Lundi 06 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil

Tribune : Appel des parents aux associations

Le collectif parents libres, créé fin Aout 2021 interpelle les associations sportives au travers d'une lettre ouverte concernant la mise en place du « pass sanitaire » pour les jeunes de 12 à 17 ans » et la responsabilité juridique et morale des associations. Leur courrier dans son intégralité.

IMG


"Dans le flot d'informations contradictoires, dissonantes, les citoyens obéissent parfois de manière aveugle, en totale ignorance du droit. Cependant, nul n'est censé ignoré la loi. A la lecture du décret du 7 août 2021, il ressort que l'obligation de présentation du Pass Sanitaire ne s'applique qu'aux seuls établissements dont l'accès faisait l'objet d'un contrôle avant la promulgation de la loi. Un Pass sanitaire pour les jeunes (12-17 ans) : est-il moralement éthique et raisonnable ?
Si nous synthétisons la situation :
1) Obligation vaccinale Le Pass sanitaire devait être maintenu jusqu'au 15 novembre 2021, le gouvernement a déjà annoncé son projet de le maintenir jusqu'à l'été 2022. Le Pass sanitaire pour les 12-17 ans devient de fait une obligation vaccinale. Pour faire du sport, pour participer à une activité de loisirs, pour vivre normalement, nos jeunes doivent être vaccinés ! A ce jour, l'obligation vaccinale anti-covid-19 (expérimentation médicale, en phase 3) est pourtant anticonstitutionnelle, et en totale opposition à la notion de libre consentement.

2). Nous rappelons que tous les « vaccins » actuellement proposés à l'injection en France sont des substances géniques, ces produits ne sont encore qu'au stade expérimental (phase 1 à 3 groupées) et ce jusqu'en 2022, ou 2023. Ces substances géniques ne disposent donc que d'une autorisation temporaire de mise sur le marché. L'obligation vaccinale de traitements expérimentaux est contraire au Code Nuremberg -1947 Risques Covid 19 et immunité collective La mortalité Covid-19 est 0,5 % selon l'Institut Pasteur. Donc 99,5 % des personnes infectées ne meurent pas. Pour les moins de 20 ans, le taux de mortalité est de 0,001%. A titre comparatif pour les 15 -24 ans le taux de mortalité pour les accidents domestiques est 0,00436 % www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#
Nos jeunes ont donc 4 fois plus de risque de mourir d'un accident domestique (chutes, suffocations, noyades, intoxications, feu) que de la covid-19. Les jeunes ont un risque quasi nul de faire une forme grave de la Covid-19. Il faudrait donc les vacciner pour protéger le reste de la population. Mais, l'argument de la vaccination des jeunes, par altruisme, est tout à fait contestable.
- Le vaccin n'empêche pas d'être contagieux. L'intérêt collectif d'une vaccination massive ne fait plus l'objet d'un consensus scientifique puisque le vaccin n'empêche pas la transmission. La situation des pays hautement vaccinés (Israël, Islande, Malte) l'illustre.
- La vaccination massive, en période épidémique, favorise les mutations et pourrait donc, paradoxalement, augmenter et prolonger l'épidémie. www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#

Effets indésirables

Le gouvernement français ne communique pas clairement sur les effets indésirables des « vaccins » anti-covid-19. Les vaccins anti-covid 19, sous AMM Conditionnelles (Autorisations de mises sur le marché conditionnelles), sont en phases d'essai clinique. Dans ce contexte, la remontée, et la documentation de tous les effets indésirables est pourtant une obligation légale. Différentes sources françaises, européennes, internationales, nous alertent sur les nombreux effets indésirables.

► Chiffres ANSM (Agence Nationale de sécurité Médicament) au 16 septembre 2021 Tous vaccins confondus 90 236 effets indésirables recensés dont 25 % graves : soit plus de 22 000 cas. www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#

► Eudravigilance (Base de données européenne des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments) au 25 septembre 2021 signalent, relativement aux vaccins anti-covid 19 : Décès vaccins anti-covid-19 : 15 255 cas Mise en jeu du pronostic vital : 21 224 cas Invalidité ou incapacité : 41 354 cas Médicalement significatif : 289 287 cas www.adrreports.eu/fr/search_subst.html# www.adrreports.eu/fr/search_subst.html# Il est essentiel de rappeler qu'en pharmacovigilance « passive » : le taux de signalement ne représente que 5% à 10 % des cas réels !

► Plus d'un million d'effets indésirables en Europe reconnus par l'OMS, rien que pour le Vaccin Pfizer « Comirnaty » ! Nombre d'effets indésirables du vaccin « Comirnaty » / Pfizer Afrique : 55724 Amérique : 801691 Asie : 130 585 Europe : 1 074 200 Parmi les effets secondaires les plus graves, on constate ainsi plus de 100.000 problèmes cardiaques, plus de 115.000 problèmes vasculaires, 225.000 problèmes respiratoires, près de 300.000 problèmes dermatologiques, près de 650.000 problèmes musculo-squelettiques… sans compter les 100.000 problèmes psychiatriques. www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#

►Jean-Michel Claverie, Professeur de recherche en médecine, fondateur de la Société française de virologie, a récemment alerté sur l'explosion des cas de myocardites chez les jeunes. Jean-Michel Claverie se base sur les chiffres américains du CDC : Augmentation des myocardites 12-15 ans (mâle): + 2 240% (23 fois plus) de myocardites 16-17 ans (mâle): + 3933% (40 fois plus) 18-24 ans (mâle): + 1 836% 25-29 ans (mâle): + 522% Étude: cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7035e5.htm

►Selon un article publié le 16 septembre 2021 dans le British Medical Journal (BMJ), plus de 30 000 rapports d'irrégularités menstruelles après injections contre la covid, avaient été transmis, au 2 septembre 2021, à l'agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) britannique www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#

► Le comité conjoint sur la vaccination et l'immunisation Britannique (JCVI) ne recommande pas la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans :s : (12-15 ans) en bonne santé « Les bénéfices indirects de la vaccination sont très incertains étant donné notre compréhension actuelle de l'impact de la vaccination sur la transmission à court et moyen terme » www.adrreports.eu/fr/search_subst.html# Nous joignons également des témoignages d'effets de la vaccination anti-Covid-19, chez des athlètes de haut niveau. (voir annexe 3)

En conclusion

► Un pass sanitaire sans intérêt collectif.
Il est désormais démontré, depuis le déploiement de la vaccination, que le vaccin n'empêche pas la circulation du virus. A qui profite le maintien de ce pass sanitaire ?
► Un pass sanitaire dangereux pour la santé des jeunes.
Il y a aucun bénéfice à vacciner les jeunes. Mais les risques des vaccins anti-covid sont non négligeables pour leur santé. La balance bénéfice-risque est défavorable pour cette tranche d'âge. Dans une situation pleinement éthique, au vu des effets indésirables (graves), les injections de ces vaccins expérimentaux anti-covid-19 devraient cesser pour les plus jeunes, et pour toutes les personnes en bonne santé. Pouvons-nous accepter que la santé de nos jeunes soit mise en danger, à plus au moins long terme ? De nombreux effets immédiats sont déjà relevés qu'en sera-t-il dans 2, 5, 10 ans ?
► Un pass sanitaire discriminatoire pour les jeunes
Est-il juste d'accepter cette discrimination sociale, pour un pass sanitaire, qui devient en réalité un permis de vivre (normalement) ? Le pass sanitaire appliqué à nos jeunes est-il conciliable avec les missions sociales, éducatives d'un club de football, d'une association de danse, ou d'un cours de dessin ? En tant qu'association de loisirs, club sportif ou autres, comment pourriez-vous accepter d'être complice de la mise à l'écart (discrimination) ? Est-ce compatible avec vos valeurs et avec vos missions ? Il est d'ailleurs utile de vous rappeler que toute discrimination engage votre responsabilité juridique (toute forme de discrimination est punie, d'après l'article 225-2 du Code pénal est punie de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 € d'amende). Des associations ont d'ores et déjà décidé de ne pas exiger de « pass sanitaire » pour les jeunes.

Nous sommes des citoyens, nous avons droits et des devoirs. Mais, devons-nous tout accepter sans débat contradictoire, sans informations honnêtes et éclairées ? Que ferez-vous demain, si le gouvernement exige un pass sanitaire mis à jour avec une troisième dose validée ? Que ferez-vous demain, si le gouvernement exige un pass sanitaire pour les moins de 12 ans ? Que penserez-vous demain ou après-demain lorsque vous réaliserez avoir été complices par ignorance de la mise en danger de la santé des jeunes dont vous aviez la charge ?"


4 commentaires :


Commentaire de VU D'ici ...

08/10/2021 19:57:23

Fake news and co ...



Commentaire de Les complotistes de retour!

09/10/2021 09:08:49

Le vaccin et le pass sanitaire sont les seuls remèdes contre le virus. Point final! Ce qui est dangereux pour la santé est bien ce collectif d'hurluberlus! Que du copié-collé dans ce communiqué sans aucune réflexion sensée.



Commentaire de Et...

09/10/2021 09:12:54

Ces parasites ont eu des subventions pour créer ce collectif? J'espère que non. A dissoudre dans l'immédiat pour rapport mensonger et dangereux pour la santé d'autrui.



Commentaire de Beeeehhhh

09/10/2021 18:32:47

Et les moutons aussi apparemment



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ