Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Une élection présidentielle comme une catastrophe démocratique !

Frédéric Mortier - Maire de Longué-Jumelles apporte son regard d'élu local sur la campagne des élections présidentielles qui se déroule actuellement. Tribune libre.


Frédéric Mortier - Maire de Longué-Jumelles


"Les adeptes du Basket connaissent bien cette règle mise en place en Coupe de France et en Coupe des Pays de Loire qui veut que lorsqu'une équipe en affronte une autre classée deux fois supérieure, elle commence le match avec 7, 14 ou 21 points d'avance en fonction de l'écart de niveau entre les 2 équipes. Sans compter qu’en Coupe de France, dès lors qu'une équipe de niveau Régional ou Départemental rencontre une équipe de niveau National, le match se joue automatiquement chez le club de niveau inférieur. L'objectif affiché est simple : avantager le plus faible au détriment du plus fort pour que chacun ait sa chance, se surpasse et que les deux équipes donnent le meilleur d'elles-mêmes.
C'est ainsi que parfois le plus faible ayant fait preuve d'une certaine abnégation l'emporte sur le plus fort. L'élection présidentielle actuelle fonctionne quant à elle d'une manière totalement contraire. En effet les petits arrangements entre amis politiques, les pratiques discutables des représentants de nos institutions publiques et bien sûr le pouvoir détourné exercé par les médias ont considérablement modifié le cadre de cette élection depuis son origine. Les règles avantagent clairement les grands partis, les plus riches et les mieux installés dans un système qui leur appartient déjà, bref, un peu comme si l'équipe de basket du niveau supérieur, malgré les règles du handicap, ne gagnerait jamais parce qu'on avait oublié de lui dire que de toute façon il s'agissait la concernant, d'un match amical.

"Le modernisme est un système de complaisance. La liberté est un système de déférence. La liberté est un système de courage. La liberté est la vertu du pauvre" disait Charles Peguy. Concrètement et il y a 55 ans était institué la règle des parrainages, 100 à l'époque, 500 aujourd'hui. L'idée de départ était d'éviter de retrouver certains hurluberlus à l’élection présidentielle. L'idée d'aujourd'hui est d'éviter les candidats gênants et peu importe leur personnalité et la pertinence de leurs idées. En publiant la liste de tous les parrains à l'élection présidentielle, les "gros partis" ont tout simplement décidé d'exercer une pression sur les élus locaux. Les réserves parlementaires sont passées par là avec en plus la crainte pour certains de ne pas pouvoir obtenir « une place » lors de futures élections. Les barons locaux se comportent en Seigneur sur leur circonscription électorale, du coup bien souvent loin de l'intérêt général. L'élection présidentielle est aussi affaire de gros sous, de l'argent bien sûr injustement répartie, ce à quoi succèdent des candidats du système financier bien rodés au "tu m'donnes, j'te donnerai", là aussi bien loin des intérêts collectifs du pays. C'est comme si l'équipe de basket du plus haut niveau achetait finalement sa victoire sur la simple base d'un budget plus important.

"Pourquoi dépenser de l'argent pour faire votre arbre généalogique, disait Mark Twain, faites de la politique et vos adversaires s'en chargeront !" Et que dire des médias qui ont déjà fait leur choix, agissant de manière volontaire pour éviter l'équité, arque boutés qu’ils sont à se protéger mutuellement et à défendre là aussi des affaires de gros sous. Ne nous étonnons plus du coup de ces taux d’abstention toujours plus importants lors des différentes élections, résultat de la pluralité que ces médias ne veulent pas exercer. Il suffit de consulter les temps d’antennes télévisées de chaque candidat pour s’apercevoir combien notre démocratie est bafouée. Et quand dans le meilleur des cas le débat ne se fait pas entre journalistes et que des candidats « différents » sont invités à exprimer leur programme, les questions posées ne portent quasiment plus que sur la forme alors que c’est de fond et d’idées dont nous avons besoin. L’équipe de basket la plus faible ne peut alors pas bénéficier de la glorieuse incertitude du sport, et quand bien même elle l’emporterait, c’est qu’une erreur se serait glissée dans le résultat final.

Une élection présidentielle comme celle-là, c’est juste une catastrophe démocratique. PS : bien sûr, toute ressemblance avec des personnes existantes ou toute parallèle avec une organisation de type agglomération existante est purement fortuite."


Article du 06 mars 2017 I Catégorie : Politique

 


12 commentaires :

06/03/2017 11:48:11 Commentaire de Jean

"Les barons locaux se comportent en Seigneur sur leur circonscription électorale, du coup bien souvent loin de l'intérêt général". Venant de Monsieur Mortier, on croit rêver !


06/03/2017 13:38:54 Commentaire de Jean ?

Jean, les barons et les seigneurs n'ont que faire de la démocratie. “Tout le mal de ce monde vient de ce qu'on n'est pas assez bon ou pas assez pervers.” Nicolas de Machiavel


06/03/2017 18:57:49 Commentaire de Bertrand

Cet écrit du maire de Longué Jumelles est une insulte pour toutes celles et tous ceux qui optent pour un vrai engagement démocratique dans la campagne présidentiel. Qu'un élu de droite / centre droit, qui fait voter pour le Maire de Saumur (PRG / centre gauche) et contre le président sortant (même famille politique que lui) - pour d'obscures raisons de ressentiment personnel - se taise et travaille. Que pense M. Edmond de ce piètre successeur ?


06/03/2017 21:12:15 Commentaire de franchement

franchement mr mortier , si vous pouviez arrêter de faire le troll sur saumur kiosque , la vie politique de TOUS les élus s'en porterait beaucoup mieux ! faites une analyse de vous même , je sais , cela va être très dur , mais après vous irez mieux ,y compris pour votre santé !


06/03/2017 21:36:03 Commentaire de fauquicause

fauquicause c est plus fort que lui et pour en dire


06/03/2017 22:28:50 Commentaire de Hervé F.

Cette éléction présidentielle est incroyable, on est a quelques semaines du premier tour et on n'a pas parlé du fond, des programmes et des propositions. Je suis d'accord avec vous. Vite du changement !!


07/03/2017 08:40:30 Commentaire de davy

Cela vous dérange tant que ça qu' une personne comme Mr Mortier dise tout haut ce que la plupart des gens pensent vraiment de cette politique qui va droit au mur.


07/03/2017 10:35:27 Commentaire de Bravo !!

Bravo monsieur Mortier, continuez à dire se que vous pensez ! On a besoin d'élus locaux qui s'intéressent à la politique national !! Un saumurois qui vous soutien.


07/03/2017 13:01:00 Commentaire de hubert

Chaque fois que Monsieur Mortier prend la parole, c'est toujours la même chose, on retrouve les mêmes commentaires, des mêmes aigris, qui par leur méchanceté ou leur incrédulité nous ressortent les mêmes inepties. Pourtant bon nombre comme moi apprécie ces prises de positions claires et avisées. Donc, Cher Monsieur Mortier continuez sans vous décourager vous êtes dans le vrai, et puis, pour nous simples lecteurs ça fait du bien d'entendre des élus locaux comme vous (il y en a si peu) dirent des vérités, ça change des imbécillités véhiculées par vos détracteurs.


07/03/2017 13:13:14 Commentaire de Fifi le lion

Nouvelle choc !!!!!!! François Fillon propose le revenu universel ! Environ 9000€ pour une ménagère et 5000€ pour un jeune étudiant. Par contre pour l'instant l'ouverture des droits est limité... à sa famille pour l'instant et à ses amis politiques d'ici 3 mois ...


07/03/2017 20:50:34 Commentaire de Ciotat

c'est vrai, j ai l impression que certains aigris n 'aiment pas entendre la vérité , bravo M Mortier c'est encore une fois un discours de classe avec la vérité qui en ressort , si tous les politiques étaient comme vous la France en serait encore plus belle et plus grande .Merci pour tout ce que vous faites , vous êtes un GRAND.


10/03/2017 17:32:31 Commentaire de Il fallait s'y attendre:

J'entendais ce matin sur France Culture (oui, oui, c'est pas pêcher...), qu'une nouvelle catégorie était entrée dans les évaluations des instituts de sondages: les P.R.À.Fout. acronyme de: "Plus Rien À Foutre"... Le plus délirant c'est que c'est vrai. Il faut dire que l'on est arrivé à des sommets dans l'absurde et l'Ubuesque. On va bien rigoler!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI