Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué - Baugé
Actualité Agenda Ressources Ou sortir ? Cinéma TV Ecrivez un article Lettre d'info



Saumur : Licenciée pour abus financier d'un résident, elle conteste

La régisseuse de la maison de retraite La Sagesse, située à Saint-Lambert-des-Levées (Saumur), avait encaissé à titre personnel les chèques d'un résident. Au total, la somme s'élevait à 4 700 euros, entre octobre 2012 et octobre 2013. Mise au courant de la situation, la présidence du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de l'époque avait révoqué la régisseuse mise en cause dans cette affaire. Toujours aujourd'hui, cette dernière juge la sentence disproportionnée et conteste son licenciement...


La régisseuse conteste sa révocation (image d'illustration)


Profiter de la faiblesse de personnes vulnérables peut parfois s'avérer tentant. Franchir le pas, c'est encore autre chose... C'est pourtant ce qu'a fait une salariée de la maison de retraite La Sagesse, située à Saint-Lambert-des-Levées (commune associée à Saumur). Employée à l'époque en tant que régisseuse de l'établissement, cette dernière a encaissé 3 chèques d'un résident sur son compte bancaire personnel. Entre octobre 2012 et octobre 2013, la somme a atteint les 4 700 euros.

Procédure disciplinaire « disproportionnée »

Outre cette somme, 2 autres chèques ont été encaissés sur le compte d'une association, dont elle était trésorière. Mise au courant de la magouille financière, la présidence du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de l'époque avait révoqué la régisseuse. Une décision actée au mois de mars 2014. Si cette dernière ne nie pas la gravité des faits reprochés, elle conteste une procédure disciplinaire « disproportionnée ». Selon elle, le résident aurait délivré les chèques en toute connaissance de cause. Seul problème, et de taille, le résident est décédé depuis... L'ancienne régisseuse ne peut donc pas apporter d'éléments concrets pour étayer sa défense.

« La faute lourde est caractérisée » selon le tribunal

Le tribunal administratif a alors été saisi pour statuer sur l'examen de cette révocation. « Nous constatons un manquement particulièrement grave à une obligation de probité et de désintéressement. La faute lourde est caractérisée et, en conséquence, la révocation non disproportionnée » a conclu le rapporteur public à l'issue de l'audience, le mercredi 4 janvier dernier à Nantes, qui a donc rejeté la requête du demandeur (propos recueillis dans les colonnes de Ouest-France). Un rejet prononcé malgré l'existence de 2 circonstances atténuantes... En premier lieu, la mise en cause rencontrait de graves difficultés financières, à l'époque. Enfin, elle a remboursé l'intégralité des sommes perçues depuis les faits. Cette affaire sera définitivement jugée le mercredi 1er février prochain, lorsque le tribunal administratif rendra son jugement.


Article du 10 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :

10/01/2017 19:27:25 Commentaire de Comment faire confiance à cette personne maintenant?

Pas de circonstances atténuantes pour elle. Cette personne ne connaît pas l'intégrité ni l'honnêteté. En qualité de régisseuse elle devait avoir un bon salaire et on lui avait accordée confiance. Trop facile de dire qu'elle avait des difficultés financières et que depuis elle a remboursé. Si ces actions n'avaient pas été mises au grand jour, elle continuerait son petit trafic. La sanction est justifiée. Et si j'avais fait partie de la famille du résident, j'aurais également porter plainte contre elle.


10/01/2017 22:57:46 Commentaire de bcp de dérives...

Les maisons de retraite, avec le vieillissement de la population, les alzheimers...verront ces dérives frauduleuses, se développer.


11/01/2017 12:27:17 Commentaire de martial dutac

Aucun commentaire supplémentaire, la justice doit suivre son cours. Les abus de faiblesse doivent être sanctionnés sans état d'âme !


11/01/2017 13:40:22 Commentaire de Laugier

Justice doit être faite bien sûr mais nous ne parlons que de trois chèques, uniquement le dessus de l'iceberg. Tout mon soutien aux familles de la maison de retraite ainsi que aux résidents.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI