La mairie de Turquant au tribunal pour la fragilité d'un des troglos qu'elle loue.

Que faire des cavités troglodytiques dans le Saumurois qui risquent de s'effondrer ? A Turquant, la mairie a trouvé une solution : les réhabiliter par l'économique. C'est ainsi que sur la route touristique des bords de Loire est née le village des Métiers d'Arts. L'idée était intelligente. Sauf que 3 ans après son ouverture, un locataire d'une cave annexe attaque la mairie au tribunal administratif sur la conformité de son bail et l'instabilité du troglo.

 

 

Monsieur Boin, (nous l'appellerons ainsi), souhaite garder l'anonymat. Il nous a contactés pour nous faire part de sa situation. Il se plaint de ne pouvoir exercer son activité du fait de l'insécurité du local qu'il loue à la municipalité de Turquant.

 

A la recherche d'un local.

 

Monsieur Boin a été formé à l'école Boulle. Il est architecte d'intérieur de formation. Après plusieurs missions à Paris et à l'étranger, il décide de lancer une activité de production de luminaires en métal recyclé et du mobilier. En quête de locaux, l'opportunité s'offre à lui de s'installer à Turquant. Non pas dans les locaux troglo du village des métiers d'arts mais dans une cave annexe. Monsieur Boin : « Après avoir visité les lieux plusieurs fois, je me rends compte que mon activité induit de recyclage et de soudure à l’arc et à la disqueuse serait incompatible. J'en ai fait part au maire, monsieur Goulet qui m'a proposé une cellule troglodytique stabilisée, mais non viabilisée. Il pouvait me louer au prix d’une cave… Je visite le local, dans le noir, puisqu'il n'y a pas d'électricité et une lampe de poche comme seul moyen d'éclairage... m’appuyant sur ses dires quant à la stabilité du local, qu’il étaye en me montrant les tirants de blocage installés sur la voûte de la grotte. » Un bail locatif est ainsi mis en place. La mairie et Monsieur Boin négocient un loyer de 110 euros mensuels et c'est Monsieur Boin qui prend en charge, via un financement de son organisme de tutelle de travailleur handicapé, les travaux de viabilisation du local.

 

En 2010 : le local montre des signes de fragilité.


A la mi-Novembre 2010, des moellons et petits gravats ont commencé à tomber d'une faille de Marne. Monsieur Boin : « Inquiet, je croise le maire et lui demande s'il est possible de faire quelque chose. Quelques semaines plus tard, ne voyant rien venir, je demande son avis à une entreprise locale de confortement de coteau, ACTS, qui est établie sur la commune. Celle-ci m'explique qu’il y aurait à réaliser quelques interventions mais que le passage d'un géologue est impératif. Je prend contact avec « Cavités 37 » avec qui la commune est en convention simultanément avec la mairie. Dans son rapport que je reçois (en même temps que la facture !), il est précisé que, effectivement, des travaux sont nécessaires. Celui-ci fait référence à une visite de contrôle antérieure de Novembre 2007 que je me suis procuré. Il y apparaît clairement que la nécessité de travaux de consolidation complémentaires était connue par la mairie bien avant que le local me soit proposé. Voici un extrait : « La cave visitée est creusée dans des matériaux relativement massifs. Elle présente une bonne stabilité d’ensemble avec, toutefois, un risque de décompression, à la vue de la fissuration dans l’entrée et dans la partie centrale. L’aménagement d’un tel site nécessite des travaux complémentaires à ceux réalisés au niveau de l’entrée et du front de coteau ». Pour moi, les travaux n'ont pas été réalisés avant que je ne loue le local ! En regardant mon bail, je me suis aussi rendu compte qu'il était précisé que le bailleur n'était pas responsable en cas d’effondrement du «bâtiment» . »

 

Impossibilité de travailler.


Il aura fallu plusieurs mois pour que les travaux soient réalisés, mais il ne satisfont pas Monsieur Boin : « Il y a encore des pierres qui tombent de la faille. Je loue un local pour travailler mais il est inutilisable, je ne peux donc rien y faire. Je dois continuer à payer le loyer, faute de quoi, je dénoncerai le bail. Pour bénéficier du financement de mes frais d'installation, il a fallu que je prenne un statut que je ne peux donc pas exploiter, mais qui me coupe l'accès aux minima sociaux (ASS), dont j'étais préalablement bénéficiaire. »

 

Incompréhension du côté de Jackie Goulet.


Interrogé, le maire de Turquant, Jackie Goulet, ne comprend pas la position de Monsieur Boin : « C'est vrai que les lenteurs administratives ont fait que les travaux de confortement ont eu du mal à se lancer, mais ils ont été réalisés depuis quelques mois maintenant. Nous avons à nouveau fait appel au géologue pour voir ce qui se passait fin décembre, suite à la demande du locataire, mais ce dernier n'a pas pu nous ouvrir. Pour moi, les travaux sont conformes, mais il faut cependant vérifier. Nous ne lui avons pas loué un local pour accueillir du public, je crois qu'il pourrait travailler. Je me demande ce qu'il cherche. »


En attendant, Monsieur Boin attaque la mairie au tribunal administratif et demande des dommages et intérêts.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 05 janvier 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


27 commentaires :


Commentaire de Une fois de plus

Une fois de plus Jackie Boulet n'est pas net dans ses promesses.



Commentaire de Frelon

Bel exposé....Incompétence ou arnaque????



Commentaire de troglo

La faille Saint Vincent est sur tout le long du coteau. Il est parfois normal que des pierres tombent.



Commentaire de Paul Marguier

Ou arnaque ? Peut-être mais de qui ?



Commentaire de Superdeg

Déjà que nous fameux Zélus ont du mal à avoir les pieds sur terre alors pour les problèmes souterrains je ne vous dis pas!



Commentaire de mémé

frelon toujours le même, arnaque ? du locataire . Incompétence ? du Maire ?, il faut dire ce que vous pensez mon cher ! !, il faut dire que le locataire prend des risques en louant, les caves dans la tuf, c'est pas d'aujourd'hui qu'elles " s'éboulent ", drôle de locataire .



Commentaire de Drole de village

Drôle de village ces Métiers d'Arts... Dès que quelqu'un en parle c'est pour ce plaindre... Escalier moche, commerçants que se plaignent de ne pas voir assez de monde et que le ciel leur tombe sur la tête !



Commentaire de Le frelon de mémé

Alors mémé....çà gratouille ou çà piquouille???



Commentaire de trawler

Bien sur que c'est de la faute de la mairie si ces "artistes" (du moins le croient-ils....) qui malgré des aides et des loyers bas se plaignent de ne pas vendre.....mais "l'artiste" ne doit-il pas séduire son public avant toute considération....alors évidemment tout est bon pour gagner l'argent que le "talent" ne favorise pas.....il faut arréter le nombrilisme, il y a des bons qui s'en sortent....c'est le public qui fait l'artiste pas le contraire.



Commentaire de Agent Modérateur

Exploiter des cavités à des fins autres que celles initialement objet de ces creusements (carrières d'extraction, recyclage en cave de culture du champignon ou élevage du vin avec toutes les précautions habituellement mises en oeuvre- activités "rustiques") est une gageure "risquée" l'intention initiale est respectable, judicieuse mais comme le dit un des auteurs de commentaires pas facile de concilier atelier minutieux avec cavité, quant aux problèmes de fréquentation, voire rentabilité pour les artisans, les animations sont régulières et soutenues, c'est un peu malsain d'accuser directement le Maire que ce soit ici à Turquant ou ailleurs est une réponse simpliste et provocatrice à l'égard d'un élu, à des problèmes complexes et aléatoires. En souhaitant que le tribunal permette un réglement pénalisant ni pour la collectivité ni pour l'utilisateur, 2013... année de modération ?



Commentaire de Varennes

On se demande ce qu'il cherche... des dommages et intérêts !



Commentaire de clecalau

C'est comme ci j'allais construire une cabane dans les arbres alors que je ne supporte pas le vent ! Faut un peut savoir ce qu'on veut.....



Commentaire de troglo

Attention pour aménager un troglo aujoud'hui il faut être très prudent et Mr Goulet le sait très bien,est-ce que cela à bien été fait dans les règles car c'est très onéreux pour une municipalité!!!!!!!!!!!!!



Commentaire de Surprenant

Il est toujours assez intéressant de voir a quel point l'approche d'une élection fait sortir les rats de leur trou. Pas une plainte pendant des années et dès qu'une élection s'approche tout le monde s'affole. Il est clair que la surprise de Mr. Goulet face à cette question en dit long su la réalité du problème qui semble inexistant et tout droit sortis de l’imagination de Mr. « Bouin ». Il est de plus intéressant de voir que Mr. Bouin a suffisamment de courage pour dénoncer la mairie de Turquant et Mr. Goulet mais n’en a pas assez pour donner son nom! Bref affaire à suivre, une explication détaillée de la mairie de Turquant nous permettra surement de se faire un avis cohérent et non basé sur les « dires » d’un pseudonyme. En ce qui concerne les autres artistes il est évident que la mairie de Turquant fait le nécessaire pour amener suffisamment de monde sur le lieu. Les artistes non qu’a faire le reste pour transformer l’essai. Doit-on vous rappeler que l’exposition des « Plasticiens d’Oz » a accueillis plus de monde en deux mois que le spectacle du château de Saumur cet été. De plus la boutique métier d’art tenue par l’association TAMA est la deuxième boutique de France en terme de chiffre d’affaire ce qui montre bien qu’il suffit de créer des objets qui plaisent et ne sont pas hors de prix pour vendre et vendre beaucoup à Turquant. Ne soyez pas dupe cher amis, cette attaque est la première et ne sera malheureusement pas la dernière de cette période électorale. Rappelez-vous du résultat face à monsieur Jamin lors des élections au conseil général en 2011. Les attaques personnelles et infondées ne servent jamais l’attaquant !



Commentaire de @ surprenant

Effectivement pendant plusieurs années: "rien"... Et là, d'un seul coup, "tout le monde s'affole". C'est assez simple à comprendre: lorsque l'on est maire, on est pas "personnellement" en responsabilité des décisions communales, quelles qu'elles soient... Par contre on a tout loisir de baguenauder d'une commune à l'autre au gré de ses capacités de persuasions de l'électorat. Sur un autre plan: en tant qu'administré par contre, lorsque l'on se fait rouler dans la farine par une "commune" (entité abstraite par excellence) ce n'est plus pareil: on nage beaucoup moins bien (à cause de la farine sur les nageoires...). Je n'ai pas opté pour une vie d'homme publique, j'ai de la famille qui porte le même nom que moi (manque de modernité?), et ne souhaite pas qu'elle puisse être "publiquement" associée à de telles guignolades, qui hélas même si l'imagination ne me fait pas défaut, sont bien liées à des faits réels et effectifs... Au sujet du "succès" d'une expo: est-il nécessaire de rappeler que quand c'est gratuit, c'est moins cher?... Le meilleur pour la bonne bouche: La boutique métiers d'arts de Turquant, pardon je voulais dire de "TAMA", ne vend tout simplement RIEN qui résulte de l'activité des artisans de Turquant... Vive la culture du chiffre... Par ailleurs merci, je n'y aurais pas pensé tout seul: visiblement il est concevable, pour certains, d'emmener une commune devant un tribunal administratif sans fondement... Alléluia!



Commentaire de OK Corral!

On a bien du mal à imaginer que les dires des uns et des autres ne se racrochent pas à "des vérités"....il est de la responsabilité du bailleur de louer un lieu qui répond aus exigences de sécurité et du cahier des charges nécessaires au bon déroulement des activités du locataire....Personne ne s'affole....sauf ceux qui quelque chose à se reprocher????



Commentaire de Serge

Moi ce que je comprend à la lecture de ces commentaires, c'est que pour être un politique tranquille et être réélu, il ne faut rien faire. Je trouve l'initiative des troglos de Turquant louable, même si tout n'est pas parfait. A Saumur, Apchin lance des travaux qui font travailler des entreprises. Le centre ville a bien besoin d'être refait, mais il y a le même problème. Où les gens vont se garer ? Il propose quelque chose et se fait critiquer. Apchin - Goulet : même combat ?



Commentaire de Bien au contraire, bien au contraire...

Pour être un politique tranquille et être réélu, il ne faut pas "rien faire", il faut faire du "cohérent"... Pour les initiatives louables: la bonne volonté (à fortiori électoraliste...) ne remplacera jamais le talent.



Commentaire de 2014

la logique et le respect des gens et de l argent publique.et ne pas avoir peur de mouiller sa chemise et non de parader et se remplir les poches



Commentaire de @ "@ surprenant"

Il est vrai qu’une exposition gratuite est moins chère qu’un spectacle payant. Cependant, cette information, bien que fortement intéressante, ne nous permet pas de réfuter le fait que la mairie de Turquant fait le nécessaire pour que suffisamment de monde visite le village. Encore une fois la limite du travail de la mairie est ici, reste plus qu’aux artisans de transformer ce potentiel d’achat en vente. Concernant la boutique métier d’art il est vrai qu’elle ne vent rien résultant de l’activité des artisans de Turquant étant donné que ceci est l’essence de cette boutique qui a pour objectif de promouvoir le travail d’artisan extérieures à la commune. Mon argument était et est toujours qu’il est donc possible de vendre dans ce village, sous réserve bien entendu que l’on est un minimum de fibre commerçante et un minimum les pieds sur terre en terme de tarification (ce qui n’est, à mon humble avis, pas toujours le cas). Il est bien entendu concevable d’emmener une commune devant un tribunal administratif sans fondement, c’est entre autre, pour définir si fondement il y a ou non que ce tribunal existe. Attendons donc de voir comment ces « fondements » sont perçus par nos magistrats et attendons un retour de la mairie pour connaitre son point de vue sur la problématique avant de crier au grand méchant loup.



Commentaire de travail

artisans et artiste bien que grand mot pour certain doivent bien pouvoir rimer avec courage et travail.car le cumul de l appelation artiste rsa et aides sociales ainsi que cmu font qu a un moment il va falloir ce sortir les doigts et ce mettre au boulot



Commentaire de vérité

Plusieurs choses à dire. Concernant les troglos, artisans et habitants savent que la pierre vie donc même sécuriser, il peut y avoir ce qu'on appelle des galettes qui tombent (normalement rien de bien dangereux). Concernant les artisans et TAMA, je rappelle que nous sommes dans un contexte difficile, ou les matières premières des artisans augmentent régulièrement plusieurs fois par an. Ils ont en plus des loyers élever pour des entreprises artisanales (contrairement à ce que pense l'un des commentaires). Toutefois je ne trouve pas les prix élever chez eux, sauf si vous comparer avec du made in china ou de l'industriel. Etant sensibiliser à l'art depuis ma naissance (ça commence à faire pas mal), je sais que les prix sont plus que correct, la preuve allez voir les artisans d'autres villages métiers d'art en France dans d'autres régions, vous verrez que les prix sont largement plus élever. De plus je ne pense pas que ce soit la fréquence touristique qui soit importante pour eux mais plutôt le nombre d'acheteur. Pour finir, la boutique gérer par TAMA ne vend effectivement pas les artisans de Turquant, toutefois dans cette boutique les prix sont plus élever vu qu'il s'agit de dépôt-vente et non d'atelier de production. Apparemment TAMA ajouterais 30 à 50% au prix des artisans qu'ils exposent pour aider au fonctionnement de cette boutique. Est-ce vraiment normal, je ne sais pas mais les artisans à côté ont des tarifs plus que correct



Commentaire de La vérité si je ments...

Même s'il y a visiblement "fâcherie" entre le participe passé et l'infinitif, l'approche est pragmatique et factuelle, ça fait du bien...



Commentaire de Dubitatif...

Il semble en effet important de tout remettre dans le contexte, ces derniers mois (année…) n’étaient surement pas le meilleur moment pour vendre de l’art (qui bien que très important il passe logiquement très souvent en dernière place dans un budget). Les artistes de Turquant font donc leur possible comme beaucoup de monde dans cette période compliqué. Seulement il faut, d’après moi, aussi arrêter cette systématique attaque des collectivités et hommes publiques, le travail effectué par la mairie de Turquant est impressionnant, apporter autant de visite annuelle dans un village de cette taille est la preuve du travail quotidien des différentes équipes (et bien entendu du chef d’orchestre) – surtout quand on se rappelle d’où reviens le village-. Cette idée de réhabilitation des cave afin de trouver un moyen économique et touristique d’occuper ces lieux pour que leur entretiens, obligatoire mais entrainant des dépenses colossales, puisse se faire a était, toujours d’après moi, une des meilleurs idées des dernières années dans la région Saumuroise. Maintenant comme toute activité économique certains s’en sortent mieux que d’autre (c’est la dure loi de la concurrence), la mairie est éventuellement là pour donner un coup de pouce au départ mais elle ne peut pas non plus vendre à la place des artisans. En ce qui concerne cet article (qui est à la base le sujet de discussion) je suis relativement surpris que la mairie de Turquant puisse, après avoir effectué ces travaux titanesques (pour une commune de cette échelle), se planter dans une restauration de cave… J’ai comme un pressentiment qu’une partie de l’affaire n’est pas (encore) au jour (qu’était-il prévu à la base avec monsieur Boin ?) Car a 110€/mois je ne pense pas qu’il était prévu la location d’un atelier réhabilité… ou alors quand on connait un peu les prix de travaux en cave je dois revoir mes bases de l’économie…. Quoi qu’il en soit il semble prématuré de s’agiter vu qu’un seul point de vu nous est ici présenté. Laissons la mairie donner son avis et surtout attendons de point du vu du tribunal avant de cracher le venin.



Commentaire de Dubitatif est dans le vrai.

Effectivement la Mairie de Turquant est arrivé à faire face à une situation (le délitement du coteau) dont l'ampleur aurait facilement pu tourner au désastre. De plus elle est arrivée à créer une sorte de pôle d'activités artisanales dont elle assure une promotion tambour battant qui a un rayonnement quasi interdépartemental... Il est bien clair pour tout le monde que les aléas de la vente font partie intégrante de toute activité commerciale. Aléas dans lesquels le produit proposé à la vente a effectivement un place prédominante. Mais là n'est pas tout à fait l'objet de l'article. Il s'agit plus d'une mise en lumière des pratiques et dérapages liées à ce sentiment d'omnipotence et d'impunité auquel toute personne amenée à occuper des poste à plus ou moins haute responsabilité est amenée à avoir a faire face. Tout réside dans la façon de faire face... Des manquements notoires aux réglementations de base en matière de location, comme l'article 1721 du code civil, (http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070721&idArticle=LEGIARTI000006442792&dateTexte=20121224 ) en disent long sur les libertés qu'il a semblé à "la commune" légitime de prendre... À la base, Mr Boin était visiblement censé assurer la viabilisation du local, ce qu'il ne conteste pas, mais pas la stabilisation géologique...La démarche n'est pas de casser du sucre gratuitement; d'ailleurs si c'était le cas, la notion de propos diffamatoires et/ou calomnieux aurait été retenue, et n'aurait pas permis l'édition de cet article. Ayons confiance dans la droiture du tribunal administratif, autant que dans les efforts des conseillers généreux pour faire pencher la balance dans le bon sens: le leur...



Commentaire de cagouille

Une cave est une cave, en plus cave en troglo, c'est évident qu'il "pleut" de temps en temps des petits cailloux ! pas pratique certes, mais M Boin devait en avoir une petite idée avant de louer, non ? Je suis persuadée qu'une solution sera trouvée, et que les notions de "vérité" s'éclairciront avec le temps. Nous sommes en période électorale et évidement, tristement cela va mordre. C'est tellement plus facile de critiquer, que de faire.



Commentaire de Y' a pas plus sourd que celui qui ferme les yeux...

Dans l'article de SK l'exposé de la situation est pourtant limpide: "Effectivement, des travaux sont nécessaires. Celui-ci fait référence à une visite de contrôle antérieure de Novembre 2007 que je me suis procuré. Il y apparaît clairement que la nécessité de travaux de consolidation complémentaires était connue par la mairie bien avant que le local me soit proposé. Voici un extrait : « La cave visitée est creusée dans des matériaux relativement massifs. Elle présente une bonne stabilité d’ensemble avec, toutefois, un risque de décompression, à la vue de la fissuration dans l’entrée et dans la partie centrale. L’aménagement d’un tel site nécessite des travaux complémentaires à ceux réalisés au niveau de l’entrée et du front de coteau » Si avec ça ce n'est pas encore clair.... C'est qu'il ne faut pas de lunettes mais un chien...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI