Vendredi 15 Octobre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Baugé-en-Anjou. Première prospection pour retrouver les corps de la bataille du Vieil-Baugé

A la demande de Jehanne Roul, chercheuse en histoire médiévale à la Catho d'Angers, quatre membres du laboratoire de recherche de l'Université Gustave Eiffel de Nantes ont mené ce mercredi une première prospection des sous-sols du Vieil-Baugé. Une première étape avant éventuellement d'entamer des fouilles plus poussées afin de retrouver les corps des soldats anglais tombés lors de la bataille du 22 mars 1421.

IMG


Dès 9 heures, ils étaient à pied d'oeuvre, ce mercredi 8 septembre, au pied du monument aux morts du Vieil-Baugé. Quatre chercheurs du laboratoire de l'université nantaise Gustave Eiffel avaient répondu à l'invitation de Jehanne Roul, maître de conférence à l'UCO d'Angers, instigatrice de cette campagne de fouille et organisatrice du colloque « Les êtres et leurs restes » qui se tiendra à Baugé du 23 au 25 septembre prochain (notre article par ailleurs).
« A ce sujet, je me suis posé la question : « mais où sont les morts ? » C'est un des aspects essentiels du projet. Il y a bien sûr le colloque mais en parallèle une étude. Cette étude a été menée et proposée à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) et notamment aux services archéologiques pour pouvoir envisager une prospection. Evidemment, que si la question se pose du devenir des corps des Anglais, la question qui reste en suspens est : « où sont-ils ? », explique Jehanne Roul. Petit à petit, le dossier s'est étoffé, notamment par les témoignages des habitants du Vieil-Baugé, qui se rappellent avoir vu des ossements qui étaient présents et qui déboulaient au cœur du bourg. En parallèle, j'ai mené une étude sur les sources anglaises et françaises, le dossier a été déposé à la DRAC. L'autorisation a été accordée et avec Mickaël Montaudon, archéologue du Département et Elodie Cabot de l'INRAP, nous avons la chance de pouvoir commencer une prospection aidée par les chercheurs de l'université Gustave Eiffel de Nantes dont Sergio Palma-Lopes ».

C'est donc en compagnie d'Elodie Cabot et de Mickaël Montaudon, que ce premier chantier a été lancé ce mercredi. Trois sites ont été sondés lors de cette journée : la butte qui surplombe le monument aux morts, une parcelle du moulin Ribard et un champ à proximité du cimetière. A suivre…



1 commentaire :


Commentaire de Qui paye tout ça ?

11/09/2021 22:06:00

J'aimerai savoir qui paye tout ça ? Ces gens font-ils partie de l'administration ? Rechercher des os 600 ans après avec un matériel impressionnant me semble complétement surréaliste si l'on compare cela à nos manques financiers quotidiens pour de justes causes de bien vivants ...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ