Vendredi 27 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Le sport pour affronter les épreuves de la vie et se relever

Ce samedi 23 octobre 2021, l'agglomération Saumur Val de Loire organisait son 4e colloque dans le cadre du dispositif "Donne du Sport à Ton Corps". A cette occasion elle avait convié au Dôme l'athlète paralympique et présidente du comité paralympique Marie-Amélie Le Fur, le formateur commando spécialisé dans les techniques d'optimisation du potentiel André Pisani et l'adjudant-chef David Charrier, gravement blessé dans un accident de moto en 2017.

IMG

Frédéric Mortier, André Pisani, Marie Amélie Le Fur, David Charrier et Jackie Goulet.


Autant de parcours de vie pour venir témoigner sur le thème choisi par l'agglo : La résilience par le sport. Le colloque était présenté par le journaliste présentateur sportif Laurent Luyat. Tous ont accepté de venir échanger et partager leurs parcours, qui bien que différents, partagent tous un même point commun : le sport comme levier pour se relever d'un traumatisme. « Je n'ai pas beaucoup hésité et j'ai été séduite par le thème de ce colloque qui correspond tout à fait à mon parcours et au combat que je porte chaque jour », explique la triple championne olympique, Marie-Amélie Le Fur. Elle ajoute : « mon accident est survenu lorsque j'étais adolescente, le sport m'a permis de me comprendre, de m'émanciper et à avancer sans avoir peur de la vie. Au-delà des bienfaits sur le corps, cela m'a permis d'exister en tant que sportive de haut niveau et de me caractériser par autre chose que l'étiquette que la société a posé sur moi, à savoir celle d'une personne en situation de handicap. Le sport m'a ouvert de nouvelles portes et m'a mené vers un chemin que je ne pensais pas emprunter et ailleurs que celui que je souhaitais prendre, à savoir devenir sapeur-pompier professionnelle. »

Se renforcer pour affronter les épreuves

Pour André Pisani, « la résilience n'est pas innée. » Il estime que « chacun peut travailler pour le jour où un événement se produit qu'il soit un peu plus près à l'affronter et à le surmonter. » Le sport est un moyen de passer outre certaines étapes de la vie, y compris les plus difficiles. « La gestion émotionnelle va faire une vraie différence entre celui qui reprend le dessus sur sa vie et celui qui va se laisser entrainer. » Un constat totalement partagé par l'adjudant-chef David Charrier. Il précise toutefois : « On parle ici de résilience, mais cela ne répond pas uniquement à des drames ou à de graves accidents Cela a un rôle dans le quotidien de chacun, chaque jour. Nous avons tous fait preuve de résilience un jour ou l'autre, notamment après la période de crise sanitaire que nous avons vécue »

Sensibiliser

L'enjeu pour ces trois figures est de montrer que le sport est un levier pour se dépasser et se renforcer au quotidien. « Il n'y a pas que le sport à haut niveau, cela se joue en fonction de chacun. Le sport de haut niveau, comme je le pratique, me sert également de vitrine pour faire valoir certaines valeurs et certains combats. Au travers de cela, j'espère faciliter l'accès au sport à toutes les personnes en situation de handicap et j'espère qu'un jour, chaque club sera capable d'accueillir des personnes handicapées sans distinction et sans difficultés. Je souhaite aussi que le sport revienne dans la vie des jeunes, car on note de plus en plus de sédentarité chez la jeune génération. Enfin, à terme, tout cela doit mettre en lumière les points noirs de notre société sur les difficultés d'accessibilité, d'employabilité et d'acceptation », témoigne Marie-Amélie Le Fur. David Charrier ajoute : « J'étais assez sportif et du jour au lendemain, je me suis rendu compte qu'il était difficile de pratiquer une activité physique. Un jour, au gré d'une rencontre, je me suis lancé le défi de parcourir plus de 160 km en vélo en une journée. Cela m'a permis de me fixer un objectif, de me remettre au sport, de me dépasser et de me rendre compte que j'étais capable d'accomplir des choses, au-delà du handicap. J'ai utilisé ce défi pour sensibiliser chacun au parcours de reconstruction que j'ai réalisé et que chacun pourrait un jour avoir à parcourir. »

1 commentaire :


Commentaire de Activité physique

24/10/2021 10:34:53

Et si on vantait l' "activité physique" au lieu du "sport" ? 1) Le sport est plus exclusif physiquement et prône souvent la performance 2) L'OMS recommande 30min d'*activité physique* *par jour* 3) Les modes actifs (marche/vélo) sont découragés par l'insécurité routière/urbanisme tout-voiture de Saumur. Des enfants sont transportés en voiture comme des petits légumes à leur école située à moins de 2km de chez eux. Notamment à cause du dangereux giratoire du pont Fouchard.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ