Vendredi 27 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Jackie Goulet réagit et rassure à propos de la crise des moyens humains à l'hôpital

Ce weekend, le maire de Saumur et président du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) de Maine-et-Loire Jackie Goulet a réagi sur les réseaux sociaux quant aux difficultés rencontrées par l'hôpital de Saumur en terme de manque de personnels.

IMG


Ce weekend le centre hospitalier de Saumur a dû faire face à des manques de personnels, notamment des anesthésistes pour assurer les accouchements à la maternité (relire notre article). La situation est la même partout en France, 30% des postes d'anesthésistes sont vacants. Une solution de dernière minute a été trouvée pour assurer le remplacement durant ce weekend. Toutefois la situation pourrait se reproduire à l'avenir si des solutions pérennes ne sont pas trouvées. Pour y répondre, des recrutements se feront prochainement au CH de Saumur ainsi que des partenariats avec d'autres établissements, privés et publics. En fin de semaine, l'hôpital avait envoyé un message aux futurs mamans suivies par l'établissement leur signifiant les difficultés de moyens humains et les invitant à se diriger vers une autre maternité du territoire (relire notre article). Des inquiétudes ont alors commencé à s'élever et des critiques ont fait jour sur les réseaux sociaux.

"Nous avons besoin des services publics de santé"


Face à ces inquiétudes, le maire de Saumur et président du GHT de Maine-et-Loire Jackie Goulet a réagi et rassuré : "Je tiens à rassurer chacune et chacun d'entre vous : la maternité et la salle de naissance du Centre hospitalier de Saumur ont bien été ouvertes et ont pu accueillir les nouveaux-nés qui ont décidé de sortir le bout de leur nez et leurs heureux parents. Si en effet le territoire manque d'anesthésistes, et j'en profite pour appeler celles et ceux qui souhaiteraient s'installer dans le Saumurois à me contacter directement comme l'ont fait ces derniers mois de nombreux médecins généralistes et de nombreux dentistes, je suis intervenu vendredi soir auprès de l'Agence Régionale de Santé, en lien avec l'hôpital de Saumur, pour trouver une solution et ne pas fermer la salle de naissance. Et une solution a été trouvée. Nous avons besoin des services publics de santé. Je me battrai, vous le savez, pour qu'ils soient non seulement maintenus, mais aussi renforcés sur le territoire."

35 commentaires :


Commentaire de Choquant

08/11/2021 16:40:38

Et l'anticipation? L'hôpital savait très bien qu'il y aurait des bébés à venir et ce depuis 9 mois. En neuf mois ils n'ont pas réussi à recruter? Prévenir les parents de se diriger vers d'autres établissements au dernier moment est irresponsable et vers quels établissements? C'est comme le pont Fouchard, la mairie n'avait pas prévu que les véhicules de secours auraient besoin d'aller au plus vite vers l'hôpital.



Commentaire de Yavait ka

08/11/2021 17:12:38

Vous êtes rigolo avec votre anticipation. Et tous ces services d'urgence, de maternité, de chirurgie..qui sont en difficulté c'est parce qu'ils ont pas anticipé ? Une analyse plus poussée de votre part sur la situation du système de santé en France mériterait d'être anticipée au lieu d'avoir des premiers jets de raisonnement très basiques.



Commentaire de Marchand

08/11/2021 17:31:30

Maternite fermé à partir de demain 18h30 ....ils viennent d appeler les futures mamans...elle es où la solution ?????



Commentaire de La rédaction

08/11/2021 17:53:27

Bonjour, Suite à votre commentaire nous venons d'échanger avec le directeur de l'hôpital. En mal de recrutement pour le mois de novembre, les mères ont été prévenues qu'elles puissent être orientées vers Angers après qu'elles aient eu la sage femme de garde selon l'urgence. Selon la direction, le recrutement est en cours et le problème devrait être résolu avant la fin du mois. Nous aurons l'occasion d'y revenir plus avant dans notre édition de demain.



Commentaire de Solution politique

08/11/2021 18:01:41

La solution serait de voter à la présidentielle pour le candidat qui va vraiment défendre les services de proximité et mettre fin à la liberté d'installation des médecins pour réellement lutter contre la désertification médicale. Voyez l'état de la Sarthe et de la Mayenne. Je ne suis pas Gilet Jaune mais s'ils devaient être utiles ils devraient porter ce genre de revendication.



Commentaire de Vous avez dit " dodos "

08/11/2021 18:04:56

Et pourtant !!!! Il y en a des ANESTHÉSISTES parmi les élus qu'ils soient communales ou gouvernementales !!!!! Y'a des années qu'ils nous endorment !!!!! non ?



Commentaire de véran le fossoyeur

08/11/2021 18:07:21

M Goulet c pas le vendredi soir que l'on prend le téléphone pour chercher une solution contacté plus votre ami Véran qui sabote l'hopital publique a grand coup de coupe budgétaire .il faut demander au directeur Guillet si l'anesthésiste de fortune trouvé sur le pouce est bien régle pour ces vaccins ci non exclu sur le champ



Commentaire de Patience

08/11/2021 18:13:23

Et pourquoi ne pas demander aux bébés de patienter jusqu'à la fin du mois ?



Commentaire de @Choquant

08/11/2021 18:27:05

je vais essayer de vous expliquer ce qui ce passe dans TOUS les hôpitaux de france , ayant moi même été paramédicale pendant plusieurs décennies...Il a été décidé notamment avec la réforme de 2007 par les politiques de l'époque ( sarkosy, douste blasy puis x bertrand et r bachelot plus tard) de transformer l'hôpital en entreprise réforme T2A , tarification à l'activité, donc faire comme le privé avec en même temps la mission de service public h24 , suppression massive de lits , blocage total des grilles salariales , 15 ans plus tard en europe l'infirmière française est la moins bien payée ...



Commentaire de @Choquant

08/11/2021 18:35:20

suite de mon explication ...il a donc été décidé par les politiques de la devise : faire plus avec moins .15 ans plus tard , l'onde de choc prévisible est arrivée , équipes médicales et paramédicales épuisées , salaires indignes , par exemple les anesthésistes vont tous dans le privé , ca bosse mais c'est rémunéré ....en gros ce qu'a fait Thatcher en Angleterre , avec l'effondrement du n h s par la suite...



Commentaire de @Choquant

08/11/2021 18:50:41

suite et fin ,mais on pourrait y passer des heures..exemple typique du dernier message de l'hôpital : il manque des infirmières , mais on ne ferme pas de lits.. la devise est là : faire toujours plus avec de moins en moins ..pour votre information ,tous les directeurs d'hôpitaux en france touchent de grosses primes appelées PFR , prime de fonction et de résultats, pour que tous les ans le budget passe auprès de l 'ARS , même en supprimant des postes , le fameux retour à l'équilibre financier bien connu des hôpitaux..c'est une crise sans précédent, que les anglais vivent avec depuis + de 30 an



Commentaire de Anonyme

08/11/2021 19:02:41

Que certains aient à une époque pris des décisions contestables, peut-être, mais ceux qui ont suivi n'ont rien fait pour rétablir une situation contestable. Et c'est pire aujourd'hui puisque, malgré le contexte, on continue à supprimer des lits. Pas grave, ce sont vous et moi qui seront accusés s'encombrer les hôpitaux en ne se pliant pas aux exigences des politiques. Certains n'ont toujours pas compris que l''être humain ne compte pas pour ces gens-là.



Commentaire de CHOQUÉ et ÉCLAIRÉ.

08/11/2021 19:37:48

@ A Choquant : Votre commentaire est très informatif et bien expliqué, et bien sur en faisant une synthèse nous comprenons que ce qui se passe n'est pas seulement que pour les entreprises privées ( personnelles ) mais aussi pour le service public, donc les Directeurs ( fossoyeurs ) d'hôpitaux sont aussi responsables de cette situation.



Commentaire de @ @choquant

08/11/2021 19:39:39

Merci pour votre commentaire en 3 tomes : il est rare, sur le Kiosque, de lire autre chose que des réactions primaires et non documentées. Ça serait bien si tous les intervenants avaient votre précision et un peu de retenue.



Commentaire de Oscar+

08/11/2021 19:40:57

Mr Goulet se battra surement... mais pour sa réélection ! Pour le reste, je ne me fais aucune illusion.



Commentaire de paramédical

08/11/2021 19:41:59

Choquant explique très bien l'historique de la situation actuelle. Je rajoute que les candidats à la présidentielle n'ont pas l'air de se préoccuper beaucoup de ce problème qui devrait être dans le trio de tête pour les débats et que entre autre Bertrand s'explique, qu'elle solution propose t il !



Commentaire de A@choquant

08/11/2021 19:58:26

Votre propos qui se veut analytique est en fait commun et banal. Le méchant patron et les incapables (au contraire de vous). Mais ne seriez pas l'épouse d'un médecin ? Car vous en parlez peu alors qu'ils sont à la fois le problème..et la solution. Buzyn Veran Douste-Blazy...3 anciens medecins ministres de la santé. Bachelot Dr en pharmacie. N'avez-vous vous pas un "Léger" regard critique sur le corporatisme médical ? Leur résistance à tout changement pour préserver leur pré-carre comme par exemple tout refus de délégation vers les IDE ou leur rejet des infirmières en pratique avancée ?



Commentaire de Choquant@@Choquant

08/11/2021 20:03:10

Le problème ne serait-il pas ailleurs tel que l''hôpital de Saumur a perdu de sa réputation depuis des années déjà. Je ne comprends pas pourquoi soudainement la maternité de Saumur manquerait de personnel. On ne s'est pas aperçu du jour au lendemain qu'il y avait un problème d'où le manque d'anticipation.



Commentaire de Suite à A@choquant

08/11/2021 20:07:34

Que dire de la course à l'argent de ces milliers de médecins mercenaires ?. Ne trouvez vous pas choquant qu'alors que les études sont payées par l'argent public ils n'aient pas ensuite des devoirs envers le service public ? En 2020 les 3 spécialités majoritaires en sortie d'études médicales ont été la chirurgie plastique (ça paye bien et m'as de garde l'imagerie (monnaie) et la dermatologie. La remise en question Impossible de la liberté d'installation alors que les désert médicaux s'amplifient depuis 25 ans ne vous questionne t-elle pas sur le pouvoir médical (omniprésent sur les plateaux TV



Commentaire de @choququqnt@@choquant on s'y perd

08/11/2021 20:52:28

La maternité de Saumur ne manque pas de personnels. Tout le problème de l'hôpital comme d'ailleurs tous les hôpitaux non CHRU tourne autour du manque de médecins anesthésistes. Sans un anesthésiste pas de bloc et pas d'activité obstétricale. Donc 30% de pistes vacants dans les hôpitaux et qu'elle proposition des candidats à la présidentielle pour y remédier ?



Commentaire de Le CH Saumur a été affaibli il y a 15 ans

08/11/2021 21:34:25

En enlevant l'essentiel de la chirurgie à l'hôpital pour le donner au privé il y a 15 ans on a affecté gravement l'attractivité pour le recrutement d'anesthesistes. Les anesthésistes veulent faire de la chirurgie et fuient l'obstétrique car trop risquée. Il faut revoir le périmètre de la chirurgie trop en faveur du privé pour améliorer l'attractivité. Que l'on se pose la question. Pourquoi à l'époque n'a t-on pas demandé aux anesthésistes privés de couvrir l'obstétrique ?



Commentaire de J. Goulet rassure

08/11/2021 21:44:07

Je ne sais pas si c'est rassurant qu'il nous rassure. Entre les travaux multiples durant la même période, la saleté des rues de Saumur et maintenant la maternité, non je ne suis pas rassuré du tout.



Commentaire de Florentais

08/11/2021 22:36:10

Pour justifier les impôts on ma toujours dit que nous avions le meilleur système hospitalier...ahaha la bonne blague.



Commentaire de lolo

08/11/2021 23:35:26

Plutôt que de réclamer un casino il aurait mieux fallu réclamer du personnel monsieur Goulet. Cela démontre un certain état d'esprit.Tout se qui brille prime pour vous.



Commentaire de barnabé

08/11/2021 23:36:10

Heureusement super Goulet est là, et les problèmes vont s'envoler comme par magie...



Commentaire de S'il n'y avait qu'à l'hôpital

09/11/2021 08:32:21

En France on arrive pas à recruter dans le bâtiment, les métiers de bouche (boulangerie, boucherie,..), les salons de coiffure, les travaux saisonniers, ...et la liste est longue. Donc problème de formation, d'assistanat....en plus à l'hôpital il faut travailler un weekend sur 2 ...trop contraignant pour notre belle jeunesse élevée aux 35 h.



Commentaire de Question?

09/11/2021 08:57:21

Pourquoi l'obstétrique serait-elle trop risquée pour les anesthésistes et pas la chirurgie? Cette explication me semble bizarre, les risques sont là, quel que soit le domaine dans lequel on exerce.



Commentaire de gédéon

09/11/2021 09:17:15

Vu de l'extérieur (et de l'intérieur en tant que malade) un argument semble inattaquable: depuis 20/25 ans TOUS les responsables politiques successifs (présidents, ministres de la santé, pdt de ceci ou de cela en matière de formation, imposition d'un numerus clausus, T2A... directeurs d'hôpitaux etc...) seraient les seuls responsables...Alors ? que faisons -nous maintenant ? Ah, j'oublais...magnifique photo, vraiment



Commentaire de A Question et Gédéon

09/11/2021 10:38:52

Activité anesthésique plus risquée en obstétrique car prise en charge de 2 personnes : la mère et le bébé à naître. Pour espérer une nouvelle politique de santé mettre fin à la liberté d'installation. La France est le pays européen où il y a le plus de médecins rapporté à la population. Regionaliser les recrutements aux concours d'entrée en médecine et engagement à s'installer dans la région. Celà en nombre et en spécialités. Enfin bref prévoir et planifier.



Commentaire de Bernard

09/11/2021 11:45:05

Enfin les Saumurois se rendent compte qu'il ont élu à la tête de la ville un arriviste, cumulard et incapable de régler quoi que ce soit, et ces même Saumurois voteront en avril 2022 pour le même type de petit personnage à la tête de l'état, alors un conseil simple à comprendre, avant de mettre un bulletin dans l'urne réfléchissez.



Commentaire de A Bernard

09/11/2021 13:15:22

Pensez vous réellement que ce sujet vieux de 30 ans de désertification médicale qui touche tout le pays soit du fait de nos élus locaux ?



Commentaire de Question? A Question

09/11/2021 13:31:58

Merci pour votre réponse mais j'ai quand même un minimum de connaissance pour savoir qu'une maman qui allait accoucher n'était pas seule;) et cela ne répond pas vraiment à ma question.



Commentaire de Question

09/11/2021 14:28:25

La mère et le bébé à naître n'ont pas la même sensibilité sur les produits injectés. En cas de difficulté, des choix difficiles sont à faire entre les risques pour la mère ou la viabilité du bébé. Cela semble assez évident.



Commentaire de @Question

09/11/2021 18:05:01

Bien évidemment mais alors les nouveaux anesthésistes ne sont-ils pas assez qualifiés et pas assez motivés par leur métier.



Commentaire de Complément Question

09/11/2021 19:34:08

Comment dire ? Si par nouveaux anesthésistes vous parlez des médecins frais diplômés et bien justement ils ont l'embarras du choix et ne veulent absolument pas s'embêter à couvrir une activité risquée, qui implique des gardes de nuit et de weekend alors qu'ils gagnent beaucoup plus d'argent avec moins de fatigue et de risques en endormant principalement des patients chirurgiccaux.Meme le CHRU d'Angers a 20 postes d'anesthesistes vacants.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ