Samedi 28 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Pas de fermeture de lits à l'hôpital de Saumur

Alors qu'actuellement, il faut noter à peu près 20% de fermetures de lits dans les hôpitaux français notamment du fait de manque de personnel, à Saumur ce n'est pas l'option choisie.

IMG


Du fait des vacances, des problèmes récurrents de recrutement de personnels médicaux et parfois du manque de vaccination des personnels, environ 20% des lits sont fermés dans les hôpitaux français. « A Saumur, le contexte est certes difficile comme partout ailleurs notamment en matière de recrutement, on y arrive à peu près, du moins au niveau des aides-soignants. C'est plus difficile pour le personnel infirmier », explique Jean-Paul Quillet, directeur des hôpitaux de Saumur et Longué.

Pas de fermeture de lits ni de services

Et de continuer : «En fait, il y a deux options : revoir l'organisation en 12h, mais cela induit des conditions de travail difficiles. Autre option, regrouper les services et fermés des lits. Nous n'avons choisi aucune de ces deux options. Aujourd'hui l'hôpital de Saumur est plein. Pas question de rajouter de la crise à la crise en fermant des lits. Cela accélèrerait des mouvements de personnels et assurément une perte de confiance. Ainsi, tout en essayant de garantir les départs en congé, nous n'avons pas revu les horaires, mais l'organisation de la nuit, en mutualisant notamment au niveau des aides-soignants. L'objectif étant bien de garder tous les services et les lits ouverts au moins durant ces deux semaines de vacances. Je suis conscient que ce sont des conditions de travail tendues, mais je suis très réticent sur la fermeture de lits et de services qui rajouterait à la crise et générerait de la perte de confiance des personnels par rapport à l'avenir. »

Pour rappel, l'hôpital de Saumur compte 420 lits en MCO (Médecine, chirurgie, obstétrique) et au total, avec l'hôpital de Longué et les Ehpad, on arrive à 720 lits.

Point Covid

A Saumur, l'hôpital enregistre depuis 10 jours 4 patients atteints du Covid alors qu'il n'y en avait plus. "Ce sont des non vaccinés ou des personnes âgées de plus de 65 ans qui sont à plus de 6 mois de leur date de vaccination", explique le directeur du centre hospitalier, Jean-Paul Quillet. "D'où la nécessité de se faire faire le 3è rappel !"

8 commentaires :


Commentaire de Pas simple

27/10/2021 15:13:00

Le raisonnement se comprend. Mais incroyable qu'il y ait une telle pénurie en France. Sarthe et Mayenne sinistrées. Urgences Chirurgie Maternités...fermées. et Hidalgo qui veut les 32 H ! Elle va les chercher où les infirmières aide soignante et médecins pour compenser ? Et toujours pas de candidat présidentiel assez courageux pour s'attaquer à la liberté d'installation des médecins !



Commentaire de La moins pire des solutions

27/10/2021 18:12:39

Fermer des lits ou un service bloquerait les patients souvent âgés au service des urgences. Ce serait un beau bazar.



Commentaire de Très bien

27/10/2021 19:18:25

Merci à l'hôpital de Saumur pour la réorganisation. D'autres villes devraient s'en inspirer.



Commentaire de brigitte f

28/10/2021 09:25:48

le directeur ne doit pas visiter son hopital.



Commentaire de Ouvre les yeux

28/10/2021 23:26:58

Ah ce qu il ne dit pas, c qu il y a 1 infirmière pour 55 patients en medecine, alors qu habituellement 27 patients. C honteux...



Commentaire de Contre cputi

28/10/2021 23:29:41

Ça va peut être se révéler pertinent avec ce weekend prolongé d'avoir gardé tous les lits ouverts. Mais faudrait recruter à fond pour pas épuiser les personnels.



Commentaire de A ouvre les yeux

29/10/2021 09:10:51

Tu devrais aussi reconnaitre que la plupart du temps il y a une solution qui arrive avec un infirmier intérimaire ou un remplaçant qui est trouvé. Donc l'effectif Infirmier est normal ou bien renforcé par des aide soignants. . Et il y a des lits pour les urgences.



Commentaire de Pas facile

31/10/2021 13:11:41

Pas facile de travailler dans ces conditions. Tout est à flux tendus pour les infirmiers, aides soignants, agents et même les médecins. Que cherche le Gouvernement, ne plus avoir de service public hospitalier dans quelques années ? En attendant ambiance tendue dans les CH et CHU



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ