Vendredi 19 Août
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Maine-et-Loire. 22 religieux concernés par les abus sexuels dans l'Eglise entre 1950 et 2020

Selon le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels au sein de l'Église française, 22 prêtres auraient commis des abus sexuels sur des mineurs entre 1950 et 2020.

IMG


En début de semaine a été divulgué le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels au sein de l'Église française. Un rapport édifiant qui a créé la sidération. Celui indique qu'entre 1950 et 2020 ce serait 216 000 mineurs qui ont été sexuellement agressés par un religieux, et 330 000 en ajoutant les laïcs, les bénévoles ou les salariés missionnés par l'Église. Rapidement après la réception du rapport, l'Evêque d'Angers Mgr Emmanuel Delmas a indiqué dans un communiqué : « Je suis saisi par les chiffres. Nul ne pouvait imaginer une telle ampleur. Le choc est immense. Je pense aux personnes victimes pour lesquelles cette journée est éminemment difficile. Je veux ici les remercier d'avoir parlé, d'avoir permis de faire la vérité sur la réalité de ces abus. Je salue le courage de celles et ceux qui sont venus frapper à ma porte. Je leur dis ma peine devant leur souffrance et leur détresse. Je leur demande pardon. »

22 prêtres et religieux concernés en Anjou en 70 ans

De 1950 à 2020, ce serait 15 prêtres qui auraient réalisé des actes de pédophilie. Pour rappel, le rapport estime entre 2 900 et 3 200 religieux responsables d'abus sexuels en France durant ces 70 ans. Dans une émission de nos confrères de RCF Anjou, le chancelier du diocèse Mgr Claude Cesbron précise que d'après l'enquête menée au sein des archives du diocèse d'Angers : « Durant la période 1950 -2020, 15 prêtres incardinés dans le diocèse sont des personnes auteurs d'abus sexuels ainsi que 7 prêtres ou religieux ne dépendant pas de l'évêque d'Angers, mais qui ont demeuré dans le diocèse » explique Mgr Claude Cesbron, chancelier du diocèse. Dans le détail, RCF Anjou précise que cela représente « 8 prêtres entre 1950 et 1970 ; de 1970 à 1990, 4 prêtres ont été mis en cause ; de 1990 à 2020, 3 prêtres. » Et d'ajouter : « De ces 15 prêtres mis en cause, 5 sont passés en jugement, en 1963, 1988, 1999, 2004 et 2011. 5 autres sont décédés et n'ont pas été poursuivis. Pour les 5 derniers, ils ne savent pas. »

18 commentaires :


Commentaire de VLADY BOISSIN

07/10/2021 17:30:26

Il n y en a pas beaucoup qui on fait de la taule...Mais comme ces "monstres" sont protégés par des salopards qui ne disent rein des confessions !!!ça peut durer longtemps et hier encore l Evéque qui déclare que la confession est au dessus des lois de la république ....Comme quoi on nous "bassine" avec l Islam qui se veut une religion au dessus de la république , les cathos sont pas mieux , voire pire.



Commentaire de Francis Prior

07/10/2021 18:31:18

Je crois que vos emportements m Boissin vous font perdre la nécessaire distance pour évoquer ces questions. La confession n'est pas que je sache une institution républicaine, une relation d'humilité qui longtemps a été publique signifiant que personne n'est à l'abris du péché. D'autres aussi ont connaissance de délits et ne doivent pas pourtant les dénoncer, ce sont les avocats. Le séparatisme islamiste est d'un autre ordre, il vise à créer une société non républicaine organisée autour de la loi divine imposée à toute la société. Et je dis bien islamistes et non musulmans



Commentaire de Le concombre masqué

07/10/2021 19:23:15

Merci Francis Prior de remettre les choses en perspective sans tomber dans l’amalgame facile. Il reste néanmoins une impression de grand malaise, notamment pour les catholiques. Mais au moins, l’église essaie de crever l’abcès. D’autres institutions, non exemptes de reproches ne le font pas.



Commentaire de J Goupil

07/10/2021 20:28:21

Commentaire calamiteux de Vlady Boissin . Merci Mr Prior pour votre votre réaction



Commentaire de Soyons sérieux bien que dans ce cas se soit bien difficile !

07/10/2021 22:59:50

Un prêtre catholique est avant tout un homme comme les autres et lui inculquer qu'il doit faire abstraction de ses incontrôlables pulsions sexuelles humaines pour complaire à son Dieu est une aberration sans nom, les protestants l'on compris depuis belle lurette. Sans cette hérésie hypocrite des prélats, du péché partout dans le sexe, chose jamais seulement effleurée par le Christ, peut être y aurait-il au sein du clergé catholique moins d'actes malsains aussi lamentables qu'inacceptables !



Commentaire de @M Prior

08/10/2021 08:38:19

M Prior Vous comparez avocats et prêtres, la différence est que le secret des avocats est dans la loi Notre, le secret de la confession n'est pas supérieur aux lois de la République Au fait, Dieu n'existe pas, il serait temps de grandir un peu....



Commentaire de VLADY BOISSIN

08/10/2021 11:02:03

@ Francis Prior et les autres qui couvrent l institution catholique . L'article 434-3 du Code pénal réprime, également, la non dénonciation « de privations, de mauvais traitement ou d'agressions ou atteintes sexuelles infligés à un mineur ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger ».Donc vous couvrez les non dénonciations , bravo à vous...



Commentaire de Le concombre masqué

08/10/2021 12:00:05

V BOISSIN, on ne couvre personne. On essaie simplement de comprendre et d’élever le débat. Le manichéisme dont vous faite preuve trahit un esprit étroit pétri de certitudes. Ce n’est pas comme cela qu’on avancera sur un sujet aussi complexe.



Commentaire de Francis Prior

08/10/2021 12:38:31

Plusieurs remarques. Je ne crois pas que les croyants soient des insuffisants mentaux. Croire est aussi déraisonnable que ne pas croire. La foi comme l'incroyance sont mystérieuses elles relèvent de notre étonnement face à la vie et à l'univers. Si quelqu'un a une réponse définitive sur ces questions, il ne peut être qu'extra lucide ou singulièrement ignorant.
Quant à la non dénonciation de crimes ou de délits, il me semble que cela pourrait s'appliquer à tous les parents connaissant peu ou prou les actes répréhensibles de leurs enfants et n'en disent rien. Le prêtre n'est pas un policier,



Commentaire de VLADY BOISSIN

08/10/2021 14:52:23

@Francis Prior qui a le courage lui de signer ses posts , contrairement à au cornichon déguisé...L un comme l autre , je vous laisse idéaux de catholiques , laissez les prêtres violaient des mêmes , ils se confessent et les confesseurs ferment leur gueule , quelle belle civilisation.... Le violeur est un beau salopard et le confesseur l es doublement.. Vive Barbarin , vive le pére Preynat , quand vous arriverez devant votre soi disant dieu vous serez absous de vos saloperies. Barbarin qui avait dit un jour : "Dieu soit loué les faits sont prescrits" , çà en dit long sur ce personnage ignoble.



Commentaire de VLADY BOISSIN

08/10/2021 14:55:37

Et pour le cornichon masqué , le sujet est complexe , des gens d églises ont foutu en l air la vie de mômes , 38% des enfants violés se suicident...Donc le sujet n est pas complexe les confesseurs qui savaient sont aussi coupables que les violeurs.. Mais peut être faites vous parti des gens qui dénonceraient pas ce type de fait , d où écrire des insanités sous pseudo.



Commentaire de Gilbert Cesbron

08/10/2021 15:36:05

@Vlady Boissin Généralement, les pédophiles ne viennent pas se confesser... D'autre part, le prêtre qui entend en confession une personne s'accuser de pédophilie ne peut pas l'absoudre à moins que la personne aille se dénoncer.



Commentaire de Gilbert Cesbron

08/10/2021 15:37:47

@Soyons sérieux bien que dans ce cas se soit bien difficile ! Les catholiques que vous critiquez si vertement ont au moins le mérite d'essayer de faire ce qu'ils peuvent pour réparer leurs torts. Je ne vois pas d'autres églises ou institutions faire de même. Et je ne vois absolument pas le rapport avec les protestants : l'écrasante majorité des cas de pédophilie sont le fait de personnes mariées. 22 prêtres, c'est déjà mille fois trop, mais sur une période de 70 ans, c'est moins qu'une infime minorité, donc ne généralisez pas s'il vous plaît. A quand les chiffres d'autres institutions ?



Commentaire de Francis Prior

08/10/2021 15:49:00

Je vous trouve bien péremptoire Vlady Boissin Que sait on de ce qui est dit en confession? Quel degrés de sincérité, de précision dans la description de la faute? Comme vous, je parle sans savoir sauf ma propre et toute petite expérience et qui n'est pas celle d'un prêtre. Ce que je sais c'est la fragilité des témoignages et des aveux. Pour l'un la moindre pensée érotique sera monstrueuse sera pêché mortel pour l'autre pas même à citer en confession. La confession auriculaire a succédé à la confession publique pour ne pas déchirer la société. Dès lors elle n'est qu'un dialogue intime qui à pou



Commentaire de @M Prior

08/10/2021 16:18:38

J'ai l'impression que vous le faites exprès.... Les prêtres doivent dénoncer parce qu'ils sont des citoyens, c'est la loi. Ils ne sont pas au dessus de la loi. C'est ça que Barbarin et autres n'ont pas compris, ou refusent de comprendre. De plus, quand on donne des leçons à tout le monde sur plein de sujets, on doit être irréprochable.



Commentaire de A Juret

08/10/2021 18:15:02

Ma préférence irait plutôt vers monsieur Boissin que vers monsieur Prior , ce qu il dit n est pas faux , si dans le secret du confessionnal un prêtre avoue des actes pédophiles , ce dernier se doit de les rapporter à la justice , ces faits rentrent dans l''article 434-3 du Code pénal dont parle monsieur Boissin. Quaant aux commentaires du con combre , je ne préfère pas les commenter. Pour moi la religion catholique et devenu depuis bien longtemps la religion SCATOLIQUE. Honte à eux.



Commentaire de Francis Prior

08/10/2021 20:11:03

Sans entrer dans un débat juridique qui n'est pas de saison ici, vous citez une version très récente du code pénal. Dans sa version antérieure, cet article condamnait le fait de divulguer un secret dont on avait connaissance par son état. La perception que nous avons du bien et du mal varie selon les époques.
Ce que vous reprochez à l'Eglise vous pourriez faire de même pour l'armée, pour la magistrature, pour les syndicats pour la famille, pour tous les corps qui vivent intensément un "être" collectif que l'on veut protéger. Il y a peut être aussi de cela dans la non-dénonciation au delà d



Commentaire de Bourgeais

08/10/2021 20:43:17

Et tout ça fait que moi perso je ne crois plus en la religion..



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ