Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Bientôt une fédération nationale unique pour la boule de fort ?

La boule de fort, le jeu de boule de l'Anjou par excellence, se situe peut-être à l'aube d'une révolution identitaire. La fédération de boule de fort l'Ouest souhaite en effet se regrouper au sein d'une fédération nationale unique, qui apporterait plusieurs avantages intéressants pour les sociétés... ainsi qu'aux sociétaires. Un exemple parmi les autres : une fédération nationale unique simplifierait la question des débits de boisson (explications ci-dessous). Mais, pour le moment, ce projet a du mal à voir le jour...


En octobre dernier, une quinzaine de membres des sociétés de boules de fort de la région Saumuroise se sont réunis. Cette rencontre avait pour objectif d'échanger sur un projet de fédération unique. Celle-ci pourrait réunir toutes les fédérations existantes afin de créer une fédération nationale. Un projet mené par Hubert Lafuente, président des sociétés de boule de fort de Beaucouzé et d'Angers, mais également vice-président de la fédération de l'Ouest...

Premier objectif d'une fédération nationale : toucher des subventions européennes...

Néanmoins, ce projet n'est pas tout récent. Au mois d'octobre 2014, déjà, 13 présidents de fédérations s'étaient réunis à Mazé, pour réfléchir à la création d'une structure unique. En effet, il existe 385 sociétés de boule de fort, réparties dans 6 départements (le Maine-et-Loire en comptant à lui tout seul 310), sont affiliées à différentes fédérations (Sarthe, Saumurois, Segréen, etc...). L'objectif est donc de les réunir, comme le souhaite notamment Bernard Glacial, le président de la fédération des sociétés et joueurs de boule de fort de l'Ouest. Pourquoi ? Puisque cela permettrait, d'une part, de toucher des subventions européennes. En effet, l'Europe possède un budget intéressant pour les fédérations sportives et culturelles... Mais pour percevoir des subventions européennes, il faut être réuni sous l'emblème d'une fédération nationale. Ce qui n'est toujours pas le cas...

Contrôler puis développer la boule de fort...

La boule de fort détient de fortes racines ancrées dans le secteur Angevin. Pour autant, ce sport commence à se propager en dehors de ses frontières... Actuellement, la boule de fort a trouvé d'autres terres d'attache comme Blois (Loir-et-Cher, photo ci-contre), à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ou même encore à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Pour éviter de déraciner totalement ce sport, sans pour autant être « chauvin », les principes de la boule de fort doivent être respectés, même au-delà de ses frontières... Une fédération nationale unique permettrait justement de contrôler et d'aider au développement de ce jeu dans les autres régions.

Simplifier la question des débits de boisson.

Le dernier avantage de ce projet concerne la question des débits de boisson. La boule de fort n'a pas peut-être pas sa fédération nationale unique mais elle possède un atout de taille : la convivialité. Les sociétés sont des endroits où l'on partage sa passion pour ce sport et, à l'occasion, un petit verre de rosé avec les ami(e)s. Sauf que depuis plusieurs mois, la gendarmerie a renforcé ses contrôles dans les sociétés de boule de fort. Elle ne vient pas réaliser des contrôles d'alcoolémie mais plutôt des vérifications au niveau du respect de la loi anti-tabac. Les gendarmes inspectent également les débits de boisson... En effet, les sociétés doivent détenir la licence 2 et ne peuvent vendre, en plus des boissons non-alcoolisées, que des boissons fermentées non-distillées. Enfin, dernier aspect embarrassant : tous les consommateurs doivent être obligatoirement membres de la société. Aujourd'hui, la carte de sociétaire ne permet de consommer que dans la société d'appartenance. Si le projet est adopté, la carte fédérale unique permettrait aux membres affiliés à la fédération de consommer dans toutes les sociétés fédérales... et ce, bien sûr, en toute légalité !


Article du 22 février 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Bonne réflexion 23/02/2016 09:59:37

Bonne réflexion pour promouvoir et préserver ce jeu dans les traditions. Je ne pensais pas que les sociétés étaient aussi nombreuses. Pourvu que M.Glacial ne se heurte pas à des subventions européennes gelées...IoI


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI