Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Pour Frédéric Mortier (UDI), « Les gens, dont moi, ne savent vraiment plus quoi penser ».

Si aucune élection présidentielle ne se ressemble, 2017 sonne tout de même pour beaucoup la fin d’un temps. Celui où les coalitions ne se font pas à l’Assemblée nationale mais au sein des partis politiques. De NKM à Fillon chez Les Républicains ou de Valls à Hamon au Parti Socialiste, les coalitions, qui depuis longtemps paraissent intenables, ont tenu. Mais jusqu’à quand ? Les partis d’aujourd’hui seront-ils les partis de demain. Nous avons interrogé les responsables locaux des différents partis politiques nationaux d’aujourd’hui. Après Aymeric Merlaud pour le FN (notre article du 14/03), Simon Holley pour "En Marche" (notre article du 15/03), aujourd’hui, Frédéric Mortier, maire UDI de Longué-Jumelles.


Frédéric Mortier, maire UDI de Longué-Jumelles


Frédéric Mortier, maire de Longué-Jumelles et potentiel candidat aux élections législatives sur la 3e circonscription du Maine-et-Loire (« Saumur Nord »), « ne [sait] plus quoi penser ». Lui qui est encarté à l’UDI mais qui parraine Nicolas Dupont-Aignan pour l’élection présidentielle semble en effet plus que jamais perdu. « Nous sommes en pleine recomposition politique. Les grands partis ne répondent plus à l’attente des Français. Quand je parle avec les gens dans la rue, ils me disent pour la plupart qu’ils ne savent plus quoi faire. » Son parti, l’UDI, est le soutien (pour le moment en tout cas, après de nombreux rebondissements) de François Fillon. « Je suis circonspect quant au choix fait par l’UDI », notamment « au vu de ceux qui entourent le candidat LR à la présidentielle, François Baroin notamment ».

« Je ne sais pas dans quel parti je serai après les élections présidentielles »

La recomposition politique qui s’amorce annonce un certain mercato politique. Nombreux sont ceux qui ont d’ores et déjà rejoint Emmanuel Macron dans son mouvement aux 200 000 adhérents. D’autres, au PS, ont rejoint la campagne de Jean-Luc Mélanchon, comme pour réconforter l’idée d’une gauche assumée. A droite, malgré un candidat en difficulté depuis le début des révélations sur un présumé emploi fictif dont aurait bénéficié sa femme Penelope, les rangs tiennent. En tout cas, le parti ne semble pas se diviser sur les idées de François Fillon, légitimées par le succès de la primaire de la droite de novembre dernier. Quand on l’interroge sur le parti dans lequel il sera après la présidentielle, Frédéric Mortier répond franchement : « Je ne sais pas ». S’il est élu député (si tant est qu’il soit candidat, ce qu’il décidera une fois l’élection présidentielle passée), il ne sait pas non plus s’il pourrait siéger dans la majorité ou l’opposition d’un François Fillon élu. Macron, par contre, c’est non : « Je n’ai aucune confiance en lui. Il a mené une politique aberrante économiquement, jusqu’à laisser couler Alstom [l’usine de Belfort] ».

« Je suis UDI mais ne partage pas la vision européenne de mon parti »

Adhérent du mouvement centriste fondé par Jean-Louis Borloo en 2012, Frédéric Mortier n’est pas pour autant séduit par l’ensemble des valeurs portées par l’UDI, jusqu’à finalement soutenir une bonne partie du programme de Nicolas Dupont-Aignan (Debout à la France), généralement considéré comme plus conservateur encore que Les Républicains. « Je ne me retrouve pas dans le projet européen de l’UDI. Mais ce qui me plaît le plus dans le programme du Nicolas Dupont-Aignan, c’est bien sa volonté de revenir sur la loi NOTRe que je juge anti-démocratique ». Il nous l’affirme pourtant, c’est avant tout pour une question de pluralisme qu’il a choisi de parrainer un candidat aux idées très éloignées de celles de son parti. La recomposition arrive et avec elle, espérons-le, une certaine cohérence des idées…


Article du 16 mars 2017 I Catégorie : Politique

 


15 commentaires :

16/03/2017 09:45:21 Commentaire de seb

Votez Berrurier.


16/03/2017 15:08:16 Commentaire de varlin

ça ne nous étonne pas.....


16/03/2017 16:03:44 Commentaire de longuéen

absolument d'accord ,comme nous de vous.


16/03/2017 18:33:04 Commentaire de jlt

Une fois de plus Mortier cherche les opportunités. Où est l'erreur?il vote Marchand et est contre Macron


16/03/2017 20:43:13 Commentaire de GERARD GUENIER

On ne va quand pas avoir une chronique de Mr Mortier tous les jours. On se moque de ce qu'il pense.


16/03/2017 20:58:47 Commentaire de gerard

Qu est ce qu on est content de lire les pensées édifiantes de maitre Mortier. Mis à part l info qu il soutient dupont aignan ( c est revelateur) aucun interet !


16/03/2017 21:06:58 Commentaire de TROP C'EST TROP!!!!!!!!!!!!!

saumur kiosque , réveillez vous et arrêtez de laisser une place quotidienne au troll de longué , qui frôle la pathologie par son besoin existentiel ...


17/03/2017 07:41:14 Commentaire de jean marie p

Que mr MORTIER s'occupe de sa ville et de son hopital neuf et luxueu qui a fait beaucouq parlé.Il est hyper endeté et reussira t'il a rester a flot ,pas sur.Alors mr mortier vous qui n'etes responsable que de ce qui marche et tout va bien au boulot.


17/03/2017 08:45:22 Commentaire de Citoyen ex-CCLL

Sont-ce ses derniers rebondissements ? La balle va bien finir par s'aplatir....


19/03/2017 08:43:50 Commentaire de audiard

quand on a rien a dire, il vaudrait mieux fermer sa g....


23/03/2017 17:29:51 Commentaire de Marc

Monsieur Mortier devrait rejoindre le front national plutôt que de se planquer derrière Nicolas Dupont-Aignan qui a le même programme mais fera au maximum 5%! Devant les enjeux et si Monsieur Mortier est contre l'Europe c'est la seule issue!


24/03/2017 14:20:01 Commentaire de Exprime toi !

Moi je suis d'accord avec les commentaires , chacun a le droit de s'exprimer cela s'appelle la démocratie, et puis ce n'est pas d'Audiard ,mais de " C'est pas parce qu'on a rien a dire qu'il faut fermer sa g....le "


24/03/2017 15:37:49 Commentaire de yannick b

et oui quand on voi se qu on voi que l on entend se que l on entend on a raison de penser ce que l on pense.et avec ca tu as tout dit


21/04/2017 22:45:30 Commentaire de Mr égalité

Mr mortier la politique n'est pas un long fleuve tranquille ! Attention de ne pas naviguer en fonction des courants et des vents ! Les écueils sont nombreux ! Nous, les citoyens prenons du recul face à vous politique dont l'ambition vous dévore. L'intérêt général est remisé au placard !


25/07/2017 00:38:39 Commentaire de Mogliotteaimesaliberte

À quel moment un seul de vous a t il pu penser qu'un homme se trouvant sur le podium de la méchanceté, de la violence, du narcissisme, de l'égocentrisme et du non respect d'autrui puisse être élu député ? Cher monsieur Mortier voyez vous le monde est fait magnifiquement bien, on dit souvent "il faut de tout pour faire un monde" ce qui est vrai et beau car si tout le monde était pareil la vie ne serait pas drôle. Mais c'est bien pour cette raison que s'il y a une place pour vous il y en a aussi une pour les autres et ça il ne faut pas l'oublier ! Je finirai par une phrase que je dis souvent à mes élèves "cela n'est pas bizarre, c'est différent et tout ce qui est différent est enrichissant" ! Vive la Liberté, vive l'égalite, vive la fraternite (on l'oublie trop souvent) vive l'Europe, vive la diversité, vive la vie !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI