Dimance 22 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Le jardin du Clos Coutard récompensé au niveau national

Le projet d'aménagement du Clos Coutard à Saumur (49) représente les Pays de la Loire dans l'édition 2021 du Off du DD (Développement Durable) dont le thème est "L'architecture frugale : une réponse face à l'urgence climatique", avec une sélection dans la catégorie urbanisme/paysage. Dans un entretien accordé à NOVABUILD, le maître d'œuvre, Arnauld Delacroix de l'Agence saumuroise TALPA définit le projet.

IMG


Depuis 2012, le OFF du DD donne une visibilité à des projets pionniers, low-tech, frugaux et participatifs dans le champs de la construction, de la rénovation et de l'aménagement. Ces projets sont portés avec passion et obstination par des acteurs engagés, convaincus aujourd'hui de la nécessité de changer les pratiques pour permettre une atténuation et une adaptation face au dérèglement climatique. Ces réalisations mettent en œuvre une forte ambition architecturale, technique ou d'usage en anticipant le contexte futur. La crise climatique est bien aujourd'hui une opportunité de faire évoluer nos pratiques vers plus de sobriété. Les 28 projets sélectionnés en 2021 réaffirment aujourd'hui ces objectifs avec leur savoir-faire innovant et prospectif. Les acteurs de cinq de ces projets seront présents à Nantes aux côtés de NOVABUILD pour partager et échanger avec les acteurs locaux, pour nourrir nos réflexions et améliorer nos pratiques.

Quelle est la genèse du projet ?

"Sur une friche urbaine de 7500 m2 (ancienne école préfabriquée des années 50) entièrement goudronnée et bétonnée, nous avons réalisé un terrain d'aventure dans le cadre du Plan de Rénovation Urbaine des Hauts Quartiers à Saumur. La ville a été recyclée sur la ville car les gravats issus de la démolition des bâtiments présents sur site ou dans le quartier ont été étalés sur place pour former les nivellements.
Une mare pédagogique tamponne et infiltre aussi toutes les eaux pluviales de la nouvelle école implantée en lisière du site.
Ensuite, des jeux pour enfants et ados, simples, en robinier donnent le côté ludique de l'aménagement. 1550 arbres ont été aussi plantés et des prairies naturelles fauchées uniquement l'hiver complètent l'ensemble.
"

Quelle est la particularité de ce projet ?
"L'ensemble du terrain d'aventure, réalisé au départ pour les enfants et qui est devenu un site réellement intergénérationnel, est une vaste zone d'infiltration des eaux de pluie en misant sur les sols vivants. Je m'explique : nous avons contaminé volontairement les gravats et les terres mortes par des bactéries et des mycorhizes. Ces dernières ont la capacité de guider l'eau dans les profondeurs du sol puis de la restituer aux plantes. Un sol vivant et végétalisé infiltre de grosse quantité d'eau, purifie cette eau au passage et la restitue à l'atmosphère lors des canicules par évapotranspiration."

Quels ont été les principaux freins rencontrés lors de sa réalisation ?
"Je me souviens qu'une élue et une petite partie des services techniques de la ville de Saumur étaient en embuscade… Un projet sans doute trop innovant pour eux ! Mais le soutien des autres élus et des autres techniciens a permis de mener cet aménagement à son terme."

Quelles ont été les plus grandes difficultés et les plus grandes réussites liées à ce projet ?
"Une partie des jeux pour enfants a été supprimée. J'envisageais l'aménagement comme une répartition de plusieurs petits villages de cabanes et des troupeaux fixes d'animaux en bois circulant aux milieux des prairies. Une seule élue n'a pas souhaité que nous réalisions cet aménagement de cette manière et nous sommes partis sur un agencement plus classique.
A l'inverse, les notions techniques d'infiltration et de jardin-éponge ont été au-delà de nos exigences puisqu'à aucun moment, et malgré les évènements pluvieux de ces dernières années, la surverse de sécurité, aménagée à l'exutoire du terrain d'aventure, n'a été utilisée. La plus-value concernant l'apport de biodiversité sur le site est aussi indéniable : quel plaisir de voir les enseignants de la nouvelle école venir dans le jardin pour faire observer la flore et la faune aux enfants."


Si c'était à refaire, que changeriez-vous ?
"En y réfléchissant, j'agencerai plus de cavités ou de creux dans le terrain pour engendrer des espaces plus intimes et plus de jeux permettant de créer sa propre aventure."

D'un point de vue personnel, que retirez-vous d'une expérience comme celle-ci ?
"Clairement, ce que j'en retire, c'est qu'il faut avoir confiance en la vie du sol : c'est une des rares opportunités à saisir pour la transition écologique des villes : un sol vivant sous nos pieds permet d'infiltrer de grande quantité d'eau, de les restituer pour faire baisser les températures lors de canicules, de purifier l'eau et l'air, et augmente considérablement la biodiversité. De plus, c'est bon pour la santé humaine comme le montre de nombreuses études."

Caractéristiques techniques :
- Maître d'ouvrage : Ville de Saumur
- Paysagiste concepteur : Arnauld Delacroix / William Bezille
- Maitre d'œuvre : Arnauld Delacroix / William Bezille
- Entreprise : Edelweiss
- Coût global : 180 000 €HT




A propos du «OFF» du développement durable 2021

Le OFF du DD a été lancé, en 2012, par l'ICEB et CO2D à Paris. Son objet : donner de la lisibilité à des projets pionniers, d'avant-garde, frugaux, qui ont mis en œuvre avec une forte ambition les solutions architecturales, techniques ou d'usage anticipant le contexte futur : climat, énergie, ressources, modes de vivre …
Cette première journée du Off avait démontré que concevoir autrement c'est déjà possible ! Le succès de cette édition 2012 a permis d'élargir la participation. Au fur et à mesure des 4 précédents millésimes à plusieurs autres associations (Ville et Aménagement Durable à Lyon, Envirobatbdm à Marseille, enviroBAT-Réunion à Saint Denis, Envirobat-Occitanie à Montpellier, Ekopolis à Paris. Le OFF du DD est une manifestation indépendante portée par des associations de professionnels engagés dans les démarches durables, novatrices et non conventionnelles.
Après un appel à projet à chacune de ces sessions, les projets choisis par un double processus de sélection participative, régionale et nationale, seront présentés sur au moins 4 villes (Paris, Lyon, Marseille, Montpellier ou Toulouse …), au cours du dernier trimestre 2021. Cette présentation devant un millier de professionnels, est suivie de débats. Les projets sélectionnés sont ensuite valorisés sur différents médias (films, cahiers du OFF, site internet du OFF, communiqués de presse …)
Au fil de ces 4 millésimes, à travers les près de 500 projets reçus, la centaine de sélectionnés et présentés, s'est dessiné une typologie de l'établissement humain frugal, à toutes les échelles, de celle du bâtiment à celle du territoire :
- privilégiant l'approche bioclimatique et passive pour l'énergie et le confort,
- privilégiant les matériaux et systèmes constructifs biosourcés, à faible énergie grise, ou bas carbone,
- ayant recours avec modération et de façon écoresponsable à la technologie pour les systèmes techniques et les réseaux,
- insérés dans leur territoire pour ce qui est des ressources, des impacts, de la vie culturelle, sociale et économique,
- co-élaborés avec la participation des habitants, la prise en compte de l'usage et la responsabilisation des usagers.
2021 sera le cinquième millésime du OFF du DD : comme les précédentes, cette nouvelle édition a pour ambition de donner envie, d'encourager les participants à se lancer à leur tour dans cette aventure.

6 commentaires :


Commentaire de Philippe

19/11/2021 17:58:04

Cet équipement est une vraie réussite. Tous les jours des Saumurois y pique-niquent, c'est un lieu de rencontre pour les jeunes enfants du quartier et le lieu reste somme toute assez propre. Pourquoi ne pas y ajouter quelques tables de pique-nique ou des aménagement comme autour de la base nautique de Millocheau



Commentaire de @philippe

20/11/2021 08:46:54

je trouve plutôt que le lieu est désert mais bon...



Commentaire de Bernard

20/11/2021 10:26:21

Ce lieu qui est une belle réussite, ce dégrade rapidement par manque de respect des consignes affichées, j'y emmenais mes 5 petits enfants au début et maintenant je n'y vais plus car il est devenu un espace d'excréments de chien alors que normalement ils y sont interdis, et personne de la ville assure le moindre contrôle, alors question "à quoi sert la police municipal" .



Commentaire de @ Philippe

20/11/2021 12:12:36

vous idéalisez un peu trop le site: Parcourant journellement cet endroit,je ne vois pas beaucoup de pique-niqueur.Par ailleurs,l'été c'est une vraie friche ou je n'emmène pas les enfants...sans compter les excrèments..Dommage .



Commentaire de Ecoeuré

20/11/2021 14:07:02

Quelle misère !



Commentaire de Laurence de Saumur

20/11/2021 17:58:13

Il est vrai que cet espace semble à l'abandon. C'est juste qu'on y laisse la biodiversité prioritaire. Et rien de néfaste pour les promeneurs ou les enfants. ca change des espaces avec des sols en plastique



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ