Procès de la marque "Anjou" le très bon reportage de France Inter.

"Ça se gâte un peu quand ce gars de Martigné-Briand, dans le Maine-et-Loire, indique sur ses bouteilles que son vin de table est «fabriqué en Anjou» : cette précision géographique est réservée à l’AOC...." Voici pour le début du reportage "d'interception" diffusé sur France Inter, dimanche matin 5 janvier. Les journalistes sont allés à la rencontre de tous les protagonistes.


Dimanche midi, nous avons été surpris du nombre de visites que notre article "Olivier Cousin et l'AOC... Anjou Olivier Cousin ? Polémique dans le monde du vin" approchait le millier de clics. (le relire en cliquant ici). Pour cause, l'émission de France Inter "Interception" avait diffusé un reportage fouillé sur les déboires du vignerons bio de Martigné Briand et poussé les internautes à la curiosité sur les moteurs de recherche.

Des visions différentes.


Le reportage de Franck Cognard a rencontré une grande partie des protagonistes. Olivier Cousin parle de son "légitime combat au delà du légal de confiscation des mots". Son avocat, maître Eric Morin parle "d'un mauvais procès pour 0.001% de la production de vin en France". L'Institut National des Appellations Origines Contrôlées "d'un choix choix stratégique de la part d'Oliver Cousin" et Patrice Laurendeau, le président de la Fédération Viticole de "différences d'appréciations".

Un débat sur les fondements des marques qui dépasse le vin lui même...

Ecouter le reportage :



Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.
Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.
Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 06 janvier 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :


Commentaire de jojo 06/01/2014 20:03:20

quand j entend parler que du Champigny!! et que beaucoup d anjou sont tres largement meilleurs pas de aoc mais un prix abordable laissont nos petits viticulteurs travailles a leur guise



Commentaire de Dampierre 06/01/2014 21:53:02

J'habite au beau milieu des vignes du Champigny et j'achète de l'anjou rouge, rosé d'anjou et côteau du layon à Brigné! très bon vin à prix très abordable! Champigny, Champigny vin très cher!!!! Courage Mr Cousin.



Commentaire de canette 07/01/2014 09:55:54

Absolument Bcq trop dorment sur leurs lauriers en pensant qu'appelation rime avec qualité .en Saumur rouge à Brézé st léger de montbrillais, Montreuil-Bellay certains vins sorte avec une nette qualité .et issu d'un même cépage et terroir identique et parfois meilleur .et par contre bcq avec même des lieus chargés d'histoire avec des noms du Champigny Vendent du vent de l'image de l'histoire mais au rapport qualité-prix nul .laissons s'exprimer les passionnés et la sélection se fera naturellement



Commentaire de moustic49 07/01/2014 11:43:05

Il y a de la place pour tout le monde, mais Olivier Cousin est victime d'une véritable cabale de certains viticulteurs qui ont tendance à profiter de la notoriété du Champigny qui est par ailleurs excellent mais souvent très cher, alors que l'appellation Anjou est équivalente pour un prix plus raisonnable.
En fait dans la région il n'y a que l'embarras du choix.



Commentaire de Que fait-on des 00,01%??? 07/01/2014 11:58:45

La "marge"...aussi petite soit elle n'en est pas moins hors la loi!
Qu'on laisse tranquille cette frange de conducteur qui roulent à plus de 250 km/h!!! C'est du même mode de raisonnement...les appellations, les zones, les cépages répondent à une histoire...à des critères et ceux qui veulent s'en affranchir prennent le même risque que celui qui fonce en dehors des mesures applicables!



Commentaire de tchernobill 07/01/2014 12:03:51

Très bon reportage en effet. Ce viticulteur est victime d'entrave à la liberté par excès de règlementations soi-disant protectrices mais qui tuent l'initiative individuelle, donc la compétitivité. Essayez 1/4 de crème de cassis et 3/4 de vin d'Anjou, c'est un excellent apéritif; il se nomme "Cardinal".



Commentaire de patatchod 08/01/2014 16:42:46

Très bon reportage, mais pourquoi monsieur Cousin n'utilise pas le mot Maine et Loire pour indiquer le lieu de production si ce n'est parce qu'il veut utiliser tout le travail fait autour de l'appellation Anjou depuis quelques années.On peut parfois se demander si monsieur Cousin ne roule pas indirectement pour le négoce qui voudrait bien la mort des AOC pour ne plus avoir que des vins de cépage
Et pourquoi ne parle t'on jamais du prix des vins de monsieur Cousin?



Commentaire de Cédadakivivi 08/01/2014 19:41:33

Ce reportage est exemplaire et le monsieur qui a posté un commentaire juste avant, qu'il continue comme ça. Et puis qu'il aille voir les spectacles de Dieudonné. Il n'a rien compris et je pense que si il buvait du vin d'Olivier Cousin, ça irait mieux pour lui.



Commentaire de Anubis11 09/01/2014 09:42:10

D'accord avec Cédadakivivi, ses vins n'ont rien à voir. M. cousin travaille en biodynamie, avec un cheval, dans un grand respect de la nature et du travail bien fait. Il a un grand savoir-faire et fait de la qualité : cela se paye. Ses prix sont tout de même moins scandaleux que certains Bordeaux ou Champagne qui n'ont rien de spécial mais qui vous vendent le nom avant tout. Dans une société où tout est mécanisé, où l'humain n'a plus d'importance et dans une agriculture où tout est dû au pétrole (carburant, pesticides et autres), défendons nos petits producteurs qui donnent une vrai valeur ajoutée aux produits !
Patatchod, sortez un peu de votre département et demandez aux gens, à Paris, à Toulouse ou à Strasbourg s'ils connaissent le M-et-L. Par contre si vous leur dites que vous habitez en Anjou ils vont tout de suite vous parler de la douceur du climat et du bon vin ! Les Australiens par exemple viennent beaucoup dans la région pour le vin, croyez-vous que nos découpages administratifs les intéressent ? Pourquoi prêter à M. Cousin de mauvaises intentions ? ce n'est pas parce que c'est un producteur du pays (et non un gros producteur soutenu par des lobbies) qu'il n'a pas le droit de faire un peu de marketing pour vendre ses vins. Parce que même si je pense qu'il se fait plaisir dans son travail, il est là avant tout pour vendre son vin, comme les autres....



Commentaire de Cédadakivivi 09/01/2014 11:44:15

Merci Anubis 11, c'est exactement ce que je voulais dire. Qui plus est, je peux assurer que la marge bénéficiaire des vignerons qui travaillent dans l'esprit des vins naturels est bien moindre que celle de ceux qui produisent de gros rendements, chaptalisent et sont obligés d'utiliser des produits oenologiques correcteurs s'ils veulent proposer des vins "buvables" (qui rentrent d'ailleurs dans le cadre des AOC) - buvables mais souvent indigestes. De quel côté est l'honnêteté et le respect des consommateurs ? Je préfère de loin boire une bouteille d'Olivier Cousin plutôt que 2 de vin chimiquement corrigé !!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI