Samedi 04 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Noyant-Villages. La ZAC de la Salamandre a été inaugurée, un projet unique d'économie circulaire

Vendredi 17 septembre dernier, la communauté de communes organisait l'inauguration de la zone d'activités de la Salamandre, située à Lasse, commune déléguée de Noyant-Villages.

IMG


Cet événement fut l'occasion de présenter la zone d'activités et ses projets en cours ou à venir : les serres bien évidemment, mais aussi la future station de bioGNV (gaz naturel pour véhicules) et l'usine de méthanisation. Ce sont en tout 100 emplois qui seront créés dans les 2 ans à venir sur la commune. L'ANEFA, en charge des recrutements a d'ores-et-déjà reçu plus de 200 candidatures, dont 140 issues du Baugeois et du Noyantais. Ce projet se veut respectueux de l'environnement et de la biodiversité par sa conception : gestion de l'eau raisonnée, récupération de la chaleur produite par l'usine d'incinération, préservation de la biodiversité sur le site… tout est mis en œuvre pour limiter l'impact écologique de la ZAC, selon le principe même de l'économie circulaire.

Les serres de La Salamandre

La communauté de communes Baugeois-Vallée envisage de construire des serres économiques et plus écologiques. Une première phase composée de 4,1 ha de serres, un espace de conditionnement et les locaux sociaux. La deuxième phase réalisée sur une surface de 3,5 ha de serres (mise en service pour en 2024). Ce projet représente un investissement de près de 14 millions d'euros par la société Les Serres de la Salamandre. Le projet consiste à cultiver des plans de tomates, sur un substrat neutre et inerte à 80 cm du sol. Ce substrat est irrigué via un système de goutte à goutte, garantissant une utilisation mesurée et optimale de l'eau : Toutes les eaux de pluie seront récupérées et stockées dans un bassin de 3 ha ; Plus de 25% des besoins en eau seront issu d'un système de recyclage naturel, intégré au projet. 80% des besoins en eau seront optimisés grâce à la récupération et au recyclage de l'eau. L'objectif est l'autonomie en eau du projet c'est-à-dire n'avoir recours qu'aux eaux de pluie et de recyclage. Ces serres se veulent également économe en matière de consommation électrique, puisqu'elles ne seront pas éclairées. Ce projet contribuera à réduire les importations de tomates. En effet, chaque année les français consomment 850 000 tonnes de tomates, mais la production française est de l'ordre de 580 000 à 620 000 tonnes. Or, avec une production de 2 000 à 2 500 tonnes par an, les serres de la Salamandre permettra de renforcer la production française de tomates.



La valorisation par les serres de l'énergie produite par l'UVE

L'Unité de Valorisation Énergétique (incinération des déchets pour produire de l'électricité) produit aujourd'hui de l'énergie sous forme de vapeur qui est ensuite valorisée électriquement via un turbo-alternateur. Cependant, ce processus à l'air libre dissipe d'importantes quantités de chaleur basse
température. Tout l'enjeu consiste donc à récupérer cette énergie. Le SIVERT s'est mobilisé et a engagé des travaux afin de mettre en place un hydrocondenseur en cours d'aménagement actuellement sur le site de l'unité. Il s'agit d'un investissement de plus de 2 millions d'euros pour le SIVERT garanti à 100 % par Baugeois vallée. Toutefois, il est nécessaire pour les serres de prévoir une énergie de secours en cas d'arrêt de l'UVE.Un raccordement de la ZAC au réseau gaz jusqu'à Baugé-en-Anjou, s'est déroulé de septembre 2020 à avril 2021. Ces travaux permettent d'offrir de nouvelles opportunités pour la ZAC. Investissement des travaux du réseau gaz de 560 000 € avec une participation de 50 % du Sieml et 50 % de la Communauté de communes Baugeois-Vallée.

Une station GNV/BioGNV

Initialement portée par les agriculteurs du Noyantais comme un débouché de leur production de gaz, cette station est le fruit d'une collaboration entre différents acteurs du territoire. En effet, la société Baugeois-Vallée Énergies Renouvelables (BVER) s'est constituée officiellement le 22 février dernier pour porter ce projet. Elle regroupe six entités : la communauté de communes Baugeois-Vallée, le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (Siéml), la SEM locale Alter Energies, le Sivert,
le bureau d'études Incub'Ethic, et les porteurs du projet de méthanisation Noyant Bio-Energies.

Un modèle unique en Pays de la Loire

Principalement destinée aux poids lourds et aux flottes professionnelles, la station GNV/BioGNV pourra également accueillir le grand public grâce à un système de paiement par carte bancaire. Elle permettra aux acteurs économiques et aux collectivités de participer pleinement à la transition énergétique, en convertissant leurs flottes de véhicules au GNV, particulièrement pour le transport de voyageurs, le transport de marchandises, la collecte des déchets, les travaux publics et la logistique. Equipée de deux pistes avec un distributeur placé sur un ilot central, la station pourra ravitailler jusqu'à 4 poids lourds par heure. Sur une journée pleine, elle pourra réaliser l'équivalent de 25 pleins poids lourds. En cas d'affluence importante, la station pourra être agrandie avec le déploiement d'un second ilot et d'une 3ème piste d'avitaillement, passant sa capacité quotidienne à 40 équivalents poids lourds. Cette station permet enfin d'envisager à moyen terme, la mise en œuvre de solutions visant à faciliter la mobilité des salariés des Serres et de la zone d'activités en général. Une réunion avec les entreprises intéressées par un approvisionnement à cette future station est par ailleurs organisée le 27 septembre prochain à Lasse. La ZAC de la Salamandre est donc un modèle exemplaire et unique en Pays de Loire avec le développement d'un écosystème basé sur l'économie circulaire et décarbonation du territoire et le développement de synergies entre des acteurs locaux.

1 commentaire :


Commentaire de chaque année

21/09/2021 10:01:39

combien est il jeté de tomates a la poubelle, on produits de trop et on a toujours rien compris.. il serait temps que cela s 'arrete par l éradication de l humain pour sauver les animaux..



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ