Dimance 24 Octobre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
POLITIQUE

Pays de la Loire. Aides publiques de la Région: "l'éco-conditionnalité aux abonnés absents"

A l'occasion de la première commission permanente du nouveau mandat régional ce jeudi 23 septembre, les élu.e.s du groupe L'écologie ensemble dénoncent l'absence de conditions écologiques et sociales dans le versement des aides publiques régionales. Le communiqué.

IMG

Lucie Etonno


Ils pointent pointent plusieurs dossiers emblématiques :
"- Une subvention régionale de 300 000€ pour la société CEVA Santé animale basée à Libourne, pour un projet industriel dans son établissement de Louverné en Mayenne, dans le cadre du plan gouvernemental France Relance. Le chiffre d'affaires du groupe multinational, 5ème mondial pour la santé animale, dépasse le milliard d'euros, et doit doubler d'ici 2025. Le groupe a déjà été bénéficiaire d'une subvention régionale de 500 000€ en 2018 et épinglé pour non-respect du bien-être animal*.

- Plus de 4M€ de subventions “chèque-cadeau” à 13 entreprises industrielles de l'agroalimentaire, sans plus-value sociale, sanitaire et environnementale des projets soutenus, alors que nous devons réorienter notre modèle agricole vers un modèle plus durable et cohérent.

- Une subvention régionale d'1M€ pour la société SCO Invest pour la reconstruction de la tribune Saint Léonard du stade Raymond Kopa à Angers. Le club est l'un des plus “rentables” de Ligue 1 ces dernières années et permet à ses dirigeants de se verser des dividendes considérables (5M€ en 2019).

Lucie Etonno, co-présidente du groupe L'écologie ensemble: “Chaque euro d'argent public dépensé doit être 100% au bénéfice de la transition écologique et sociale et donc bénéfique aux générations futures. Les dossiers soumis aujourd'hui au vote des élus régionaux nous interrogent sur de nombreux points: les aides directes aux grands groupes plutôt que des avances remboursables, l'inscription de projets dans des modèles productivistes sans plus value écologique ou sociale ou encore l'absence de considération éthique. Nous demandons donc à Christelle Morançais et sa majorité de s'atteler sans attendre à une nouvelle approche dans l'attribution des fonds publics
.”

*Lire le communiqué du groupe Écologiste et Citoyen de septembre 2018

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ