Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Affaires Fillon : Ce qu'en pensent les élus de droite du Saumurois

Qu'ils aient soutenu ou non François Fillon à la Primaire de Droite, depuis son élection comme candidat de la droite et du centre pour la Présidentielle des 23 avril et 7 mai prochains, tous se sont ralliés derrière lui. Aujourd'hui, le candidat est dans la tourmente. Alors qu'en-pensent-ils : maintien de sa candidature ou plan B ? Les avis ne divergent pas tellement...



Plus de "président par défaut"

Pour Michel Piron, député UDI de la 4ème circonscription de Maine et Loire (Sud-Saumurois) et Eric Touron, Maire UDI de Distré, conseiller régional de la majorité de Bruno Retailleau, (bras armé du candidat Fillon) et candidat aux législatives à la succession de Michel Piron sur la 4ème circonscription de Maine et Loire (Sud-Saumurois), investi par Les Républicains, il faut lire entre les lignes : « Il n’est pas dans ma culture d’accabler les personnes qui traversent des périodes compliquées, ce qui ne saurait exonérer totalement François Fillon des difficultés rencontrées ces dernières semaines. Toutefois j’ai une certitude, celle que la France ne peut plus attendre tant notre pays est en décalage avec ses voisins européens. Après un quinquennat dirigé par un président par défaut, nous n’avons plus le droit à pareil scénario. Notre prochain président devra savoir faire preuve de courage pour conduire notre pays vers les réformes et les efforts partagés qui malheureusement n’apparaissent dans aucun autre programme.
Et ceux qui avaient soutenu Alain Juppé aux deux tours de le Primaire de conclure : « Au-delà d’un choix d’homme c’est un choix politique et de gouvernance qui devra nous guider lors des élections présidentielles. »

Il faut très vite un plan B

Jean-Charles Taugourdeau, député LR de la 3ème circonscription de Maine et Loire (Nord-Saumurois) , Maire de Beaufort en Anjou et Président de la fédération Les Républicains de Maine et Loire, pour sa part ne croit plus en François Fillon : «Je suis choqué par la violence des attaques à son encontre et à l'encontre de sa famille. Cela étant, je souhaite que le parquet financier se prononce dès que possible. Je crois en François Fillon, mais je crains que l'opération de déstabilisation ait déjà fortement atteint l'objectif recherché, à savoir éliminé la droite républicaine du 2ème tour de la présidentielle. Le moral des sympathisants est touché, ils sont désorientés et même choqués. » Et de continuer : « Evidemment qu'il faut penser à un plan B puisque François Fillon a lui même déclaré qu'il s'évincerait du jeu s'il était mis en examen. » Pour celui qui soutenait la candidature de Jean-François Coppé au 1er tour de la primaire, il y a urgence à ne pas attendre : « Il faut absolument une réunion de parti en présence de tous les candidats à la primaire pour analyser l'opinion publique et trouver des solutions de repli avec des candidats en mesure de piloter notre programme, à la tête d'une équipe représentant toutes les tendances de notre mouvement.» Enfin, d'être force de proposition : « Pourquoi pas une consultation va internet de nos adhérents pour désigner le candidat par intérim préféré ? »


Article du 12 février 2017 I Catégorie : Politique

 


37 commentaires :

12/02/2017 11:09:45 Commentaire de pic vert

Chers politiciens:pourquoi ne pas admettre une fois pour toutes que nous n'admettons plus des responsables politiques qui élaborent un programme de gouvernement promettant à la population modeste de suer sang et eau alors que ces messieurs se sont mis à l'abri du besoin financier en utilisant toute les ficelles de pillage legal pour provisionner(en douce) leurs comptes en banque et se constituer un patrimoine consequent!... votre Caste n'est plus à l'abri de revelations dérangeante pour vos petites affaires....


12/02/2017 11:27:04 Commentaire de citoyenne

encore heureux que les élus de droite et du centre soutiennent leur candidat Fillon sinon les citoyens que leur reste-t-il pour voter quand leurs convictions restent ancrer à droite? toute cette polémique nauséabonde pourrait mal finir et franchement la France n'a pas besoin de cela pour terminer en faillite et dans le chaos. je vote Fillon.


12/02/2017 11:27:51 Commentaire de ADB

M. Fillon aurait fourni un emploi fictif d'assistante parlementaire à son épouse. Magie des chiffres! La justice est saisie le jour même. Les justiciables ordinaires qui attendent des mois, voire des années, apprécieront. Mais essayons de rire un peu, vu que la vie politique française devient dangereusement un concours de tirs de snipers. Ainsi donc, si Pénélope Fillon ne fournissait pas de travail, cela signifie qu'il est possible pour un député de se passer de cette aide pour exercer son mandat. Mettons donc les députés au travail et supprimons l'enveloppe de plus de 9000€/mois allouée à chacun d'eux pour le plus grand bien des finances publiques! Par ailleurs si M. Fillon, contrairement à ses collègues, parvenait à se passer d'attaché(e) parlementaire effectif, une conclusion s'impose: élisons vite ce surhomme à la présidence de la République. Quant à ceux qui veulent résoudre tout problème avec des interdictions et des normes, en l’espèce interdire aux parlementaires d'embaucher une personne de leur famille, qu'ils ne s'arrêtent pas en si bon chemin: interdisons aux artisans d'embaucher leur épouse pour faire leur secrétariat ou leur comptabilité!


12/02/2017 11:41:25 Commentaire de Puisqu'on parle d'emploi fictif...

Lors d'une intervention télévisée, notre président "normal" a reconnu utiliser les services d'un coiffeur qui est rémunéré sur le budget de l'Elysée 8.000€/mois. Cela va durer 5 ans. Donc, les français ont offert 480.000€ de frais de coiffeur à Normal 1er (60x8.000€). Question: quand le parquet financier compte-t-il se saisir de cette affaire d'escroquerie et de détournement de fonds?


12/02/2017 11:48:45 Commentaire de Ane Oh ? Nîmes

Je voudrais seulement dire à Monsieur TAUGOURDEAU qui réclame un plan B, qu'il n'existe pas, les grands leaders des Républicains l'ont admis, et d'ailleurs, qui ? Et pour perdre de toutes façons, avec un score plus faible que ne fera François FILLON; et ainsi ne pas être au 2ème tour ! Alors de grâce, s'il vous plaît, ne hurlez pas avec les loups, et rejoignez franchement, en votre qualité de Président de la Fédération, la majorité qui soutient le candidat élu par plus de 4,5 millions de français, il n'y a aucune autre solution, et pour l'heure, que je sache, il existe encore la présomption d'innocence, non ? A défaut du secret de l'instruction ! D'autres, dont je fais partie, vous l'aurez compris, pensent qu'à force de "taper" sur le candidat de la droite, le boomerang de la victimisation va revenir, et je continue à croire en la victoire, ce que vous devriez être le premier, Monsieur le Président, à la tête de vos "troupes", à déclarer ! Bon dimanche.


12/02/2017 11:50:21 Commentaire de oups...

C'est du pipeau tout ça, on interroge les personnes qui sont intéressés, c'est de la bonne grosse langue de bois.


12/02/2017 11:53:18 Commentaire de Emploi fictif, 2ème partie

Mieux vaut ne pas aborder les salaires du cabinet de l'amie de Normal 1er, mme Rotveiller (387.000€ selon le dernier rapport de la Cour des comptes), de la casse occasionnée lors de la découverte de l'adultère (vases du mobilier national) ni celui de la protection d'une autre copine de l'homme au scooter, mme Gayet. En effet si on ajoute l'affaire de l'emploi fictif du coiffeur, on dépasse très largement e million d'euros... Fillion est un petit joueur! Je préfère ne pas aborder non plus la retraite de Normal 1er, qui cotise toujours à la Cour des Comptes depuis 33 ans... Le Parquet financier est-il déjà débordé avec l'affaire Fillon? Plus de magistrats disponibles pour ce cas??? Je m'en souviendrais et ne daignerais même pas me déplacer pour aller voter, ce casting ne me convient pas du tout. On a beau jeu de se moquer des régimes bananiers africains!! Nous, on fait beaucoup mieux!!


12/02/2017 12:40:03 Commentaire de Libellule

Je soutiens Fillon


12/02/2017 12:55:07 Commentaire de François-Marie Arouet

François Fillon a trompé les électeurs de droite sur son honnêteté et son éthique. Nous avons été victimes d'un abus de confiance en votant pour lui à la primaire. Sans compter qu'il se revendique du catholicisme et que ses manières d'agir ne relèvent pas de la morale catholique traditionnelle qui ne considère pas l'argent et le profit comme des fins en soi. Si c'est un homme d'honneur, il doit partir. Pour le reste, Dieu y pourvoira !


12/02/2017 13:47:27 Commentaire de Francis Prior

Les passions partisanes font perdre tout bon sens. Nos parlementaires pourtant proches des simples gens devraient être moins inféodés aux petits jeux partisans. Il y a eu peu ou pas de travail pour un salaire que ne récuserait pas un agrégé de 'l'Université. Hier P Fillon était femme au foyer un peu esseulée et ennuyée (m Bovary??) aujourd'hui elle est une très laborieuse et discrète assistante. Ne laissez pas la considération que nous devons à ceux qui prennent des responsabilités publiques se dissoudre dans le déshonneur.


12/02/2017 14:26:51 Commentaire de Marie d'Anjou

Voici des infos d'une personne connaissant le "milieu", c'est long mais intéressant: Parce que j'ai été attaché parlementaire, beaucoup de ceux qui me connaissent m'ont demandé comment faire le tri entre tous les éléments lus dans la presse cesderniers jours à propos du fonctionnement de l'équipe qui entoure chaque député. Je tiens à préciser tout de suite que je soutiens François Fillon depuis la défaite et le départ de Nicolas Sarkozy en mai 2012. Comme ça, les choses sont dites. Les éléments que je donne ci-dessous sont ma propre analyse et mon propre ressenti, issus de mon expérience personnelle. Je laisse chacun y puiser ce qu'il voudra. Avant tout, le cabinet parlementaire fonctionne de fait comme une TPE. Le député embauche et rémunère librement ses collaborateurs, sur la base de contrats de travail de droit privé, qui prennent automatiquement fin en cas d'interruption du mandat parlementaire. Pour rémunérer ses collaborateurs, chaque député dispose d'une enveloppe mensuelle de 9 561 € (lorsqu'il laisse l'Assemblée nationale gérer ces contrats et payer les charges patronales), 14 341 € s'il décide de tout gérer lui-même. Sur les 9 561 €, il doit donc encore acquitter les charges salariales (précision technique pour les puristes). Dans les faits, l'immense majorité des députés laisse l'Assemblée s'occuper de tout. Chaque député organise à sa guise le travail de son équipe, avec des collaborateurs dont le travail peut être très divers : agenda, logistique, courriers, dossiers législatifs, dossiers locaux, réunions, questions au Gouvernement, amendements, relations presse, relations avec les élus, relations avec la population, communication, rendez-vous, représentation, conseil, etc. Ce travail répond en fait aux trois fonctions remplies par un parlementaire : 1/ il représente le peuple ; 2/ il vote les lois ; 3/ il contrôle l'action du Gouvernement et des administrations. Bref, le travail est gigantesque, et la politique est bien souvent le lieu où les militants viennent donner un coup de main bénévole (mise sous pli, distribution de documents à la population, logistique des réunions publiques, réseaux sociaux, etc.). Il y a plutôt trop de travail que pas assez ! François Fillon est aujourd'hui attaqué non pas pour avoir rémunéré son épouse et deux de ses enfants, mais parce que certains soupçonnent qu'il s'agirait d'emplois fictifs, sans travail réalisé en contrepartie. Comme je viens de le souligner, ce n'est pas le travail qui manque autour d'un député. J'ai croisé des dizaines et des dizaines de parlementaires, davantage encore de collaborateurs, et la plupart d'entre eux sont des passionnés, qui ne comptent pas leurs heures. De même, il est inimaginable qu'un élu fasse une carrière politique durant 35 ans (François Fillon a été élu pour la première fois en 1981) sans que sa / son conjoint(e) ne lui apporte au quotidien un soutien et une aide de tous les instants, surtout si elle / il n'a pas une autre activité professionnelle à côté. Quid du niveau de rémunération pour le conjoint non salarié du chef d'entreprise ? Comme dans n'importe quelle TPE, il est fréquent que le conjoint participe de fait à l'activité sans percevoir de salaire. Quand la structure trouve l'espace d'une rémunération, il peut y avoir ensuite une forme de rattrapage salarial, en contrepartie de toutes les années de bénévolat. S'agissant de Pénélope Fillon, elle n'a pas été rémunérée entre 1981 et 1988. Puis elle a bénéficié d'un salaire comme attachée parlementaire jusqu'en 2013 (avec manifestement un rattrapage salarial). Elle a perçu 639 000 euros net sur cette période (les médias parlent en brut pour gonfler la somme). Ramené à 35 années de travail aux côtés de son mari (1981-2016), nous arrivons à l'équivalent d'un salaire net mensuel de 1521 €. Tous ceux qui se scandalisent du montant de 830 000 € brut devraient méditer sur la période concernée... Si j'avais travaillé durant 35 ans aux côtés de François Fillon, sur la base du salaire de 2600 € net que je touchais en 2007, j'aurais coûté bien plus de 830 000 € brut (faites le calcul : 1,4 million d'euros brut - et par souci de simplicité, je n'ai pas tenu compte du 13e mois...). Mais quel travail a donc bien pu réaliser Pénélope Fillon ? Sans doute un travail de petite main pour un grand nombre de courriers reçus au domicile (François Fillon n'avait pas de permanence parlementaire en circonscription). Un soutien logistique également. Un travail de conseil, relecture (c'est ce qui semble ressortir de la bouche de l'avocat de François Fillon). Un travail de représentation, aussi, accompagnant son mari, ou se substituant à lui quand il n'était pas disponible. Pénélope Fillon n'aurait-elle pas pu remplir toutes ces tâches sans être rémunérée ? Si, sans doute. Mais en France, la loi autorise les parlementaires à salarier leurs proches. De très, très nombreux élus le font, ponctuellement ou de façon pérenne. C'est fréquemment le cas pour les enfants étudiants des députés ou sénateurs, dont les parents mettent ainsi le pied à l'étrier professionnel. Mais alors, pourquoi cette brusque poussée de fièvre concernant François Fillon ? Qui ne voit pas l'opération de destabilisation à quelques semaines de la présidentielle ? "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", proclame Francis Bacon dans son Essai sur l'athéisme. Interrogeons-nous maintenant sur le niveau de rémunération des enfants de parlementaires : n'est-il pas excessif ? On peut parfaitement le penser dans certains cas. Mais 1/ ce montant reste à la discrétion du parlementaire et 2/ on sort du débat sur le caractère fictif de l'emploi. Les enfants de Fillon avaient fait des études de droit, l'un d'eux a d'ailleurs obtenu son diplôme d'avocat l'année suivante. Ils avaient donc des compétences utiles pour aider leur père dans ses missions parlementaires. Il ne s'agit pas d'emplois fictifs. Or, c'est là-dessus que Fillon est attaqué. Certains s'étonnent aussi que Pénélope Fillon n'avait pas de badge pour accéder à l'Assemblée, ni d'adresse e-mail personnalisée. J'ai travaillé durant 5 ans à l'Assemblée (entre 2002 et 2007), j'avais évidemment un badge pour accéder à mon lieu de travail, mais ce n'était pas le cas de tous mes collègues de circonscription. Je n'ai par ailleurs jamais eu d'adresse e-mail professionnelle à mon nom : j'ai toujours utilisé l'adresse des parlementaires pour lesquels j'ai travaillé. Autres questions légitimes que se posent beaucoup de gens : pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle été rémunérée par le suppléant de François Fillon ? A quel travail est-ce que cela correspond ? Pourquoi un salaire si élevé ? Lorsqu'un parlementaire devient ministre, il conserve un lien avec le territoire d'où il est originaire. Les collaborateurs du suppléant devenu député font souvent le lien et la navette entre la circonscription et le ministère. Et Pénélope Fillon a pu être d'autant plus sollicitée dans ce cadre que l'agenda de son mari le rendait beaucoup moins disponible. Le suppléant de François Fillon était par ailleurs peut-être davantage présent en circonscription qu'à Paris, n'ayant pas forcément les mêmes ambitions et appétences pour le travail législatif que son précédecesseur. Enfin, un élément important : jusqu'en 2012, les députés pouvaient de fait conserver le reliquat du crédit collaborateurs qui leur était attribué, en le transférant sur l'IRFM (transfert aujourd'hui plafonné à 6000€). Cet argent ne serait donc pas resté dans les caisses de l'Assemblée. Ceux qui demandent à Pénélope Fillon de "rendre l'argent" ignorent manifestement qu'il s'agirait de le rendre... à François Fillon lui-même. Mais alors, pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle dit qu'elle ne travaillait pas et ne s'était jamais mêlée de politique ? Peut-être simplement parce qu'elle ne considérait pas son action comme un travail, mais comme un engagement aux côtés de son mari. Il n'empêche que si elle n'avait pas été là, toutes les tâches qu'elle a accomplies auraient dû l'être par quelqu'un d'autre. En outre, un attaché parlementaire ne fait pas de politique : il travaille dans le domaine politique, mais c'est le parlementaire qui fait de la politique. Pas ses collaborateurs. Enfin, de la part de celle qui était la conjointe d'un parlementaire puis d'un ministre, il aurait été désobligeant de se présenter simplement comme "l'assistante". Pour des raisons évidentes, Pénélope Fillon ne s'est manifestement jamais considérée comme telle. Posons-nous maintenant la question de l'orchestration de cette affaire politico-médiatique : > - le mercredi 25 janvier, le Canard Enchaîné publie un article > - le jeudi 26 janvier, le Parquet national financier ouvre une enquête judiciaire > - le vendredi 27 janvier, ce même parquet auditionne plusieurs témoins Une vitesse absolument stupéfiante ! Pour rappel, le parquet national financier a été créé par Christiane Taubira en 2014, qui y a placé ses amis : le procureur du PNF, Eliane Houlette, était commissaire du gouvernement auprès du Conseil des ventes volontaires. Elle doit son incroyable et fulgurante promotion au Garde des Sceaux de l'époque, laquelle a également constitué une équipe de procureurs adjoints et vice-procureurs parmi ses très proches (Michel Pelegry, Ulrika Delaunay-Weiss, Patrice Amar, Monica d'Onofrio...). Rappelons aussi qu'en France, le parquet (a fortiori le parquet national financier) n'est pas indépendant du pouvoir exécutif : les procureurs dépendent directement du ministre de la Justice, ce qui est d'ailleurs pointé du doigt par la Cour Européenne des Droits de l'Homme. La vitesse avec laquelle le parquet s'est jeté sur François Fillon ne manquera pas d'interpeller tous ceux qui déplorent les lenteurs habituelles de la Justice. La perquisition de l'Assemblée nationale qui a eu lieu hier après-midi relève là encore de l'exceptionnel. Parallèlement, quand des journalistes publient dans le livre "Nos très chers émirs" des accusations nominatives de corruption envers un ministre du Gouvernement, le même parquet reste curieusement muet. Pourquoi une telle différence de traitement ? Face à cette situation, je suis persuadé de l'impossibilité pour Pénélope Fillon de ne pas avoir participé au travail parlementaire de son mari. Son travail n'a pas été fictif, et il dure depuis 35 ans. Je suis aussi persuadé que cette opération de destabilisation a été sciemment préparée et orchestrée. Je n'ai pas voulu croire à une machination envers DSK en 2011, ses propres turpitudes étant suffisantes pour provoquer la chute d'un candidat annoncé par tous comme le prochain président français. La similitude de l'acharnement qu'il a subi alors, avec l'acharnement subi aujourd'hui par François Fillon, fait naître le doute. Les mêmes officines semblent à l'oeuvre. D'ailleurs, ce sont les mêmes qui en furent et en seraient les grands bénéficiaires : François Hollande et ses proches, du PS à Macron. Et toute cette agitation éloigne les citoyens de ce qui devrait nous préoccuper à titre principal : la situation de la France, qui compte un nombre record de chômeurs, dont la Dette n'a jamais été aussi élevée, et qui n'offre aux jeunes générations que le choix entre le déclassement ou l'émigration. Voilà pourquoi je continue plus que jamais à soutenir François Fillon. Parce que le projet qu'il porte me semble nécessaire pour redresser notre pays. Parce qu'il faut desserrer l'étau de l'étatisme. Parce qu'il faut permettre à chacun de travailler davantage s'il le souhaite pour gagner davantage. Parce qu'il faut améliorer le financement et la couverture maladie de notre assurance sociale. Parce que la France doit redevenir un interlocuteur crédible sur la scène internationale. Et parce que je ne suis pas dupe du matraquage médiatique actuel. > Vincent Goyet


12/02/2017 14:30:47 Commentaire de Nostromo

Halte au déni ! Mr Fillon a voulu profiter du système et s'en mettre plein les fouilles, il doit partir et rendre tous ses mandats. Ses explications s'embourbent dans des incohérences consternantes. Les hommes politiques qui le soutiennent perde leur crédibilité et légitiment la fraude. De droite ou de gauche il faut faire le ménage et virer tous ces voyous (Fillon, Cahuzac, Thevenou, Balkany, Strauss-Kahn, Sarkozy ... et j'en passe) C'est au peuple de faire le ménage et être intraitable dans ce domaine !


12/02/2017 14:35:20 Commentaire de Jean

Après avoir (très) longuement enquêté sur les salariés familiaux de F.Fillon, on pourrait (un peu) enquêter sur les nombreux autres parlementaires - une centaine- concernés: qu'en pensent les médias...?


12/02/2017 14:54:42 Commentaire de Yen a marre !

Y'en a marre de tous ces politicards de tout bord qui se croient tout permis! Et en plus quand on les prend la main dans le sac ils s'offusquent ! Et leurs copains qui les couvrent et les défendent ! On va reprendre le slogan "DEGAGE !"


12/02/2017 15:04:04 Commentaire de gédéon

Les seuls commentaires des 3 représentants du Peuple démontrent qu'ils sont encore dans un monde "politique" qui n'existe plus et dont les électeurs ne veulent plus. Le comprennent-ils au moins ?


12/02/2017 15:45:35 Commentaire de Le PAL...

Tout est dans le titre.... Inutile de perdre plus de temps.


12/02/2017 16:18:26 Commentaire de Francis Prior

@Marie d'Anjou Décidément rien n'y fait, pas même les dire de l'épouse. Votre héro reste le chevalier blanc venant sauver un peuple à l'agonie. Un peu de mesure serait quand même utile en évitant bien sur la tarte à la crème du complot. Tout assistant parlementaire laisse quelque trace de son travail, notes, courriels, réponses téléphoniques, assistance à des rencontres ou réunions, visites, même rares, aux collaborateurs parisiens du parlementaire. Là rien et maintenant après trois semaines bientôt on récuse le parquet financier. Je suis personnellement atterré de cette situation qui défait l'image d'honnêteté de F. Fillon. C'est un grave coup porté à la République et beaucoup moins risible que les frasques délirantes de DSK. L'honneur mais ce mot a t'il encore un sens dans l'utilitarisme ambiant imposerait que le candidat se retire rapidement pour ne pas obérer le débat réel projet contre projet.


12/02/2017 17:03:25 Commentaire de citoyen

C'est incroyable que la candidature de Mr Fillon continue... encore plus incompréhensible pour tout électeur que sa famille politique le soutienne Cette "classe" ne comprend pas que nous ne voulons plus d'hommes politique irréprochable... Attention je ne tape pas que de ce côté là de l'échiquier: le peu d'information sur les patrimoines des hommes de gauche me laisse en plein doute: Mr Hollande, une maison à Mougins ne paie pas l'Isf, Mr Macron touche une année 2.5 millions d'€ et ne payait pas non plus d'Isf, la ministre de l'éducation qui touche en couple autour de 12.000 € mensuels déclarait 35.000 € de patrimoine..... etc on se moque de nous Et s'ils arrivaient à comprendre notre ras le bol de ces magouilles!! mais ils semblent sur une autre planète....


12/02/2017 17:03:33 Commentaire de pic vert

Bravo Gédéon votre commentaire est court mais limpide


12/02/2017 17:29:42 Commentaire de Matthieu

Pas besoin de justificatif long mais du vécu Dans la période 1ier ministre Fillon 80.000suppression professeur des écoles. Conséquences : galères pour les jeunes qui ont choisi cette vocation. -Abandon de leur projet, plusieurs tentatives aux concours, -Besoin de soutiens financiers ( parent ou petit job du soir ou week-end pour subvenir à leur besoins logements ou alimentaire) Et comment vivaient les enfants Fillon scolarisés en Anjou ?


12/02/2017 17:32:58 Commentaire de Le nain jaune

C'est bien de mettre en première ligne tous les républicains... les + pourris... pour détruire le parti LR, on ne peut pas mieux faire :)


12/02/2017 18:00:20 Commentaire de Désabusé

Pour M Touron et Piron. : Honte à vous de soutenir un candidat qui s'accapare avec sa famille l'argent de l'état ! .Quand allez vous êtes un peu honnêtes et arrêter de cumuler vice- présidences de ceci et cela , présidents de ceci ou cela , maire, député ou suppléant ... Sans compter les Français beaucoup de citoyens européens et dirigeants sont scandalisés par tous vos cumuls et maintenant par les sommes versées à des assistantes qui devraient laisser des traces de leur travail. Avec cela M Fillon se prétend catholique : c'est pour récupérer des électeurs !


12/02/2017 19:43:05 Commentaire de Je vote Fillon en 2017

Inutile de nous abreuver de sondages, d'avis, de tendances, ....nous savons que le tribunal médiatique a agi....je voterai F.Fillon


12/02/2017 20:42:46 Commentaire de Coco

Très déçu de Fillon Plan B ok


12/02/2017 21:18:37 Commentaire de @ marie d'anjou

dans la vie , il faut savoir synthétiser ..... madame pénélope a dit et redit qu'elle ne s'occupait pas de la vie politique de son mari .... la messe ( cathodique ) est dite !


12/02/2017 21:26:35 Commentaire de Cucu

5 ans de dragées Vichy et on y verra plus clair? Plutôt l'original (les Le Pen) que la copie (Le Fillon)? Je me tâte...


12/02/2017 21:42:11 Commentaire de aloryakaldir

Sympa, Mr Taugourdeau! En proposant que pour le "plan B" le remplaçant de Francois FILLON soit désigné par consultation des adhérents LR (qui sont environ 240.000), il oublie que le seul candidat légitime a été élu avec plus de 60% de 4,5 millions de gens de droite et du centre qui ne sont pas forcément encartés ! Merci au moins de nous respecter.


13/02/2017 02:33:46 Commentaire de Mphil5

Socialos ou Ripoublicains, de toutes façons on l'a toujours dans l'Fillon.


13/02/2017 07:46:43 Commentaire de seb

Les Le Pen ont aussi des histoires d emplois de collaborateurs .Au moins vous conviendrez que la proposition Hollande/Sarkosy annonce fut un temp n aura pas lieu .


13/02/2017 09:46:54 Commentaire de Matthieu

Résumons Anne D'Anjou Nos v@leurs sont fidèles : Fillon Bygmallion Hors sens commun point de salut! Tu ne diras point de mal de tes Frères Nationaux! Amène le fric vers nos enfants (Parole selon Matthieu)


13/02/2017 10:30:04 Commentaire de tous pouris

pourquoi ne parle t on plus de certains parlemetaires qui detournent les indemnites parlementaires pour financer des locaux de permance qui rentrent par la suite dans leur biens prives n est ce pas du detournement de fonds publiques .quand allons nous les pendre haut et cours


13/02/2017 11:17:57 Commentaire de grosmi

Mme Marie d'Anjou, Mr Fillon a trouvé avec vous une très bonne avocate, en lisant votre commentaire on devine pourquoi !!! je trouve votre commentaire très utile, car toutes les personnes qui ont fait du bénévolat pendant de nombreuses années, découvrent aujourd'hui, que comme Mme Fillon ils vont pouvoir bénéficier d'un rattrapage salarial


13/02/2017 13:56:27 Commentaire de Marie d'Anjou

Je ne suis pas filloniste, j'apporte juste les infos obtenues de source sure et que les médias ne nous donnent pas. Personne ne se demande pourquoi et pour la deuxième fois le candidat qui veut faire le ménage dans les comptes de la République est vendu ignoblement à la vindicte populaire? Le fromage doit être bon pour être ainsi défendu. Et merci de ne pas faire des devinettes (?!?) à mon endroit; malade, je fais partie des ordures déposées dans le fossé des minimas sociaux par notre société sans respect pour les droits des plus faibles (sainte sécu, payez beaucoup pour elle dans la santé, elle paiera peu pour vous dans la maladie)... Rien à gagner ici sinon l'illusion de converser entre citoyens émus mais malgré tout pensants... Une fois de plus nous aurons les élus que notre société mérite, bravo!


13/02/2017 16:43:17 Commentaire de Matthieu

En vérité, Marie D'Anjou,Sens déni de la transparence, on attend 2Fois conseils et comment Fillon AXA ses projets


13/02/2017 18:09:52 Commentaire de @larédaction

Messieurs dames de la rédaction : auriez vous déjà sélectionné vos chevaux pour le législatives à venir ? Résumer l'offre à ces 3 là n'est ni loyal, ni juste, ni intègre. Au nord et au sud de Saumur, d'autre représentants de la droiet et du centre existent. Faudrait il en conclure votre choix ? Et après vous (et les autres médias) allez vous plaindre qu'on vous dénigre... Ne vous donnez pas la bâton pour vous faire battre et donner du grain à moudre aux complistes ! Soyez INTEGRE et EQUITABLE dans le traitement de l'information.


20/02/2017 11:48:58 Commentaire de brugiere

Je ne m'interesse pas trop à "l'affaire Fillon" et j'attends les enquêtes en cours ( bien que la Justice en France, soit tout sauf juste) . Et puis, cette chasse à l'homme me fait penser à d'autres, contre Chaban Delmas député maire de Bordeaux du temps de De Gaulle. , ou même aux diamants de BOkassa; DES MONTAGES médiatiques faits pour démolir un candidat.... et qui ont réussi. Il n'en reste pas moins que ce sale fric légalement gagné par les Fillon est désastreux à un moment où le pays est en pleine faillite. Cette pratique d'embaucher des proches est malsaine ( mais légale). Ce pot de confiture placé devant chaque élu , n'est plus accepté par les Français. Si Pénélope veut aider son mari dans sa carrière, elle a mille moyens de le faire sans taper dans le pot de confiture. L'épouse d'un ministre a un rôle de représentation, sans lequel son mari n'avancera pas. Pourquoi serait elle payée ?Cette pratique est détestable et à 2 titres: Sauf les vrais voyous qui ont toujours existé, cela n'existait pas sous la IIIème. Nos hommes politiques des années 50 ou 60 étaient peut être médiocres, mais ils étaient assez honnêtes. CDG n'était pas le seul à payer ses factures. en deuxième lieu, nous n'acceptons plus ces gens qui s'engraissent facilement à coups de 500 000 euros,( pris dans le pot de confiture) et trahissent leur charge pour laquelle ils sont élus. Qu'a fait la Classe politique dans son ensemble, depuis 40 ans, pour la France? rien.rien.absolument rien.et qu'a fait m Fillon, si ce n'est de dire "amen" à toutes les erreurs de ses maitres ( la Libye chez sarko ou le Referendum ) . Il a été ministre 10 ou 15 ans. qu'a t il fait pour sauver la France d'une faillite sans précédent ..d'une faillite agricole , économique, éducative,...et de l'invasion en cours ? alors... la confiture en plus... c'est la goutte d'eau.


10/03/2017 13:31:51 Commentaire de Pilou49

Chers amis, vous vous fatiguez bien pour rien ! Tous nos politiques actuels, quels qu'ils soient ne pensent qu'a se goinfrer dans la gamelle République et tel des girouettes sur nos clochers ils suivront le vent le plus fort quel que soit son odeur ne vous faites aucune illusion !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI