Dimance 24 Octobre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
CULTURE

ARTCHEVAL du 16 oct au 16 janvier Saumur : « Echappé(es) » au centre d'art Bouvet-Ladubay

Le Centre d'Art Contemporain Bouvet-Ladubay présente Echappé(es), l'exposition collective qui réunit les artistes Camille Bellot, Hélène Milakis et Damien Rouxel dans le cadre de la résidence artistique ARTCHEVAL. Cette résidence est initiée par le Comité Equestre de Saumur, en partenariat avec la Maison Bouvet-Ladubay et l'Abbaye Royale de Fontevraud.

IMG


Les œuvres réunies dans l'exposition Echappé(es) résultent d'une découverte des chevaux de Saumur, de la place qu'ils occupent sur le territoire et dans le cœur des hommes et des femmes passionnées qui les entourent. Les artistes, dont les univers artistiques et les techniques diffèrent, ont tous eu la même méthode de travail, à savoir une phase d'immersion et de recherches documentaires de trois semaines. Les œuvres qui en résultent naissent alors des pratiques de chaque artiste, avec une intention et interprétation tout à fait personnelles. Echappé(es), une exposition collective dont le sujet principal, le cheval, s'échappe de la vision habituelle que l'on a de lui, de sa position d' "objet", et qui promet un résultat aussi immersif qu'éclectique.



Les artistes

Camille Bellot : Les œuvres de Camille Bellot sont issues de l'accumulation de fragments multiples, taillés méticuleusement et rageusement pour devenir la matière de créatures inquiétantes et fantasmées. La faune qu'elle imagine introduit une dimension fantastique dans le réel et convoque ce sentiment primaire de l'enfance où se mêlent méfiance et attirance, fascination et crainte d'un monde imaginaire peuplé de bêtes puissantes et carnassières.
Démarche artistique : Lorsque l'homme accoste sur l'île qui deviendra l'Australie il y a 45.000 ans, celle-ci, totalement coupée par la mer de l'évolution du reste du monde abrite encore des espèces gigantesques. Il y découvre alors une mégafaune constituée de lézard, de kangourous, et autres oiseaux géants. Quelques millénaires après l'arrivée de l'homme, ceux-ci ont tous disparus. De nos jours, le cheval subsiste comme une des dernières espèces de grands animaux encore présents dans notre environnement. On peut alors se demander ce que serait devenu le cheval s'il avait évolué autrement, si une branche de l'espèce avait évolué vers un être gigantesque. Quel aurait été le rapport de l'homme avec ce nouvel animal ? En décrochant l'imaginaire du cheval de notre représentation actuelle, celui-ci redevient le centre de son propre sujet. En l'imaginant librement, telle une figure nouvelle, il se dégage des a priori et du rapport que l'on entretient avec lui. Il devient alors sujet d'exploration. L'envisager ayant évolué sans l'homme permet de s'intéresser au cheval librement, de poser sur lui un regard nouveau, plus curieux et centré sur l'animal, échappant à la vision que nous en avons aujourd'hui.

Hélène Milakis :
La peinture d'Hélène Milakis raconte sa vision des choses, le cheval et l'être humain y sont omniprésents à travers des silhouettes, des corps morcelés, noirs, gris, rouge, rose, il y aussi des visages humains, des visages d'animaux et parfois un vague paysage. Ce sont leurs regards, leurs attitudes qui parlent, qui s'expriment, nous dévoilent leurs pensées, leurs quêtes.
Démarche artistique : Sa peinture raconte sa vision des choses, le cheval et l'être humain y sont omniprésents à travers des silhouettes, des corps morcelés, noirs, gris, rouge, rose, il y aussi des visages humains, des visages d'animaux et parfois un vague paysage. Ce sont leurs regards, leurs attitudes qui parlent, qui s'expriment, nous dévoilent leurs pensées, leurs quêtes.
C'est cette relation homme- cheval qu'elle met en avant. Leur vie se déroule telle une multitude d'œuvres que ce soit sur papier, sur toile, de petits ou au contraire de très grands formats, les chevaux, les hommes ponctuent, animent l'espace de la toile racontent avec leurs corps, leurs regards. C'est une « Hippothèse », pas besoin de paroles, d'explications, de preuves, il suffit de les voir, de les sentir.

Damien Rouxel :
Damien Rouxel crée des images fantasmées relevant de la performance, seules preuves de ces rencontres et métamorphoses. Ces apparitions surgissent après de nombreuses mises en relations et synthèses entre souvenirs, expériences, rencontres et relations avec les modèles, références populaires, codes iconographiques, récits fondateurs, gestes liés au travail, actualités…
Démarche artistique : Il crée des images fantasmées relevant de la performance, seules preuves de ces rencontres et métamorphoses. Ces apparitions surgissent après de nombreuses mises en relations et synthèses entre souvenirs, expériences, rencontres et relations avec les modèles, références populaires, codes iconographiques, récits fondateurs, gestes liés au travail, actualités… Sa production artistique est une pratique des croisements où plusieurs strates constituent l'œuvre. Ses incursions dans un environnement donné relèvent du jeu d'enfant où pendant un temps court et selon des règles très simples, les acteurs se transforment, les vêtements de travail deviennent costumes… A l'image d'un caméléon, il use des artifices du travestissement et de la transformation pour imiter, s'adapter, se fondre, se camoufler, et survivre à un environnement.

Infos pratiques :
Exposition Echappé(es), du 16 octobre 2021 au 16 janvier 2022. Entrée gratuite au Centre d'art contemporain Bouvert Ladubay, 11 rue Jean Ackerman à St Hilaire St Florent - Saumur . Lundi et mardi : fermé. Du mercredi au dimanche de10h à 12h30 et de14h à 17h30 - Pass sanitaire et port du masque obligatoire. Respect des gestes barrières.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ