Vendredi 15 Octobre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Montreuil-Bellay. Le secrétaire d'Etat au Tourisme en visite en Anjou

Ce lundi 4 octobre 2021 Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, était en déplacement en Anjou et plus particulièrement à Montreuil-Bellay pour échanger avec les acteurs du tourisme sur leur vision de ce secteur et sur son évolution.

IMG

Le secrétaire d'Etat au centre a visité le château de Montreuil-Bellay accompagné de nombreux élus.


Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie était ce lundi 4 octobre en visite dans le Maine-et-Loire. Après un début de journée sur Angers pour échanger avec des étudiants en tourisme à l'ESTHUA, il s'est rendu à Montreuil-Bellay. Sa visite saumuroise a débuté par une rapide découverte du centre historique de la commune et du château. Il s'est ensuite retrouvé au Prieuré des Nobis avec des élus locaux et des professionnels du tourisme : Hébergeurs, viticulteurs, activités, fédération de pêche… L'objet de cette visite était l'occasion pour la députée de Maine-et-Loire, Laetitia Saint-Paul, de présenter son rapport sur le tourisme en vue de la présidence française de l'Union Européenne en 2022. « Je suis aussi là pour échanger avec vous acteurs du tourisme sur votre territoire pour entendre vos besoins, vos idées et échanger avec vous sur le développement du Tourisme. Toutes ces discussions permettront d'alimenter le travail qui sera réalisé ensuite à l'échelle de l'Union Européenne. On est sur la première marche du podium du tourisme en Europe, mais il ne faut pas que l'on se repose sur nos lauriers », a expliqué le secrétaire d'Etat.

Un tourisme beaucoup plus local

La députée Saint-Paul a dressé un rapide bilan de la situation actuelle en début de rendez-vous : « Suite à la crise sanitaire, on a observé une volonté des Français de se tourner vers un nouveau tourisme. Un tourisme de proximité où l'on vit une expérience complète. L'enjeu dans tout le travail que nous avons à mener, est de montrer que la France touristique n'est pas que Paris ou le littoral. Ce que proposent les territoires comme le Saumurois peuvent être développés et promus à l'échelle européenne : œnotourisme, village de caractère, itinérance… » Selon Jean-Baptiste Lemoyne, alors que 30% des Français partent en temps normal à l'étranger, ce ne sont que 10 à 15% qui ont fait le choix de l'étranger cet été. Certains territoires ont donc vu les fréquentations augmenter considérablement durant cette période estivale, notamment dans de nouveaux secteurs.

Trop de labels tuent le label

Les acteurs saumurois ont donc apporté leur vision du tourisme et soulignent les points à développer ou faire évoluer dans les années à venir. Sandrine Lion, maire de Fontevraud-l'Abbaye et vice-présidente de l'agglo en charge du tourisme, a indiqué : « Notre territoire est traversé par de nombreux itinéraires de longue distance (chemins de D'Artagnan, Loire à vélo, Chemins de Saint-Martin, Vélo Francette…) qui sont empruntés par de nombreux touristes. Sur le parcours, ils peuvent croiser bon nombre de services et activités. Il faudrait créer un label qualité unique en Europe qui soit lisible et compris par tous. Je crains qu'une multiplicité des labels ne fasse que noyer leur véritable enjeu qui est celui d'un gage de qualité. » Et Philippe Chalopin, président d'Anjou Tourisme d'ajouter : « Il y a en effet beaucoup de labels qui correspondent à différents publics et usages. Il est vrai que parfois, cela fait beaucoup à afficher à l'entrée des villes et cela n'est pas toujours pertinent. Cependant, un label a un rôle, celui de faire progresser et de proposer de la qualité. »

Tourisme et environnement compatibles ?

Les participants à cette table-ronde ont également échangé autour du tourisme durable avec une prise en compte de l'environnement nécessaire. « On note que de nombreux touristes se tournent désormais vers la nature, vers un tourisme de proximité. Cependant, il faut faire attention à la compatibilité entre les volontés des élus, le développement de certaines activités et la préservation de l'environnement. On voit se développer des excursions en quad dans le lit mineur de la Loire, on nous demande des aires de pique-nique et de couchage sur les iles de la Loire. Il faut être vigilants à ne pas détruire ce qui fait la particularité du territoire et son atout majeur », note Sophie Tubiana, présidente du PNR Loire Anjou Touraine. « On s'est en effet recentré sur un tourisme nature. Certains sites se sont retrouvés à accueillir des flux très importants avec des publics qui ne sont pas forcément sensibilisés ni éduqués aux risques pour l'environnement. Il nous faudra trouver un moyen d'information des publics », acquiesce Jean-Baptiste Lemoyne.

Une bouteille à la mer pour des projets à débloquer

Le président de l'agglomération Saumur Val de Loire et maire de Saumur, Jackie Goulet a été le dernier à s'exprimer. Il a également livré sa vision du tourisme. « Si l'on parle d'un tourisme à l'échelle européenne, il faut que l'on se démarque que l'on donne une raison de venir chez nous plutôt que chez nos voisins européens. Pour cela, il faut que les touristes sachent pourquoi ils sont venus ici et qu'ils s'en souviennent. Il faut proposer une expérience complète et unique. En Saumurois, nous avons pour ce faire de nombreux atouts, entre le vin, le vélo, le cheval, la randonnée, le canoë,… Mais il faut aller encore plus loin et proposer quelque chose de plus surprenant encore que d'autres territoires n'ont pas. Nous avons des logements atypiques avec les troglodytes par exemple. Mais pour ce faire et pour développer cela, il nous faut je crois alléger notre système administratif qui bloque parfois certains projets et ne fait pas avancer les territoires. Je pense notamment au château de Parnay et son projet oenotouristique et troglodytique ou à un projet de casino dont je vous remettrai volontiers les dossiers en fin de réunion. »

4 commentaires :


Commentaire de lolo

05/10/2021 22:45:19

Encore mr Goulet et ses projets fafelus. Heureusement il ne sera plus en fonction d'ici qu'ils voient le jour. Et pour le casino ... Mieux vaut en rire.



Commentaire de THOR

06/10/2021 22:57:49

L'Union Européenne sous la Présidence de M. Macron (pendant 4 mois) va donc s'occuper du tourisme DURABLE en Pays de Loire ?? dans notre région, de juin à fin septembre, il y a des visiteurs...le DURABLE c'est 12 mois ! Quant à l'attrait d'un CASINO à Saumur, c'est le DADA de notre Députée et de notre Maire. Une enquête publique doit être ordonnée et je doute que les Saumurois approuvent le projet coûteux, qui n'attirera qu'une clientèle douteuse



Commentaire de mariné

06/10/2021 23:04:01

C'est vrai que le projet de casino est vraiment original et va nous démarquer des autres. C'est vraiment du bas niveau au niveaux des arguments. Il ne faudrait pas que mr Goulet parle en dernier.



Commentaire de Et...

07/10/2021 09:05:50

Pas de prise de parole du maire de Montreuil Bellay?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ