Lundi 06 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Histoire locale. Les ancêtres du Montsoreau actuel

Dans ce nouveau volet de l'histoire locale, le kiosque vous emmène aux confins du Maine-et-Loire et vous propose de remonter le temps à la découverte de l'histoire de la commune de Montsoreau.

IMG


Le Castrum de Montesorelli, le Castellum Montsorelli, Mons Sorelli et enfin Mons Sorel, sont les ancêtres du Montsoreau actuel. Au Moyen-Age, le village comprenait deux parties : Rest et Montsoreau proprement dit. La ville "Rest" est le village aggloméré autour de l'église paroissiale actuelle. Vers l'est, sur le flanc du coteau, s'étagent les maisons de la ville, couronnant le château construit en 1455. Montsoreau devint très vite l'entrepôt où les blés du Loudunais, les vins du Chinonais, ceux du Poitou, étaient amenés. Des marchés importants s'y tenaient grâce à son port très actif. Montsoreau fut, jusqu'au XVIIème siècle, un centre de juridiction s'étendant de la Loire au nord, jusqu'à Seuilly-l'Abbaye et le château du Coudray au sud.

Un développement grâce au tuffeau

Sa population d'artisans, de pêcheurs, de petits vignerons n'avait jamais dépassé 600 habitants. Puis un essor extraordinaire dans l'exploitation d'une belle pierre à bâtir, le tuffeau, fit passer brutalement ce nombre à plus de 1000 habitants, maintenu pendant le premier quart du XIXème siècle. Les bonnes veines de cette pierre-miracle, facile à travailler, s'épuisant peu à peu, "les perreyeurs" quittèrent le pays. La population diminua ainsi pour se stabiliser enfin aux environs de 600 personnes. Les galeries ouvertes par les "perreyeurs" aux flancs des coteaux de Montsoreau ont ensuite abrité les cultures des champignons, dits "de Paris". Le champignon a sa culture en sous-sol, mais au-dessus, face au ciel lumineux du Saumurois, s'étendent sur tout le territoire de la commune des vergers et des vignobles.

Le XIXème siècle modifia l'apparence de Montsoreau avec la construction en bordure du fleuve, de la route de Saumur à Candes-Saint-Martin. Entre Rest et la vieille ville, se construisirent des maisons de tuffeau blanc, issu des carrières des coteaux, qui, avec les pierres patinées des vieilles demeures font le charme de l'ensemble appelé de nos jours : Montsoreau.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ