Le Musée des Blindés de Saumur bientôt géré par le privé ?

Propriété du Ministère de la Défense, le Musée des Blindés de Saumur (inauguré en 1977) et ses 800 véhicules de collection, dont 250 exposés au public, pourraient changer de mains et de mode de gestion. Géré via une convention depuis 1983 par l'Association des Amis du Musée des Blindés (AAMB), l'Etat vient de lancer un appel à candidature pour une Délégation de Service Public, d'une durée de 10 ans. Une mise en concurrence qui pourrait inquiéter l'AAMB ?


Comme 7 autres musées de l'Armée de Terre en France, appartenant au Ministère de la Défense et sur injonction de la Cour des Comptes, le Musée des Blindés de Saumur doit « rentrer dans les clous ». Selon Fédérique Lemarié, de la direction finances-achats du Ministère de la Défense, « il s'agit d'une procédure légale visant à se mettre en règle avec la loi au regard des nouvelles règlementations du code des marchés publics, notamment européennes. De la même façon que cela a été le cas pour le Musée du Château des Ducs de Bretagne, à Nantes, et que cela le sera dans le courant de l'année 2015 pour le Musée de la Cavalerie de Saumur : dès lors qu'il y a des entrées payantes, une convention de gestion ou une Autorisation d'Occupation Temporaire du domaine public (AOT) ne sont plus suffisantes, il faut obligatoirement passer par une Délégation de Service Public (DSP) et lancer un appel européen. »
Or, depuis 1983, c'est une simple convention qui lie l'Etat à son gestionnaire. Créé en 1977 avec 200 engins réunis après la Première Guerre Mondiale par le colonel Aubry et venant de divers horizons pour aider à la formation des stagiaires de l'EAABC (Ecole d'Application de l'Arme Blindée Cavalerie) de Saumur, le Ministère de la Défense a, en 1983, confié par convention la gestion du Musée à l'Association des Amis du Musée des Blindés (AAMB), créée en même temps que le Musée en 1977 et reconnue d'utilité publique en 1984. C'est certes une DSP mais, juste passée de gré à gré, obsolète aujourd'hui.
swiss replica watches


800 engins et 50 000 visiteurs par an.

Aujourd'hui, le Musée, installé depuis 1996 dans les anciens locaux de l'usine SEITA, liquidée et remis à neuf par le Ministère la Défense, occupe une surface de 22 000 m² et possède une collection de 800 véhicules, dont 250 exposés au public. Certains véhicules sont en état de fonctionnement, dont le fameux Tigre II, pièce emblématique de cette collection. En moyenne, ce sont 50 000 visiteurs par an qui visite le site, un chiffre d'affaires annuel de 500 000 euros (ref : année 2013), 14 personnels à temps plein (7 détachés des Ecoles Militaires de Saumur - EMS - dont la moitié sont réservistes et 6 salariés de l 'association), sans compter les bénévoles. Il a été renommé tout dernièrement « Musée des Blindés Général-Estienne », en hommage au Général Jean-Baptiste Eugène Estienne, le créateur de l'arme blindée française.

L'AAMB, certainement le meilleur candidat...

Si le Lieutenant Colonel Jean-Louis Dubois, Conservateur du Musée Blindé Cavalerie jusqu'en 2013 et aujourd'hui Secrétaire Général bénévole du Musée des Blindés, se montre confiant quant à l'avenir, l'AAMB se portant bien évidemment candidate, il n'en reste pas moins prudent : « C'est une question de procédure qui nous a été imposée par le Ministère. Cela ne devrait pas changer grand chose, mais les choses ne sont jamais totalement figées, dès lors qu'il y a ouverture légale à la concurrence ! » Selon Fédérique Lemarié, « l'AAMB est certainement la meilleure des candidatures, maîtrisant parfaitement le dossier. Mais, effectivement, la concurrence est ouverte et ce sera au final à l'Etat de décider quelles candidatures seront retenues. Cela étant, je ne vois pas bien d'autres candidats postuler au regard de la lourdeur du dossier. De fait, pour constituer le dossier qui suivra le dépôt de candidatures, ils devront venir sur place pour tout étudier ! Et c'est énorme : comme nous l'avons constater lors de notre visite en février dernier, il y a le patrimoine visible et celui invisible (N.D.L.R : soit plus de 60% du parc !).»

Un plus pour le Musée.

Le Colonel De Vathaire, Commandant de la formation administrative des EMS et directeur des Musées, bref l'autorité légale militaire saumuroise, voit via cette démarche l'apport d'une robustesse administrative : " Si l'on ne peut rien présumer comme c'est le cas pour toutes procédures de marchés publics, cette procédure est en tout état de cause un plus : cela va régulariser et stabiliser la situation administrative du Musée." Et de conclure : "Et en tout état de cause, ce qui restreint le nombre de candidatures potentielles, c'est qu'il faut que ce soit des passionnés !"

Mais quand même : le site patrimonial public saumurois, qui affiche une bonne santé financière, serait-il plus à l'abri que d'autres en France (musées parisiens ou aéroport de Toulouse pour ne citer qu'eux) qui font ou ont fait l'objet d'acquisitions ou d'entrées au capital par des financeurs et autres investisseurs fortunés, venant d'autres continents ? Qui peut le dire aujourd'hui ? Réponse le 5 janvier, à 11h, date limite de dépôt des candidatures. Cheap swiss eta movement replica watches for men.

Voici le texte de l'annonce dans le BOAMP (Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics) publié le 3/12/2014:

Nature de l'autorité délégante : Etat.

SECTION II : OBJET DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC
II.1) Intitulé de la délégation de service public : délégation de service public concernant la gestion du Musée des Blindés à Saumur (49).
II.2) Texte en application duquel la convention est conclue : chapitre IV de la loi n° 93-122 du 29 janvier 1993 relatif à la publicité des délégations de service public.
Objet de la délégation : gestion du musée des Blindés de Saumur (49) sur les plans technique, commercial (CA 2013 : 500 Keuro(S) - 50 000 entrées) financier et administratif à l'exception des domaines culturels et scientifique : assurer l'accueil et la sécurité du public, la surveillance, le gardiennage, le respect des normes de sécurité et des règles d'hygiène publique ainsi que l'application des règlements relatifs aux lieux recevant du public.
Exploiter l'activité commerciale du musée composée d'une billeterie, d'une librairie-boutique et des activités événementielles privatives, assurer les visites guidées destinées à un large public (familles, scolaires, touristes...). Participer techniquement et financièrement à la réalisation des expositions permanentes et temporaires. Participer financièrement à l'acquisition et à la restauration des pièces de collection, à la documentation et matériels techniques associés. Assurer la maintenance des blindés en état de fonctionnement.
Assurer le rayonnement du musée sur le plan local, national et international par des actions de promotion-communication et de développement commercial d'envergure, à la fois auprès des particuliers, des groupes, des professionnels et des entreprises.
Cadre d'intervention sur la mémoire combattante, historique, contribution au devoir de mémoire.
Domaine de la délégation : Autre.gestion muséale
Durée de la délégation : 10 ans
Lieu principal d'exécution de la délégation : 1043 route de fontevraud, 49400 Saumur.
II.5) Classification CPV (vocabulaire commun pour les marchés publics) :
92521000.

SECTION IV : PROCEDURE
IV.1) Numéro de référence attribué au dossier par l'autorité délégante : DSP_07-14.
IV.2) Modalités de présentation des candidatures : Le candidat doit fournir un document technique présentant les éléments suivants : capacités professionnelles et techniques (compétences en gestion muséale, effectifs et compétences techniques des personnes mises à disposition), capacité en action de communication (plan de communication...). Les éléments du dossier sont évalués.
IV.3) Conditions de délai : Date limite de réception des candidatures : 5 janvier 2015, à 11 heures
IV.4) Langue(s) pouvant être utilisée(s) pour les candidatures : français
IV.5) Critères de sélection des offres : Les critères de sélection des offres seront définies dans le cahier des charges transmis aux candidats retenus.


Lien vers le site du Ministère en cliquant ici.


Article du 05 d�cembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Légiférons 05/12/2014 17:37:47

Légiférons, légiférons, il en restera toujours un profit à tirer. La preuve : l'empressement que mettent certains groupes privés à investir dans ce qui fut un bien public (les recettes des ventes reviendront-elles aux contribuables qui, année après année, ont payé le patrimoine que l'état met en vente ?).
Ceci dit, il est assez anormal que, par exemple, le MAE (Musée de l'Air de de l'Espace) appartienne à l'armée (qui cherche à le refiler à la Culture depuis des années) alors que le Ministère de la Culture serait le mieux placé pour gérer un patrimoine... culturel ?



Commentaire de alinea 05/12/2014 18:21:04

L'état pourrait cèder l'affaire à un consortium chinois.



Commentaire de bernardo 05/12/2014 18:45:04

Encore l'Europe et toujours pour casser ce qui se fait de bien pour mettre le privé en avant ... Magnifique musée dont des gens passionnés lui ont donner son ame ? Merci a eux.. J'espére que cela restera dans l"avenir chez nous. La France et le Saumurois .



Commentaire de 2014 06/12/2014 10:41:44

ou encore mieux aux islamistes.flamby n est plus a une connerie prete



Commentaire de woah 06/12/2014 16:47:09

reste plus qu a vendre le chateau de Saumur :)



Commentaire de pas plus mal 06/12/2014 17:47:42

le contribuable n'a pas à financer



Commentaire de marais thierry 29/01/2015 10:54:19

ami du colonel AUBRY, j'ai prêté une roulante Francaise mod 36 depuis vingt ans, gratuitement, si le musée devient civil je récupère ipso facto ma roulante .
etant ancien président de club de vehicule anciens, je n'ai aucune confiance dans le civil pour diriger un musée MILITAIRE .



Commentaire de Van hove 25/05/2015 11:23:10

Même problème en Belgique où notre musée de l'armée, des blindés et de l'aviation est - paraît-il - un trop grand poids pour le budget de la DN!...et cela nonobstant les apports indispensables de bénévoles. Quid si l'on privatise?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI