Mercredi 10 Août
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
POLITIQUE

Anne-Laure Blin interpelle le gouvernement sur les enjeux ruraux à la suite du congrès des maires

Le congrès des maires se tient actuellement à Paris durant trois jours (16, 17 et 18 novembre). A l'occasion d'une question au gouvernement à l'Assemblée Nationale, la députée de Maine-et-Loire (Saumur nord) s'est adressé au 1er Ministre pour l'interroger et l'alerter sur les enjeux de la ruralité.

IMG


"Depuis 5 ans, c'est à chaque fois la même stratégie : vous passez 3 jours au congrès des maires pour tenter de les amadouer et à peine parti, vous pensez que la France ce n'est que des grandes agglomérations. Malgré les beaux discours, force est de constater que nous, élus ruraux, (oui, je dis bien ELUS RURAUX car dans les grandes agglomérations les difficultés ne sont pas les mêmes), sommes devenus des dommages collatéraux. Vous asphyxiez financièrement nos communes avec les baisses des dotations et la perte d'autonomie des collectivités et la recentralisation de leurs compétences. Vous les étouffez aussi avec la non artificialisation des sols… car alors bon nombre de nos concitoyens ont compris qu'il faisait bon vivre chez nous à la campagne, nos villages ne peuvent pas augmenter leurs capacités d'accueil. Tous les ans, vous promettez, et encore plus cette année, que vous travaillerez avec les élus locaux, main dans la main.

Et pourtant des fermetures de classes en zones rurales ont toujours lieu (on ferme une classe à 21/22 alors qu'on communique sur le bon fonctionnement des classes à 12 !). Et vous refusez la mise en place d'un veto local pour l'installation des éoliennes. Nos villages sont le poumon de notre démocratie. Et pour autant vos actes inquiètent. Et je vous le dis avec d'autant plus de force qu'il y a encore quelques heures, je mettais toute mon énergie à permettre à un petit village de Maine-et-Loire de voir ses lignes téléphoniques et numériques rétablies car coupées depuis 1 mois. Ce n'est clairement pas à Paris que l'on pourrait voir ça ! Nos villages, nos citoyens et les élus ont besoin de vous trouver à leurs côtés pour les protéger et garantir leur cadre de vie. Car nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone qui devraient subir le centralisme effréné parisien et sa méconnaissance des réalités de terrain. A quand des décisions concrètes et concertées ? "

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ