club, c'est Michel Expert, le spécialiste mini-basket, qui a été élu président. Celui-ci a pour ambition de faire entrer le club dans une autre dimension, à savoir devenir à court terme semi-professionnel, voire professionnel. Pour Nadir Naîdji « Cet objectif est réalisable, mais le club doit énormément évoluer. J'ai autour de moi une très bonne équipe, avec Amelina Lefrant en tant qu'entraîneur adjoint, ainsi que Noël Lefrère. Je n'oublie pas également Jean-Luc Trimoreau, le responsable d'équipe, ainsi que Max Feuiller, qui est actuellement hospitalisé. »

Un club ambitieux à moyen terme

Si le club n'a pas d'objectif à court terme, il est ambitieux sur le long terme. « Le club ne nous met pas de pression pour cette saison, mis à part éviter la relégation », explique le stratège saumurois. Mais cette mission n'est pas si aisée pour l'équipe qui a terminé 4ème de son groupe l'an dernier. En effet, cette saison, l'équipe évolue dans la poule du sud-ouest. « Notre poule est plus relevée que celle de l'an dernier, nous avoue Nadir Naidji. Nous devrons prendre match après match, pour essayer d'assurer un maintien rapide. Certaines équipes ont fait un gros recrutement, comme Anglet, Thouars ou St-Delphin. On y retrouve aussi plusieurs équipes espoirs, comme La Roche, Tarbes et surtout Basket Landes, dont l'équipe 1 évolue en Pro A. En bref, la poule est très dense, avec aucun promu et 2 relégués de NF1. De plus, si certains déplacements sont proches, comme Thouars ou Cholet, nous devrons quand même aller jouer jusqu'à Tarbes, Anglet ou Mont-de-Marsan, ce qui n'est pas simple. » Sur le court terme, le club n'a donc pas d'autres objectifs que le maintien, mais le coach se veut plus ambitieux à moyen terme. « Nous sommes dans une saison charnière pour la suite. Le club nous a fixé pour objectif d'être en Nationale 1 en 2021. »

Une équipe remaniée

Cet été, le mercato a été agité à Saumur. 4 départs ont secoué le club. La québécoise Camille Michaud est retournée au Canada, emportant dans ses valises Estelle Saramito. Sophie Le Marec et Carine Brossais ont quant à elles décidé d’arrêter le basket. Pour compenser, le club a recruté 3 joueuses de bon niveau, la première est Mona El-Bakkouche, qui arrive après 5 ans à Nantes. Ancienne joueuse d'Angers, Thouars et Belleville, Zou Tava a également signé, tout comme Souade Aidara, qui arrive de Basse-Normandie où elle évoluait en NF3. Il y a donc la place de 10ème joueuse qui reste vacante, laissée pour les cadettes ou les joueuses de l'équipe 2, comme Chloé Beuzit ou Justine Claveau. Eva Guillon, Bénédicte Moquard et Sandy Jagline, déjà dans l'équipe depuis la NF3 seront encore là pour aider le club dans sa mutation, tout comme Audrey Zaïre et Charlotte Cariou. Et pour guider ce groupe, le club a conservé sa capitaine de toujours, Nadège Larcher, qui entame sa 10ème saison saumuroise. Elle déclare : « C'est dur de devoir venir du Mans à chaque fois, mais je suis très attachée à ce club et j'ai la confiance du coach. C'est une saison de transition, sûrement ma dernière à ce niveau là, c'est pourquoi je vais partager mon rôle de capitaine avec Sandy Jagline. Je pense que cette saison, l'équipe est très différente de l'an dernier, et plus polyvalente. Sur le terrain, on est plus forte qu'avant, sûrement parce que la cohésion d'équipe est meilleure. » Et son coach de rajouter : « Nous avons un bon groupe, qui vit bien. Je n'ai pas cette saison de grand talent, mais ce sont toutes de grandes bosseuses ».

Un club en symbiose autour de son équipe fanion

Pour Nadir Naidji, « la professionnalisation du club ne passe pas uniquement par notre équipe. L'équipe 2, actuellement en DF1, doit impérativement retrouver le niveau Région cette saison. C'est vital pour l'équipe première. De plus, il y a véritablement une symbiose qui se crée avec l'équipe masculine, qui évolue en DM1. Nous ne sommes pas en concurrence avec eux, nous sommes une équipe, et je sais qu'ils feront une grande saison. » Nadège Larcher : « Nos résultats de cette saison sont conditionnés par une chose, notre public. Nous l'attendons nombreux à la salle à chaque match, car il nous pousse véritablement. » Pour le public, le premier rendez-vous pour soutenir ses joueuses est dès ce samedi à Avoine. Le match, initialement prévu en soirée a été avancé à 17h, les bleues y retrouveront l'équipe Espoirs de Bourges, qui évolue également en Nationale 2.

Article du 25 aout 2017 I Catégorie : Sport

 


1 commentaire :

25/08/2017 17:26:01 Commentaire de MIMI49

Très bon article de présentation d'une équipe sportive. C'est clair, net, précis et l'on y fait parler les interviewés....quand ils sont disposés à jouer le jeu !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI