Mardi 07 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Un prédateur sexuel arrêté à Vertou après avoir déjà été jugé à Saumur

Un homme de 57 ans a été interpellé ce lundi 20 septembre 2021 à Vertou (Loire-Atlantique) pour "tentative de viol", a-t-on appris de source judiciaire ce mercredi, après avoir suivi dans la rue une écolière de 10 ans le 14 septembre 2021 et s'être engouffré chez elle à Saint-Sébastien-sur-Loire pour la violer. Il avait déjà comparu pour des faits similaires par 5 fois dans le passé devant le tribunal correctionnel de Saumur.

IMG


Un homme de 57 ans a été interpellé ce lundi 20 septembre 2021 à Vertou (Loire-Atlantique) pour "tentative de viol", a-t-on appris de source judiciaire ce mercredi, après avoir suivi dans la rue une écolière de 10 ans le 14 septembre 2021 et s'être engouffré chez elle à Saint-Sébastien-sur-Loire pour la violer. Le mis en cause a pu être rapidement identifié grâce au signalement d'un fait similaire survenu la veille, cette fois-ci à Nantes : il avait "touché la cuisse" d'une collégienne de 12 ans à un arrêt de tramway et l'avait suivie jusque chez elle.
Il n'était toutefois pas entré dans sa maison "en raison d'un nombre important de personnes dans la rue", a expliqué ce mercredi le nouveau procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul, lors d'une conférence de presse. Placé en garde à vue, le suspect a "admis avoir commis les faits" de Saint-Sébastien-sur-Loire et a "reconnu avoir suivi" la collégienne dans les rues de Nantes. Il a toutefois nié lui avoir "touché la cuisse" à la station de tramway.

Déjà condamné par le Tribunal de Saumur

L'homme avait en fait été confondu par son ADN : pourchassée jusqu'au deuxième étage de sa maison, l'écolière de Saint-Sébastien-sur-Loire a pu griffer son agresseur en se débattant avec un "courage assez extraordinaire", a salué le procureur.
Ses empreintes génétiques étaient en effet déjà bien connues de la justice : l'homme avait été condamné en 2010 à seize ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Maine-et-Loire après un précédent "viol" et une "tentative de meurtre". Il était sorti de prison en 2019, après trois ans de détention provisoire et dix de réclusion criminelle, grâce au bénéfice des Crédits de réduction de peine (CRP) accordés à tout détenu si son comportement en détention demeure irréprochable.
Par le passé, ce prédateur sexuel avait déjà été condamné trois fois "à la fin des années 1980" par le tribunal de Saumur pour de précédentes "agressions sexuelles", a par ailleurs révélé le procureur de la République de Nantes. Deux autres peines avaient été prononcés en 1998 et 2000, toujours à Saumur, pour des faits similaires.
"Il a donc purgé l'intégralité de sa peine, et n'a bénéficié d'aucun aménagement", a résumé Renaud Gaudeul devant les journalistes. "A sa sortie de prison, le juge d'application des peines (JAP) a même ordonné son placement sous surveillance électronique mobile. En clair, on ne pouvait pas faire plus."

Aucun appel à victimes "à ce stade"

Des analyses sanguines vont désormais être ordonnées pour voir si le mis en cause suivait bien son "traitement inhibiteur" (castration chimique), et un "retour d'expérience" va être fait dans les services judiciaires nantais pour s'assurer qu'il a correctement respecté toutes les obligations du suivi socio-judiciaire de dix ans qui l'attendait à sa sortie de prison en 2019. "Aucun signalement" n'a été fait en ce sens à cette heure, a précisé le procureur de la République de Nantes.
L'examen de son bracelet électronique ne va toutefois pas permettre de géolocaliser ses déplacements pendant ses heures de sortie autorisées, a souligné Renaud Gaudeul. Le suspect habitait a priori dans le même foyer de Vertou depuis sa sortie de prison en 2019. Aucun appel à victimes n'a par ailleurs été lancé "à ce stade" par le procureur de la République de Nantes
L'homme a été présenté ce mercredi 22 septembre 2021 à un juge d'instruction pour être mis en examen pour "tentative de viol" et "agressions sexuelles sur mineures de 15 ans". Le parquet de Nantes a requis son placement en détention provisoire dans cette nouvelle affaire. Il encourt à présent la réclusion criminelle à perpétuité compte-tenu de ses antécédents.

2 commentaires :


Commentaire de cdtalou

24/09/2021 18:14:32

que faisait-il en liberté ???



Commentaire de Jacques MATHUREL

25/09/2021 13:16:05

La guillotine fonctionne toujours on attend quoi?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ