Mardi 25 Janvier
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
POLITIQUE

Conseil départmental 49. Sport : "Il faut un accord général sur la politique sportive"

En session du conseil départemental ce mercredi 20 octobre, la présidente, Françoise Dabin a mis une vote une délibération sur un ajustement des crédits budgétaires alloués au sport professionnel (1). Pour l'élu Jean-Luc Rotureau, du groupe d'opposition l'Anjou en action, "il faut un accord général sur la politique sportive". Son communiqué.

IMG

Jean-Luc Rotureau, Anjou en action


"Nous voulons profiter de cette délibération pour dire quelques mots de notre approche de ce dossier sportif. Nous voterons cette délibération et, comme nous l'avons exprimé en commission, nous pensons qu'il y a un accord assez général sur la politique sportive que nous devons mener. Lors de la dernière commission, nous avons souhaité avoir le temps d'une réflexion spécifique sur cette question, ce qu'ont bien volontiers accepté Régine BRICHET et Gilles GRIMAUD et nous les en remercions. Ce temps nous semble nécessaire pour que nous tous, élus, nous reprécisions en ce début de mandat les orientations politiques et stratégiques que nous souhaitons.
Dans une société complexe, avec toutes ses évolutions culturelles, nous souhaitons une articulation intelligente de l'intervention des collectivités puisque le sport fait partie des compétences partagées. Il serait d'ailleurs nécessaire de ce point de vue de spécifier notre champ d'action. Comment concevons-nous le sport dans notre territoire et dans la société d'aujourd'hui et ce au regard de nos compétences ? Longtemps dans les collectivités, la gestion des équipements et des subventions suffisait à définir une politique en recensant les besoins associatifs à ce niveau. Aujourd'hui, nous ne pouvons fonctionner ainsi et les orientations définies lors du dernier mandat ont commencé à donner un autre souffle à ce que nous décidons.

Au-delà des seuls mots ou slogans, nous croyons à la nécessité de se doter d'un véritable projet sportif territorial qui s'appuie sur les réalités de nos territoires, sur nos compétences et les enjeux que nous voyons en termes sociaux, sociétaux et éducatifs. Bien entendu, sans ignorer les aspects médiatiques, économiques et l'image que nous voulons véhiculer.
Ce chantier, que l'on pourrait qualifier d'ambitieux, est non seulement nécessaire, il nous semble indispensable avec des objectifs parfaitement atteignables. Sans doute faudra-t-il doter le service qui gère les dossiers de moyens humains complémentaires. En tout cas, les ingrédients sont là pour définir un projet commun sur lequel nous sommes disposés à travailler avec vous.

Oui, nous avons envie d'aller vers un soutien à un sport toujours plus éducatif, en lien avec
nos compétences sur les collèges, sur l'insertion, sur l'enfance, sur l'autonomie des
personnes âgées ou en situation de handicap, et en lien avec le travail engagé, sur la
citoyenneté ou encore le respect de l'environnement. Nous rééditons aussi notre souhait
d'un soutien plus marqué encore pour le développement du sport féminin, en prolongement
de nos volontés communes d'aller vers plus d'égalité femmes-hommes.
Pour nous enfin, Terre de jeux 2024, qui est un des axes d'intervention défini, est tout autant
un moyen de développer ce sport que nous voulons qu'un but en soi. L'éthique sportive est
trop souvent mise à mal par diverses dérives et nous devons rester vigilants.
Nous sommes convaincus que nous pouvons continuer à soutenir les acteurs associatifs, les
comités départementaux et les clubs en premier lieu, pour des actions nouvelles à développer
et des publics prioritaires à atteindre."


(1) RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE
OBJET : 2 - ETRE UN DÉPARTEMENT RESPONSABLE DE SA JEUNESSE ET DE SON AVENIR
2.3 - Sport
Décision modificative n° 2 - Ajustement des crédits budgétaires

Depuis de nombreuses années, un des axes de la politique sportive départementale est de soutenir les clubs professionnels locaux. A l'occasion du bilan de fin de saison avec les clubs professionnels, nous avons réalisé un état des lieux de leur situation financière et évoqué les éléments d'exécution de nos conventions.

Afin d'assurer aux clubs une visibilité pour l'ensemble de la saison et de faciliter le suivi financier en mettant en adéquation l'annualité du budget du Département, d'une part, et les comptes des clubs calés sur la saison sportive, d'autre part, il vous est proposé de créer une Autorisation d'engagement (AE) d'un montant de 581 000 €. Cette AE aura une durée de deux ans avec 314 380 € de Crédits de paiements (CP) sur 2021 et 266 620 € sur 2022.

Elle permettra de regrouper l'ensemble des lignes prévues au budget pour les clubs professionnels (subventions, prestations de billetterie et bonifications en cas de montée) et de prévoir les crédits nécessaires à l'ensemble de la saison sportive 2021-2022. Les CP de l'année 2021 seront alimentés par transferts des crédits prévus initialement sur le budget 2021 pour ces objets et ne nécessitent pas d'inscriptions supplémentaires :
- subventions : 185 500 €
- prestations : 114 880 €
- bonification : 14 000 €
En conclusion, je vous demande de bien vouloir :
• voter l'autorisation d'engagement et les inscriptions budgétaires correspondantes telles que présentées en annexe budgétaire.
Il vous appartient d'en délibérer.
Florence Dabin

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ