Mardi 07 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Reconstruction par le sport : un gendarme saumurois lance le défi.

Blessé en 2017 dans un accident de la route, un gendarme de la compagnie de gendarmerie de Saumur parcourra 160km en vélo. Un défi sportif hors du commun, intitulé "Projet Phoenix, reconstruction des blessés par le sport !

IMG

Le tandem des gendarmes Charrier et Couture


Le lundi 18 septembre 2017, l'adjudant-chef David Charrier., motard de la compagnie de gendarmerie de Saumur, était très gravement blessé dans un accident de la route. Ce lundi matin vers 9h sur la commune de Montreuil-Bellay, une grave collision avait eu lieu entre le gendarme se rendant à son travail en moto et une voiture. Si le conducteur de la voiture en était ressorti indemne, le bilan était bien plus lourd pour le militaire qui travaillait au sein du peloton motorisé de Vivy. L'homme alors âgé de 46 ans, avait été polytraumatisé et conduit au CHU d'Angers pour être soigné. « J'étais cassé de partout, sauf des jambes, explique-t-il. Mais ce n'est qu'en février 2018 que mes 1ers souvenirs de la scène sont revenus ».

Une "histoire d'amour"

Après une longue période d'hospitalisation et de rééducation, notamment à l'hôpital d'instruction des armées de Percy, il reprend du service en juillet 2019, dans sa brigade de Vivy, mais en tant que sédentaire strict. « Puis en mars 2021, je fais une très belle rencontre, celle de de l'adjudant Solène Couture, qui prépare un certificat de spécialisation en encadrement et entraînement des blessés de la Défense, dans le cadre du programme de reconstruction par le sport. On peut presque parler d'une histoire d'amour. » « Au départ je ne savais pas ce qu'il voulait faire exactement », relate Solène Couture. « Alors je lui ai laissé carte blanche pour une adaptation progressive, sachant qu'il fallait améliorer sa condition cardiaque grâce au sport et qu'il voulait un défi physique. Le vélo m'a semblé adapté, pour cet ex-sportif averti qui pratiquait avant son accident la course à pied, le foot ou encore le VTT. » Et le projet d'un défi sportif a émergé, « avec un grand remerciement aux aidants dans ce processus de reconstruction », ne manque pas de rajouter l'adjudant-chef Charrier.

Un défi sportif et humain

Quatre ans jour pour jour après cet accident, il s'engage donc avec la jeune gendarme dans un projet qu'il nomme « vers un autre monde ». Cette reconstruction sera symbolisée à travers un périple de 162 kms en vélo où il partira de son lieu d'accident dans le Maine-et-Loire pour rejoindre son domicile actuel, l'Ile d'Olonne en Vendée. Malgré des séquelles de son accident, ce gradé supérieur très méritant, réalisera son périple à vélo encadré par des camarades des départements traversés. En effet, il sera réalisé sur 3 départements 49 (CGD Saumur), 79 (CGD Bressuire) et 85 avec 3 compagnies de gendarmerie (Fontenay Le Comte, La Roche/Yon et Les Sables d'Olonne). Ce défi de reconstruction se déroulera en 3 étapes, symbolisant son processus de guérison :
- Saint-Michel-Mont-Mercure : Souffrance et dépendance, à savoir l'accident
- Chaillé-sous-les-Ormeaux : Résilience et dépassement de soi, à savoir le reconstruction physique
- Iles d'Olonne : Revivre, à savoir la reconstruction psychologique.
Et ce vendredi soir, à la veille de son périple, lors d'une cérémonie de remise des tenues à la gendarmerie de Saumur en présence des ces collègues, proches, ses aidants comme il les nomme "sans lesquels rien n'aurait été possible" mais aussi du général Roland Zamora, commandant la région de gendarmerie des Pays de la Loire qu n'a pas manqué de vanter ses mérites, l'adjudant-chef David Charrier de conclure son allocution : « Vive la vie ».

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ