Jeudi 19 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil

Saumur. L'Union locale de Force Ouvrière s'inquiète de l'état du service public

L'union locale du syndicat Force Ouvrière vient de faire parvenir aux rédactions un communiqué de presse par lequel elle fait état de son inquiétude quant au service public dans le domaine de l'éducation, des transports, service postal...

IMG


"L'UL FO de Saumur se félicite qu'aucune mesure de fermeture n'ait été prononcée pour
les écoles publiques de Saumur en cette rentrée : la mobilisation de tous a payé, notamment
pour les Récollets et Maremaillette. L'UL FO s'inquiète par contre du manque de recrutement
d'enseignants formés sous statut afin d'abonder la brigade des remplaçants. Seulement
quelques contractuels en nombre insuffisant ont été recrutés: on peut déjà craindre que les
classes sans enseignant vont encore se multiplier dans le saumurois. La question de l'école publique, au centre ville de Saumur et partout ailleurs, est reliée à celle du service public républicain menacé de toutes parts : écoles, postes, gare... A Saumur, le service public républicain ne cesse de se dégrader en raison du désengagement de l'État. Après la fermeture de celui de St Hilaire (transformé en «agence postale), de 5 bureaux de Poste, il n'en reste plus que 4 aux horaires limités et aux services réduits. Des menaces pèsent sur 2 autres (St Lambert et Bagneux) qui n'ouvrent plus qu'à des horaires inaccessibles à la plupart d'entre nous. Le nombre d'écoles publiques et de classes est en baisse permanente: des fusions d'école («restructurations» nous dit-on) sont d'ores et déjà annoncées dans la presse à Saumur. Le nombre de remplaçants, de postes, de structures spécialisées est insuffisant. Dysfonctionnements et menaces de fermetures pèsent sur les collèges publics soumis à des exigences d'économie de postes: au vu des refus d'inscriptions en juin 2021 de certains élèves, on comprend aisément que le collège Yolande d'Anjou soit toujours menacé de fermeture. Depuis 2018, le nombre de guichets à la gare est passé de 3 à 1. Aujourd'hui le dernier est menacé de fermeture.

Les Unions locales FO et CGT font signer une pétition pour demander le maintien mais également la réouverture des services publics qui disparaissent.Les Unions locales FO et CGT vont demander à être reçues par le maire ainsi que par le sous-préfet. Toutes ces revendications s'intègrent totalement à celles de l'appel à la grève le 5 octobre des syndicats qui s'opposent «à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salarié-es et des jeunes.» (appel CGT-FO–FSU–Solidaires–FIDL–MNL–UNEF–UNL)."


1 commentaire :


Commentaire de Superdeg

10/09/2021 14:19:10

Pour l'école il faut faire baisser le taux d'absentéisme, pour la poste il faudrait que nos abonnements à des hebdomadaires et des mensuels arrivent à bon port, et pour le reste les colis il y a des points de collecte et c'est moins que moitié prix, et pour le courrier internet



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ