Dimance 22 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Beaufort-en-Anjou. Une aide de 20 000 € pour l'église Notre-Dame

La Fondation du patrimoine de Maine-et-Loire et le club « Mécènes d'Aujourd'hui en Anjou » constitué de ses quinze chefs d'entreprises se sont réunis vendredi 7 juillet dernier à Beaufort en Anjou pour délivrer une aide de 20 000 euros pour la restauration de l'église Notre-Dame.

IMG


En 2020, la Fondation du patrimoine a lancé avec la municipalité une collecte de dons pour soutenir les travaux de restauration des chapelles rayonnantes 4 et 6 de l'église Notre Dame (relire notre article). Tous les trimestres, le club « Mécènes d'Aujourd'hui » se réunit pour sélectionner des projets qui font l'objet d'une collecte de dons avec la Fondation du patrimoine. Ils choisissent de soutenir un ou plusieurs projets qui sont remarquables par leur qualité architecturale et le choix des artisans en charge du chantier. En mai dernier, le club « Mécènes d'Aujourd'hui » a souhaité soutenir les travaux de l'église Notre-Dame de Beaufort-en-Anjou en accordant une subvention de 20 000€. La venue du club à Beaufort en Anjou a donc été l'occasion d'officialiser cette subvention. Jean Pierre Beaussier, le Délégué régional de la Fondation du patrimoine des Pays de la Loire a signé la convention de financement avec Claudette Turc, adjointe à la culture et au patrimoine à Beaufort-en-Anjou. Les membres du club ont ensuite pu admirer les travaux en cours dans l'église Notre-Dame.

Les chapelles rayonnantes

Les sept chapelles rayonnantes de l'église Notre-Dame, appelées aussi chapelles absidiales, sont situées sur la partie saillante, en demi-cercle, de l'édifice. Elles font face à la Place Jeanne de Laval. Aujourd'hui elles subissent d'importantes infiltrations d'eau qui impactent la structure et la solidité de l'édifice. Les toitures, charpentes, chéneaux mais également la maçonnerie sont dans un état de dégradation avancée. Le cabinet Architrav d'Angers a réalisé un diagnostic approfondi et a constaté que de simples réparations ne suffisaient plus. Une réfection complète va donc être engagée en plusieurs phases. La première tranche des travaux concerne deux des sept chapelles rayonnantes, la n°4 et la n°6 (en rose foncé sur le plan). Le coût de ces travaux s'élève à plus d'un million d'euros TTC. Le reste à charge pour la commune, subventions de l'État, de la Région et du Département déduites, est estimé à moins de 270 000 euros, montant qui varie en fonction des financements et des dons. Les fonds demandés serviront à la restauration de ces deux premières chapelles rayonnantes.

Infos pratiques :
Pour participez à la restauration de l'Église Notre-Dame de Beaufort-en-Anjou : cliquez ici.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ