Mardi 05 Juillet
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. La mobilité comme levier à l'insertion professionnelle, des réflexions engagées

Ce vendredi 22 octobre, de nombreux acteurs du monde de l'insertion en Maine-et-Loire se sont retrouvé à l'ASPIRE de Saumur pour échanger et trouver de nouvelles solutions de mobilité et améliorer l'accès à l'emploi.

IMG


Une soixantaine d'acteurs de l'insertion du département se sont rencontrés ce vendredi 22 octobre au sein des locaux de l'ASPIRE de Saumur pour renforcer les solutions de mobilité et améliorer l'accès à l'emploi. Cette Journée de la mobilité portée par le réseau ACI 49 réunit les Ateliers Chantiers d'Insertion du Département et leurs partenaires : l'Etat, la Région, le Conseil Départemental, Communautés d'Agglomérations, Communautés de Communes, Pôle Emploi ainsi que les acteurs de la mobilité que sont AFODIL, Wimoov, … Le matin, des ateliers autour des thématiques « mobilité et employabilité », « mobilité et territoire » et « mobilité et outils pratiques » ont permis d'établir une cartographie des actions de mobilité portés par les ACI du Réseau ACI49 dans le département. L'après-midi, le débat s'est ouvert entre les ACIs et leurs partenaires institutionnels, pour mieux tracer des axes de déploiement d'actions robustes et coordonnées. L'échange a ouvert le champ des possibles pour tous les participants. Les participants à cette journée ont échangé afin de partager des solutions, engager des réflexions et mettre en oeuvre un ensemble de solutions pour que chaque personne éloignée de l'emploi puisse retrouver l'autonomie dans ses déplacements.

Trouver des pistes de réflexion

17 structures étaient présentes à l'ASPIRE ce vendredi 22 octobre, une grande première à l'échelle départementale. "L'idée de cette journée est venue du fait que les personnes en recherche d'emploi rencontrent généralement de grandes difficultés en terme de mobilité. C'est un des freins principaux à l'embauche", explique Viviane Le Ny, directrice d'ACI 49. Les freins pour accéder à la mobilité sont multiples : aspect financier, difficultés à passer le code et le permis de conduire (illettrisme, personnes allophones...). "L'objectif de cette journée était donc d'échanger et de voir si certaines structures et certains territoires ont mis en place des solutions qui peuvent être appliquées à d'autres territoires et si elles sont pérennes. La difficulté est que chaque territoire peut rencontrer des problématiques différentes. Il n'y a donc pas de piste unique, mais de très nombreuses à adapter en fonction des situations. J'espère qu'à la fin de cette journée vont se dégager des pistes de réflexion et solutions que l'on aura trouvées ensemble", poursuit Viviane Le Ny. Les partenaires ont donc échangé sur le déplacement solidaire, l'utilisation des transports scolaires lorsque ceux-ci ne sont pas utilisés par les élèves, l'adaptation des horaires de travail, la mobilité de demain avec le déploiement de l'électrique, le rôle des collectivités...

La mobilité est indéniablement un atout pour l'emploi durable

Souvent présentée comme un « passeport vers l'emploi », la mobilité géographique peut également entraver les parcours d'insertion de ceux qui – pour des raisons matérielles, financières, cognitives, ou encore psycho-sociales – ont des pratiques de déplacement limitées. Pluriels et complexes, les freins à la mobilité géographique jouent un rôle déterminant dans la réalisation de nombreuses trajectoires professionnelles. Près d'un quart des Français déclare avoir déjà renoncé à un travail ou à une formation faute de moyen pour se déplacer. Le taux progresse fortement parmi les populations les plus jeunes (près d'un jeune sur 2) ou socialement les plus fragiles (54% des personnes vivant dans un foyer avec moins de 1000 euros par mois). Par ailleurs, près d'un Français sur cinq déclare avoir déjà renoncé à se rendre à un entretien d'embauche ou dans une structure d'aide à la recherche d'emploi (type Pôle emploi) faute de moyen pour se déplacer. Cette perception explose parmi les populations les plus jeunes (43%) et socialement les plus fragiles (51% des personnes vivant dans un foyer avec moins de 1000 euros par mois). Une personne en insertion sur deux a déjà refusé un travail ou une formation à cause de la mobilité. 41% d'employeurs ont rencontré des difficultés à recruter pour des questions de mobilité. Passer le permis de conduire, disposer d'un véhicule pour ses déplacements est onéreux. Les 10% de ménages les plus modestes consacrent 21 % de leur revenu disponible aux transports, les 10% les plus aisés 11%. Les plus modestes se passent souvent d'une voiture. Les transports collectifs représentent seulement 1,5% de leur revenu disponible mais l'accès aux transports en commun varie selon les territoires. Il est particulièrement inadapté en cas d'horaires décalés. Se déplacer est compliqué pour un public fragile, désocialisé, précaire ou à mobilité réduite. Lire une carte, comprendre un réseau de transport, utiliser une appli sur son smartphone nécessitent compétences et savoir-faire.

Le Réseau ACI 49 : 24 Chantiers d'Insertion adhérents sur l'ensemble du Département

Les Chantiers d'Insertion du Département de Maine et Loire, réunis au sein du Réseau ACI 49 sont des Structures de l'Insertion par l'Activité Economique relevant de l'Economie Sociale et Solidaire. Les Chantiers d'Insertion développent des supports de production très variés et participent ainsi à une économie de proximité tout en développant le nombre d'emplois sur le territoire sur lequel il est installé. Au sein d'un Chantier d'Insertion, du personnel qualifié accompagne des personnes ayant des difficultés d'accès à la vie professionnelle. L'accompagnement effectué dans un parcours individualisé doit leur permettre de faire leur chemin vers l'emploi durable.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ