Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Train à vapeur thouarsais : Le projet déraille, la loco reste à Richelieu

L'association Train à Vapeur Thouarsais (TVT), nommée ainsi depuis 2014 (anciennement Trains à Vapeur de Touraine), avait pour projet de faire circuler du matériel roulant ferroviaire historique entre Thouars et Loudun, sur la Ligne des Sables-d'Olonne à Tours, dès l'été 2015. Mais, entre temps, le projet a déraillé... En effet, la Communauté de Communes du Thouarsais n'a pas les ressources financières pour assurer la faisabilité de l'opération... La locomotive restera sur les rails de Richelieu.


La loco à vapeur « 141 C 100 » à Richelieu, le 28 août 1983.


Ce projet avait déjà été un peu refroidi en mars 2015, faute de financements publics suffisants. Sollicitée, la Communauté de Communes du Thouarsais n'avait alors pas voulu investir seule. Pour ce genre d'opération, qui consiste à faire circuler un train vapeur historique et des voitures de voyageurs sur les voies ferrées dans un but touristique, environ 2 millions d'euros de budget étaient nécessaires. Bernard Paineau, le président de la Communauté de Communes du Thouarsais souhaitait d'abord que les finances soient assurées, puisque, en plus de ces 2 millions d'euros, la collectivité devait aussi prendre en compte la réparation de la locomotive (500 000 €). L'objectif était donc d'attendre le déblocage des fonds pour ne pas avoir à emprunter de l'argent.

Un projet à 2 millions... puis à 3 millions d'euros.

Pour des raisons d'économies budgétaires, Bernard Paineau, le président de la Communauté de Communes du Thouarsais, a décidé d'abandonner le train touristique à vapeur. L'intercommunalité Thouarsaise devait participer majoritairement aux investissements de ce projet, soutenu par l'association Train à Vapeur Thouarsais (TVT). N'ayant pas les fonds nécessaires pour assurer la faisabilité de l'opération, notamment depuis la baisse des dotations de l'État, la Communauté de Communes du Thouarsais a donc jeté l'éponge, bien à contre-cœur. Ces fonds, qui devaient s'élever à l'origine à 2 millions d'euros, avaient finalement grimpé jusqu'à 3 millions d'euros. Bernard Paineau a finalement écouté la raison (et les réalités financières de l'intercommunalité Thouarsaise) plutôt que le cœur (et la belle locomotive « Mikado 141 C 100 »)...

Et maintenant, où entreposer la locomotive historique ?

Ce rejet entraîne également un gros problème pour l'association Train Vapeur Touraine. En effet, elle recherche toujours un lieu pour pouvoir entreposer sa locomotive historique (une Mikado 141 C 100) mais également ses 46 autres véhicules (wagons et voitures). Cette association, qui avait déjà envoyé une trentaine de wagons et de voitures à Thouars pour les restaurer, comptait bien s'installer définitivement à Thouars (d'où le changement de nom de l'association). Si ce n'est pas à Thouars, ça ne pourra pas non plus être à Richelieu, puisque l'association doit toujours quitter son port d'attache (bien qu'elle y stocke encore 15 véhicules de collection). Comptant s'installer à Thouars, l'association avait également prévu d'accueillir un cinéaste, qui avait demandé à tourner un film avec le train à vapeur. Elle devra également dire non à des autocaristes, qui avaient pris contact avec l'association pour organiser des activités pour les touristes.


Article du 09 septembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :

09/09/2015 21:47:55 Commentaire de Adieu Finesse

Lamentable! Le plus étonnant était qu'un territoire totalement mort comme le Thouarsais prenne ce genre d'initiative!... Et ben la conclusion, c'est que le Thouarsais est bien mort et enterré!... Richelieu aussi d'ailleurs! Et les bénévoles ne peuvent compter que sur eux-même et peut-être le mécénat privé!


09/09/2015 23:00:45 Commentaire de Zarak Apatrides

Encore un projet qui tombe à l'eau pour "une question de gros sous". Quelle hypocrisie! La cause n'est bien sûr pas le manque de moyens (la Commission Européenne a largement prévu ce genre de financement et on ne demande pas un dixième du budget disponible!!) mais bien d'une volonté inavouée des politiciens de détruire le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres et la Vienne (et peut-être plus encore). Alors, mettons fin à toute cette hypocrisie et regardons les choses en face : ne laissons pas ces gens-là détruire notre région au passé culturel si intense et allons affronter directement les responsables! Fini le "politiquement correct". Mettons ces sagouins au pied du mur et relevons-nous de nos cendres!! J'ai dit!!


10/09/2015 00:37:38 Commentaire de Olivier

Faire un tel choix, c'est méconnaitre totalement l'histoire de Thouars, et surtout ignorer que cette ville s'est développée grâce à l'arrivée du chemin de fer. En effet, Thouars était un très important dépôt de locomotives à vapeur, à mi-parcours de la ligne Paris-Bordeaux des Chemins de fer de l'Etat. Citation : "La gare vit alors ses plus belles années, un certain âge d’or. Entre 1872 et 1901, la population de Thouars va doubler, plus d’un quart des habitants sont cheminots. La ville entière vit au rythme des dizaines de trains qui transitent par Thouars chaque jour. De nombreux express pour Bordeaux ou Royan alternent avec des trains de plaisir pour les Sables-d’Olonne et de nombreux trains de marchandises (vin, pierres, bestiaux, messageries, chaux, lait). De nombreux cafés s’installent dans le quartier de la gare et du dépôt, à la fois pour les voyageurs et pour les cheminots. Les hôtels sont les premiers à s’y implanter comme l’hôtel de la Gare, l’hôtel des voyageurs, l’hôtel de France (tous deux sur l’avenue de la gare). Le quartier de la gare intéresse de nombreux commerces alimentaires mais aussi des coiffeurs, des pensions de famille. Il existe même des équipements très spécifiques : certains roulants venant de Paris ou Bordeaux couchent sur place dans un vaste dortoir aménagé au dépôt. Ces "célibataires" en semaine se retrouvent le soir au café et même à la maison de tolérance de la rue Rabelais. Les cafés se multiplient, voici les noms des plus proches de la gare : le café du dépôt (rue Rabelais), le café du chat noir (rue Danton), le café Charpentier (rue A. France), le café des glaces (bd des Capucins), le café du tonneau, l’hôtel de France (av. V.Leclerc), l’hôtel des voyageurs, le petit Vatel (av. de la gare), l’hôtel de la gare (place de la gare), le café du rail (rue de la Quintinie), le café Desvallon (rue de la Folie) ou le café Laurent (rue du dépôt). Thouars comptait vers 1930 près de 80 bistrots" Fin de citation. Ce texte est extrait d'un document conçu par le service municipal Ville d’art et d’histoire de la Ville de Thouars, et que les élus de la Communauté de Communes de Thouars feraient bien de lire intégralement ! il est ici : www.vpah-poitou-charentes.org/IMG/pdf/brochure_cheminote.pdf


10/09/2015 13:53:57 Commentaire de Hughes

Bonjour, Sidérant que des élus puissent se retourner comme ça du jour au lendemain sur un projet de cette envergure ! Surtout qu'en face ce sont des bénévoles: n'ont ils aucun respect pour eux ??? S'ils agissent comme ça pour ce projet, la cour des comptes devrait jetter un oeil à leur gestion de la communauté de communes car c'est un sérieux signe d'inconséquence.


11/09/2015 08:05:05 Commentaire de 1-2-3 Soleil

Oui, vraiment dommage. C'était pourtant l'occasion de faire redémarrer la machine...


14/09/2015 18:34:55 Commentaire de LOUVET

allons allons il ne faut pas oublier que nous sommes en France et qu'en matière de préservation qu'elle qu'elle soit du patrimoine (surtout ferroviaire) nous sommes vraiment à la traîne, en plus nos élus préfèrent faire passer d'autres "prioritésé" au détriment de la culture et de la préservation de "choses" du passé mais il ne fait pas oulbier que sinous en sommes arrivés là au jour d'aujourdhui c'est bien grâce à notre passé....


17/10/2015 18:00:15 Commentaire de Tunnel Motor

C\'est dommage que ce projet ne voit pas le jour. Il faut le regarder à la lumière du contexte des finances de la ville. Un budget de 3 millions d\'euros pour une commune, dont le budget annuel de fonctionnement est de 12M€, cela parait énorme. Il serait intéressant de connaître les l\'étude de marché de l\'association TVT quant aux rentrées d\'argent envisagées. La préservation du patrimoine ferroviaire est souvent précaire, et l\'affaire de passionnés bénévoles. Seuls des appuis financiers de partenaires privés ou publics permettent de rendre un projet ambitieux viable.


20/10/2015 12:57:30 Commentaire de Alain Cassagnau

Changer d'avis en si peu de temps, après avoir incité l'association à lancer des opérations de déménagement du matériel et entretenu l'espoir, c'est de l'inconséquence aggravée. On ne devrait pas réélire des soi-disant "responsables" incapables de voir venir la baisse des dotations sur une si courte période !!! Ça veut dire qu'il ne verront rien venir non plus dans bien d'autres domaines !


23/11/2015 09:10:23 Commentaire de BLANCHARD

je suis sûre qu'un jour cette belle 141 sortira de son abris.......... tenez bon ....... les temps ne sont pas favorables à la préservation de tous ce qui est notre patrimoine ..... mais le petit peuple veille ..... et quand il va se réveiller ..... il faudra bien que la haute ouvre les yeux sur eux ......


02/12/2015 20:19:01 Commentaire de Un Jours peut-être ou pas

Je pensse que l'association tvt possède au moin un wagon avec assez de place suffisantes pour créé un buvette afin de financé la restauration de sa locomotives petit a petit cette associations possède aussi une voiture lit auquel elle peux louée des cabine pour des prix modeste de 40 euro comme cela est fait dans la gare fret de bressuir une associations c'est comme une entreprises si il n'y a pas d'argent elle s'écroule ont ne peut pas attendre sans cesse les subventions public des communautés de commune...


11/08/2017 15:11:33 Commentaire de wax

la France n'aime pas son histoire surtout si c'est une histoire industriel il n y a pas trop des locomotives à vapeurs en marche en France . en Espagne il y a deux fois plus en Angleterre 15 fois plus en Allemagne 10fois plus; c'est rare et donc très important; des 141C il y reste seulement une--- la 141C100


11/08/2017 18:18:29 Commentaire de 231 E 41

Plus de site plus rien tout est parti anéanti ....... vers Montabon la C 100 vers TDA heureusement entre de bonnes mains quel gâchis un si beau potentiel touristique et régional ....... Bien des mots vulgaires à tous ceux qui ont contribué à cette éviction du patrimoine ...... Soyez maudits


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI