Dimance 24 Octobre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
POLITIQUE

Départementales et régionales. Les dysfonctionnements de distribution étudiés par une commission

Les élections départementales et régionales de juin 2021 ont été marquées par des dysfonctionnements majeurs. Les travaux d'enquête de la commission des lois ont mis au jour les difficultés, voire les manquements, intervenus aux différentes étapes de l'organisation logistique des opérations électorales, et les responsabilités respectives des différents acteurs impliqués. Ils permettent de formuler des recommandations pour que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent pas lors des nouveaux rendez-vous démocratiques que constitueront les prochaines élections. Les résultats étaient présentés ce jeudi 22 juillet lors d'une conférence de presse au Sénat par François-Noël Buffet, sénateur LR membre de cette commission.

IMG


« Les semaines qui ont précédé la période électorale ont ressemblé à un fiasco annoncé », a lancé le sénateur François-Noël Buffet, membre de la commission. Il précise que de nombreux témoignages ont fait état de documents de campagne abandonnés au pied des immeubles, bourrés dans les boites aux lettres, à la poubelle ou encore brûlés. Il indique donc qu'il y a eu de « graves dysfonctionnements dans la distribution, principalement dans les régions où celle-ci a été confiée à Adrexo. » La mission d'information a constaté que les chiffres et la variété des incidents avancés par le ministère de l'Intérieur et les organismes de distribution « ont été manifestement sous-estimés ». Il poursuit en ajoutant que selon un sondage du centre de recherche statistique Cevipof ce serait : « un quart des Français n'aurait reçu aucun document de propagande électoral avant le premier tour avec un écart très net entre les zones la Poste et les zones Adrexo. Pour le deuxième tour, de l'aveu même des opérateurs, 27% des Français n'auraient pas reçu de document de campagne pour les départementales et 40% pour les élections régionales, cela montant même à plus de 90% dans plusieurs départements. » La mission note aussi une nette corrélation entre ce défaut de distribution et l'importante abstention « sans que cela ne soit le seul facteur de l'abstention. »

Des failles dans l'offre de marché

7 régions ont été confiées à Adrexo et 8 à la poste. La mission estime que l'analyse des offres n'a pas été suffisamment étudiée dans les détails pour « apprécier à sa juste valeur la capacité réelle de pouvoir remplir la mission complexe qui consiste à distribuer un courrier dans toutes les boites. » Quelques éléments ont notamment surpris la mission dans le marché : « La société Adrexo a déclaré que les services de distribution de courrier représentaient 87,5% de son chiffre d'affaires, or, cela ne représente en réalité que 3,3%. Ce chiffre de 87,5% correspond en réalité à l'addition des services de distribution de courrier et d'imprimés publicitaires non adressés. Pourquoi le maitre d'ouvrage n'est pas allé plus loin dans l'analyse de cette offre ? » Elle ajoute aussi que dans son offre, la société Adrexo indique clairement qu'elle fera appel à une main-d'œuvre intérimaire pour mener à bien cette mission, « ce qui a causé des difficultés importantes. C'est par ces failles que l'on s'est retrouvé dans la situation que l'on a connue ». De plus, la mission précise que les préfets ont rencontré des difficultés à entrer en contact avec les représentants d'Adrexo, ce qui n'a pas été le cas avec La Poste.

Un ministère qui n'est pas irréprochable

Sur les conditions d'exécution du marché, « le ministère n'est pas non plus irréprochable ». Il a par exemple « modifié en pleine campagne ses instructions à la société Adrexo pour la distribution notamment dans les immeubles. » Initialement la société avait pour mission de laisser les plis en tas dans les boites aux lettres en cas d'impossibilité d'identifier les destinataires, au 25 mai la consigne change et il est demandé de rapporter ces plis au centre de distribution. « L'ensemble de l'organisation de la chaine a fait l'objet de changements en cours de route, ce qui a pu troubler la chaine de distribution. » Les organismes se seraient aussi fait surprendre par un point que le ministère n'aurait pas suffisamment anticipé, le grand nombre de quadrangulaires au deuxième tour et donc un nombre plus important de documents à imprimer, mettre sous plis et distribuer. « Tout cela montre à l'évidence que du début à la fin se sont enchainé des circonstances qui ont fait que cela ne pouvait pas fonctionner », conclut le sénateur.

La conférence de presse



1 commentaire :


Commentaire de Et...

23/07/2021 15:08:19

Ce qui est sûr c'est que les employés n'ont pas fait leur travail avec sérieux et qu'ils ne doivent plus être recrutés pour ce genre d'action. Le comble de la situation, c'est que la plupart de ceux qui ont fait la mise sous pli avec sérieux et contrôle n'ont rien reçu dans leur boîte aux lettres non plus.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ