Mardi 07 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Météo du mercredi 15 sept. Pourquoi les élèves français ne sont pas bons en mathématiques ?

Et si les élèves français n'étaient pas bons en mathématiques parce qu'ils en ont peur ? 86% des 13/18 ans déclarent aimer les maths, mais la moitié d'entre eux déclarent en avoir peur selon le sondage de Jai20enmaths.com, la plateforme d'apprentissage des mathématiques.

IMG


Avec l'avant dernière place du classement de l'enquête Timss de 2019 qui évalue le niveau en mathématiques des élèves du primaire au collège, la France fait figure de mauvaise élève par rapport au reste des pays de l'OCDE. En cette nouvelle rentrée scolaire, la plateforme d'apprentissage des mathématiques, « J'ai 20 en maths » qui accompagne les jeunes qui veulent améliorer leurs compétences en mathématiques, voulait en savoir plus sur ce désamour des Français pour les mathématiques et mieux comprendre pourquoi la France est en bas du classement. La plateforme a ainsi interrogé 1060 personnes : des jeunes de 13 à 18 ans et leurs parents de 40 à 60 ans. Ainsi, 85,9% des jeunes interrogés disent aimer les mathématiques, mais dans le même temps ils sont 50% à en avoir peur. Et si tout le problème venait de là ?

Du côté des élèves

35% des élèves interrogés pensent qu'ils ne sont pas bons en maths à cause des lacunes accumulées et logiquement, 20% disent ne rien y comprendre. 15% considèrent qu'ils n'ont pas la bosse des maths et 1 élève sur 5 a abandonné et décidé de ne plus travailler cette matière. Pour 15%, leurs mauvais résultats en maths sont liés au fait qu'ils n'aiment pas leur professeur. Ils sont plus de 50% à avoir peur des maths. Pour Younss Messoudi, fondateur de Jai20enmaths et professeur de mathématiques depuis 25 ans : « La peur serait plutôt une résultante des lacunes accumulées par l'élève au cours des années et qui finissent par le tétaniser. Mais il n'en a pas conscience et ne ressent au bout du compte plus que la peur engendrée par ses faiblesses en maths. » Peur certes, mais les élèves sont près de 86% à considérer qu'ils aiment les maths et pour Younss Messoudi c'est plutôt une très bonne nouvelle. « En effet, si malgré leur peur et leurs lacunes, les élèves continuent à aimer les maths, rien n'est perdu et ils peuvent retrouver le chemin de la réussite en maths. C'est la preuve que les élèves sont éveillés au fait que les mathématiques font partie de notre quotidien. Une solution simple pour casser cette peur est de leur expliquer l'intérêt des maths. Redonner du sens à ce qu'ils font est très important pour cette génération. Chaque jour, je donne à mes élèves des exemples concrets de l'application des mathématiques pour les aider à mieux comprendre et appréhender le monde qui les entoure. Et de savoir que les réseaux sociaux qu'ils utilisent tous les jours sont des algorithmes, donc des mathématiques cela les intéresse toujours beaucoup. »

Du côté des parents

Les parents aussi craignent les mathématiques (25%) mais seulement que 15% d'entre eux pensent que leurs enfants doivent faire des maths parce que c'est utile. Et cela, malgré le fait que :
- 100% pensent que les mathématiques sont utiles
- 75,7% se servent des mathématiques dans leur vie quotidienne
- 1/3 pensent que les mathématiques sont avant tout le sésame pour faire de meilleures études.

Côté météo

Demain matin, le ciel sera couvert sur la majeure partie du territoire. Les températures seront comprises entre 15 et 17 degrés. Dans la journée, le ciel se dégagera pour laisser place au soleil. Il fera jusqu'à 25 degrés. Dans la soirée, le temps restera clément et nous aurons une vingtaine de degrés.

Matin


Après-midi


Soir



3 commentaires :


Commentaire de Cela dépend avant tout du charisme de l'enseignant !

14/09/2021 21:31:07

Les mathématiques ou n'importe quelle autres matières dépendent avant tout de la personne qui les enseigne ... J'exécrais l'espagnol jusqu'à ce que ma prof de seconde en espagnol m'y intéresse si intelligemment qu'aujourd'hui à mon tour je suis prof d’espagnol, il en va exactement de même pour les mathématiques.



Commentaire de brugiere

15/09/2021 09:58:05

l'effondrement du niveau en maths est directement lié à l'idéologie gauchiste socialiste qui s'est mise en place il y a 40 ans. comme l'orthographe. il parait qu'il fallait faire des maths en s'amusant. il parait que les élèves étaient des savants qui savaient tout. quand on parle de gauchistes ou socialistes il vaut mieux employer le mot de crétinisme associé au fainéantisme. Les maths la physique la chimie l'orthograph se travaillent.... les dictées sont indispensables si l'on veut maitriser les conjugaisons. de mon temps on associait aux maths... le Latin. bon en latin donc bon en maths.



Commentaire de Uncle Jack

15/09/2021 13:32:40

Mauvais titre, pas bons c’est faux, juste moins que d’autres Évitez les titres accrocheurs, l’information objective suffit !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ