Mardi 05 Juillet
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Histoire locale. Le Bioparc, une histoire de famille autour d'une passion commune

Le Bioparc de Doué-en-Anjou fait désormais partie du paysage Saumurois depuis maintenant 60 ans. Une histoire de passion, de partage et surtout familiale.

IMG

Louis, François et Pierre Gay


L'histoire du zoo de Doué-la-Fontaine est une belle histoire. Une aventure familiale qui se déroule au fil des générations et qui démarra en 1961 grâce à Louis Gay. La vie de Louis bascula en 1960 avec la découverte d'une ancienne carrière d'extraction de pierres, laissée à l'abandon à Doué-la-Fontaine. D'abord restaurateur dans l'entreprise familiale, Louis s'était mis à rêver de nature, d'un domaine peuplé d'animaux et d'un lieu pour assouvir la fibre animalière qui l'animait depuis son enfance. Il trouva un site exceptionnel : jungle de ronces et de clématites sauvages d'où dépassaient les cimes de vieux noyers et quelques falaises calcaires. Dès le lendemain, il sollicita les jeunes du coin pour défricher et révéler le potentiel du lieu. La découverte fût conséquente : immenses carrières à ciel ouvert, cave cathédrale à fleur d'eau, grottes dissimulées, bambous géants… Un décor exceptionnel s'ouvrait à lui et venait guider ce que seraient sa vie et la richesse du parc. Il a suffi de quelques mois à Louis pour inaugurer le zoo le 14 juillet 1961.

La relève assurée par le fils...

En 1972, son fils Pierre Gay apporte une nouvelle vision : s'engager pour la conservation de la nature, et sensibiliser les visiteurs à ces enjeux. Très vite, il s'associe donc aux associations de protection de la nature pour créer des liens entre zoos et acteurs de terrain. La première action est la réintroduction des premiers vautours fauves nés en parc zoologique dans les Cévennes en 1983. Autodidacte, naturaliste passionné et grand voyageur, il rencontre des pionniers de la conservation animale, hommes et femmes soucieux de la préservation de la biodiversité dans d'autres continents. Pour les 40 ans du Bioparc, Pierre Gay crée les « Projets Nature ». Ces derniers s'appuient sur des associations locales dans le monde entier, avec un credo : « Pour sauver la nature, il faut aider les hommes ».

Puis par le petit-fils

En 2003, François Gay, petit-fils du fondateur, rejoint ainsi son père Pierre au titre d'ingénieur paysagiste. Son ambition : exprimer en trois dimensions ses rêves de paysages immersifs tout en conservant l'âme du site troglodytique. On lui doit de nombreuses créations d'espaces qui plaisent tant aux visiteurs, et les idées fourmillent pour de futures aventures… Finalement, l'histoire du zoo est une histoire de passion qui dure depuis 3 générations, pour bâtir un univers sur mesure... Et ce n'est sûrement pas fini !

2 commentaires :


Commentaire de Bourgeais

14/11/2021 16:41:31

une formidable histoire de famille un Bioparc avec des animaux que l'on respecte .....a visiter et revisiter sans modération



Commentaire de Guille

15/11/2021 20:33:51

Bravo à la famille GAY. Un exemple à suivre.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ