Mardi 05 Juillet
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Unis-Cité : 8 mois pour sensibiliser aux questions environnementales

Quatre volontaires à Unis-Cité Saumur vont utiliser leurs 8 mois de service civique pour mener diverses actions auprès de la population saumuroise, afin de la sensibiliser à l'environnement, au changement climatique et à la préservation de la biodiversité.

IMG

Théodore, Célia, Gladys et Gaël en compagnie de Philippe Clavier d'Enedis.


Il y a quinze jours environ, une vingtaine de jeunes volontaires sont entrés en service civique auprès d'Unis Cité à Saumur. Ils mèneront durant 8 mois des actions en faveur des personnes âgées pour lutter contre l'isolement notamment. D'autres ont décidé de s'orienter dans un programme pour la transition écologique : éco-volonterre. 4 jeunes ; Théodore, Célia, Gladys et Gaël ; vont ainsi s'engager pour sensibiliser les habitants de l'agglomération saumuroise aux écogestes, aux économies d'énergie, au changement climatique et à la préservation de la biodiversité. Un thème qui est aujourd'hui central et indispensable. « L'objectif pour eux, est de mener des actions auprès des jeunes publics, en allant notamment à leur rencontre dans les écoles. Il est toujours important de rappeler les bons gestes aux adultes, mais il est toujours plus pertinent de passer par les enfants. Ce sont les citoyens de demain, ceux qui appliqueront ces bons gestes, ils transmettent également ces connaissances à leurs familles. Par ailleurs, il est plus difficile pour un adulte de perdre ses habitudes », expliquent Christine Girard, responsable Unis-Cité Saumur et Philippe Clavier d'Enedis, partenaire pour ce service civique.

Des parcours différents, des objectifs communs

Tous les 4 viennent d'horizons très différents. Théodore s'est essayé à plusieurs voies dans les études, sans jamais vraiment parvenir à trouver la sienne. Célia était également perdue dans ses études et souhaitait prendre le temps de réfléchir en découvrant autre chose. Gladys est quant à elle déjà bien sensibilisée à la question en faisant partie d'association, en étant bénévole dans une ferme pédagogique… Enfin, Gaël sort d'études de professeur des écoles et ne voulait pas se lancer dans des remplacements cette année. Il s'est lancé dans l'aventure pour acquérir de nouvelles compétences et connaissances. Tous partagent cependant des convictions et des envies. Ils sont tous « sensibles à la question de l'environnement » et souhaitent « travailler en équipe » pour monter un projet commun. « L'avantage de travailler en équipe c'est que chacun peut apporter ses compétences, sa vision des choses. Gladys possède de nombreuses et précieuses connaissances en la matière. Gaël peut par exemple nous aiguiller sur la pédagogie auprès des jeunes publics. C'est très riche et nous pensons que chacun en ressort grandit », témoignent-ils.

Des projets plein la tête

Après un rapide tour d'horizon des acteurs et des actions portées sur le territoire, les volontaires se sont d'ores et déjà mis au travail en réfléchissant à des actions et des partenariats. Ils pourront ensuite compter sur le réseau et l'appui d'Unis-Cité et d'Enedis. « Nous souhaiterions mettre en place des chantiers nature au Marais de Mira à Varennes-Sur-Loire, une ferme pédagogique, visiter une entreprise de recyclage avec Kyrielle, travailler pourquoi pas avec le Bioparc, proposer des ateliers en créant par exemple des sapins de Noël écolos, du dentifrice maison… Mais aussi mener des actions avec les forces vives du territoire : LPO, PNR… » Autant d'idées qui viennent s'ajouter aux actions de sensibilisation des élèves et des employés d'Enedis. « L'objectif de l'entreprise est de sensibiliser l'ensemble des employés d'Enedis d'ici fin 2022 aux questions environnementales, à ce que fait l'entreprise et au rôle qu'ils peuvent jouer à leur échelle. Nous avons également un projet d'arrachage des haies sous les lignes pour renaturer des espaces juste à côté qui n'impacteront pas le réseau électrique avec des végétations adaptées à la biodiversité locale. Cela a déjà été fait en Mayenne », explique Philippe Clavier. Ces 8 mois risquent donc d'être bien remplis.

Un atout pour l'employabilité

Entre temps, ils bénéficieront de formations, de simulations d'entretiens… L'idée étant de leur offrir toutes les clefs pour se vendre et sortir leur épingle du jeu une fois sur le marché de l'emploi. « Il n'est pas toujours évident de se vendre, de mettre en avant ses compétences, ses expériences, surtout lorsque l'on sort des études. A CV égal, les partenaires nous témoignent souvent qu'ils choisissent des personnes ayant fait un service civique, puisque cela représente une véritable expérience positive et professionnelle. C'est du concret et cela donne une première expérience de travail, en équipe, et des compétences importantes », développe Christine Girard.

1 commentaire :


Commentaire de geronimo

22/10/2021 10:48:32

Et les dangers de l'immigration désormais aussi visible à Saumur on en parle?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ