Mercredi 19 Janvier
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Le Cadre Noir lance un financement participatif pour la fabrication de selles à piquer

Le Cadre noir lance une campagne de financement participatif pour la fabrication des selles à piquer des sauteurs du Cadre noir. Entre recherche, innovation, préservation, transmission des savoir-faire et préoccupation autour du bien-être animal, ce projet a pour objectif de mettre en valeur un patrimoine situé entre tradition et modernité.

IMG

Selle à piquer ©Alain-Laurioux


« Le culte de la tradition n'exclut pas l'amour du progrès ». Cette phrase du Colonel Danloux exprime bien la vision du Cadre noir : préserver un patrimoine séculaire tout en s'adaptant aux évolutions technologiques et sociétales. La Tradition ? Elle se fonde sur les 200 ans d'histoire du Cadre noir ! Le Progrès ? Il passe par l'innovation et la recherche pour garantir le confort et le bien-être des chevaux. Si le Cadre noir perpétue la pratique des sauts d'école (la courbette, la croupade et la cabriole), il s'attache à veiller au confort et au bien-être des chevaux qui les exécutent. Les chevaux dits « sauteurs » portent la selle à piquer. Historiquement, cette selle d'armes fut conçue pour les tournois. A l'origine très lourde, cette selle a été entièrement retravaillée ces dernières années grâce aux savoir-faire des selliers des Haras nationaux, sous la conduite de Michel Charrier (Meilleur Ouvrier de France et formateur à l'IFCE). Afin de garantir le maximum de confort et satisfaire au bien-être animal, l'objectif est l'allégement du poids et la réduction des pressions sur le dos du cheval. Grâce au travail des selliers, la selle à piquer des sauteurs est passée de 23kg à 9kg, soit un allègement de 14kg au total, ce qui est considérable pour optimiser le confort des chevaux. Le projet prévoit la fabrication de 15 selles sur une durée de 7 ans pour un montant global de 168 190 € (soit 11 212 € par selle). Ce budget inclut les matériaux et la façon. Les dons serviront à financer la fabrication des deux premières des 15 selles à piquer.

La transmission des savoir-faire : un enjeu d'avenir

Hormis la rénovation des selles à piquer ce projet permettra de former un nouveau sellier, en autonomie complète, de ce type de selle. Ce dernier sera en capacité de former à son tour un autre sellier afin de transmettre ce savoir-faire aux générations futures. Le Cadre noir lance un appel aux dons afin de contribuer en partie au financement de ce projet. Cette campagne s'adresse à tous ceux qui : Aiment le patrimoine culturel français ; Partagent les valeurs universelles incarnées par l'Equitation de tradition française et le Cadre noir ; Aiment le savoir-faire artisanal et la matière noble qu'est le cuir ; Sont fascinés par le lien unique qui lie l'homme et le cheval depuis la nuit des temps ; Souhaitent contribuer à la préservation d'un patrimoine vivant français inscrit à l'UNESCO ; Sont soucieux du bien-être animal. La fabrication de ces selles innovantes répond à l'ensemble de ces préoccupations. Chacun à un rôle à jouer déterminant pour la réussite de ce projet.

Un projet qui intègre le respect du bien-être animal

Ces savoir-faire uniques illustrent une partie de l'Equitation de tradition française, inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité par l'UNESCO. Préserver ce patrimoine est indispensable, tout comme la nécessité de le transmettre aux générations futures, tout en se souciant du bien-être animal. Tel est l'enjeu de ce projet à travers cette collecte. « A l'heure où la question du bien-être animal est au cœur des débats de société, c'est aussi depuis toujours la préoccupation majeure des écuyers du Cadre noir », souligne l'institution.

Infos pratiques : Les dons sont défiscalisables à hauteur de 66% et se font sur la plateforme entièrement sécurisée Helloasso à partir de 10 €. Pour participer à la cagnotte, cliquez ici.

1 commentaire :


Commentaire de Superdeg

06/10/2021 18:13:21

La ville et l'agglo pourrait financer en totalité le projet pour quelques selles, sous le règne de Macron même des institutions de prestiges sont obligées de faire la manche, on est vraiment en marche mais arrière



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ