Lundi 29 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Dénezé-sous-Doué. Les élus du conseil municipal ont donné leur démission

Serait-ce la fin du clochemerle à Denezé-sous-Doué ? Après un peu plus d'un an de mandat pour le moins compliqué, les élus de la commune de 482 habitants ont décidé de tous démissionner. De nouvelles élections auront donc lieu dans quelques semaines, avec peut être les mêmes joueurs.

IMG

Thierry Morisset, pour le moment toujours dans son siège de maire


Depuis le début du mandat, en mars 2020, la situation était complexe et tendue au sein du conseil municipal de Dénezé-sous-Doué. Une succession de désaccords, de démissions avait conduit à une situation sclérosée entre un conseil municipal qui souhaitait à l'unanimité la démission du maire, Thierry Morisset, y compris parmi sa liste majoritaire lors des dernières élections (relire nos articles ici, ici, ici, ici et ici). En avril dernier, cela avait même conduit à une gestion budgétaire de la commune par l'État, puisque les élus n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur le budget et ne l'avait pas voté. On imaginait donc assez mal le mandat de six années de dérouler dans ces conditions. Et ce ne sera pas le cas, puisque lors du dernier conseil municipal ce jeudi 15 juillet, l'ensemble des élus, y compris le maire, a démissionné de leurs fonctions au sein du conseil municipal. Ces démissions seront effectives à compter du 2 août prochain, laissant ainsi 15 jours à la préfecture de Maine-et-Loire pour mettre en place une commission spéciale qui aura la gestion de la commune le temps d'organiser de nouvelles élections. Celles-ci devraient se dérouler aux alentours de la mi-septembre.

Un climat de tensions

Le maire de la commune, pour encore une quinzaine de jours, Thierry Morisset revient sur cette première année de mandat. « Tout a commencé lorsque l'on est venu me chercher pour faire partie d'une liste pour les municipales de 2020. J'ai immédiatement dit oui, mais sans m'occuper plus que ça de la composition de la liste. Puis on m'a ensuite demandé si je souhaitais devenir maire, ce que j'ai également accepté. Notre liste disposant de la majorité, 6 élus sur 11, j'ai donc été élu maire. En septembre ou octobre, il y a eu la première grosse tension lors d'un conseil municipal où le premier adjoint refusait de porter le masque, alors obligatoire. Je lui avais alors demandé de quitter la séance s'il ne souhaitait pas respecter les règles. Cela avait ensuite conduit à la démission de son siège a à la désignation d'un nouveau premier adjoint. Une décision obligatoire, mais qui n'a pas plu à tout le monde. Les membres de ma liste se sont donc retrouvés en désaccord avec moi. Et c'est ainsi que, de fil en aiguille, je me suis retrouvé seul à gérer la commune. Je proposais des projets, un budget pour la commune. Mais le conseil avait décidé de tout bloquer et de dire un non systématique à toutes les délibérations. Le budget n'ayant pu être voté, c'est donc l'Etat qui en a eu la gestion, une gestion donc qui risquait d'être au strict minimum, sans investissements… Le tout dans une ambiance particulièrement tendue avec de nombreuses attaques personnelles, mensongères et des courriers adressés à la population plus que limites. J'avais d'ailleurs déposé une plainte qui est toujours en cours. »

Démission commune

Une situation qui ne pouvait donc plus être durable. Le sous-préfet de Saumur, Samuel Gesret, a donc convoqué une délégation le 30 juin dernier composée du maire et de deux conseillers. « Avoir des « non » systématiques n'était plus possible, cela ne faisait pas avancer la commune qui a pourtant bien besoin de se développer. Par ailleurs, j'avais eu le retour du budget de la chambre régionale des comptes qui avait ajouté une ligne de 100 000 euros pour les investissements. Chose qui est très rare dans ce type de cas où le budget est repris par l'État. J'avais donc la possibilité de laisser une place et un budget propre, avec des possibilités à une future municipalité. Nous avons donc pris la décision, lors de ce rendez-vous de tous démissionner pour que de nouvelles élections soient faites », explique Thierry Morisset.

C'est reparti pour un tour

Dans quinze jours, à savoir à compter du 2 août, le conseil municipal ne sera donc plus et une commission prendra le relais le temps de procéder à de nouvelles élections. Mais qui pour se présenter ? Les démissionnaires sont tout à fait en droit de se représenter. Thierry Morisset sera « très probablement » de la partie. Il ne cache pas avoir d'ores et déjà rencontré des habitants pour former cette nouvelle liste et tenter de « recomposer une majorité pour faire avancer la commune. » Face à lui, des membres de l'actuel conseil pourraient également former une autre liste. Les candidats se feront connaître très certainement dans le courant du mois d'août. C'est donc reparti pour un tour à Dénezé-sous-Doué : « En espérant que les choses évolueront et qu'une majorité pourra travailler pour le bien commun. Il y avait trop d'individualités et cela n'a jamais formé un collectif », poursuit l'édile. En attendant, il compte profiter de ces deux dernières semaines pour lancer quelques travaux qu'il estime essentiels : « La réparation de la route de Villeneuve qui présente de nombreux trous, la mise aux normes de la sécurité incendie de l'école et si possible celle de la salle des fêtes. »
A suivre...

13 commentaires :


Commentaire de C'est dire de la bêtise de certains

16/07/2021 14:46:29

Ce maire a eu entièrement raison d'exclure cet adjoint qui ne voulait pas respecter les règles sanitaires.



Commentaire de Jeje De Gage

16/07/2021 17:34:02

M. le Maire, à lire votre monologue il faudrait sortir les mouchoirs...mais Vous saviez bien que ne correspond pas complétement à la vérité...pour votre avenir, ou' cas où, il y aura dès oranges de Sicile...



Commentaire de Attention....

16/07/2021 18:18:30

On sait qu'il va se représenter et former une autre liste. Mais qui sera là pour le suivre franchement !! Cet homme est un mithomane, un beau parleur... S'il est réélu, on va droit dans le mur. La première grosse tension n'a pas été le sujet du port du masque... Mr Morisset a la mémoire courte... ou plutôt une mémoire sélective qui le place en victime. Quand il parle d'individualisme au sein du conseil, c'est lui le premier à avoir montrer la voie. Sincères félicitations à tous les conseillers qui ont résisté aussi longtemps qu'ils ont pu !



Commentaire de Pitoyable

16/07/2021 22:19:01

Jusqu'à la fin Mr le Mqire se fait passer pour la victime. Son prénom doit être Câliner non? Parce que travailler avec un manipulateur de première qui ne transmet aucune informations même à ses adjoints. Qui bloque tous les projets proposés par ses conseillers ou qui s'approprie les travaux/projets des conseillers. Qui n'accepte aucune qu'on lui propose et pleure dans les journaux parce qu'il est tout seul et fait seul le travail. Ce type est un manipulateur pervers narcissique. Alors attention a vous qui allez-vous associés avec lui pour le prochain mandat. Je vous souhaite bon courage.



Commentaire de Fouchard

17/07/2021 07:08:08

je crois rêver ! il a tous les défauts possible , ne se respecte même pas et n(a ni honte ni honneur puisqu il veut se représenter alors qu'il n'a rien fait pendant 1 an et qu'il ne connait rien même pas sa commune. la seule chose qu'il puisse faire pour le bien de tous c'est quitter Dénezé avec toutes ces bestioles



Commentaire de esmeralda

17/07/2021 08:41:42

Paroles, paroles et encore des paroles!!! Mr le maire s'approprie les idées des conseillers !!! Quand on se permet d'envoyer un imprimé aux parents d'élèves signé de l'ancien maire décédée avec son numéro de portable, quelle honte!!! Représentez vous en tout cas vous n'aurez pas ma voix calimero!!!



Commentaire de esmeralda

17/07/2021 10:44:39

Bravo aux conseillers qui n'ont rien lâché!! Denezéen attention !!avant de revoter pour ce beau parleur manipulateur, écoutez ce que les conseillers ont à dire. Personnellement il peut se représenter jamais il n'aura ma voix.



Commentaire de LA VERITE

17/07/2021 10:49:30

Oh! Le pauvre vilain petit canard boiteux! M Morisset, faut arrêter de pleurer dans les journaux et de baver sur le conseil municipal ! En 1 an, vous n'avez rien fait de concret! Quand vous parlez d'individualisme de la part du conseil municipal, c'est vous l'individualiste, le Monarque, le beau parleur et le manipulateur. La commune s'est plus que dégradée en 1 an. Vous n'allez pas vers les habitants, ni à l'école, ni aux fêtes commun.. M Morisset, SORTEZ DE VOTRE FOURMILLIERE et dégagez de votre fauteuil. Surtout, faites attention pour le prochain mandat, ce personnage est 1 affabulate



Commentaire de Thomas Beaucourt

17/07/2021 11:50:50

Comme d'habitude, les propos de M. Morisset sont truffés de mensonge. L'opposition de l'ensemble des conseillers n'est pas liée à l'épisode du port du masque. La vérité c'est que tous les conseillers sans exception se sont rendu compte, chacun leur tour, en quelques mois, que M. Morisset bloquait tout leur travail, leur mentait, et les manipulait. TOUS les conseillers sont unanimes sur les graves problèmes créés par M. Morisset, à commencer par le fait qu'il s'est payé plus ce que le conseil lui avait accordé comme indemnité.



Commentaire de Le concombre moins masqué

17/07/2021 12:33:25

« Sans m’occuper plus que ça de la composition de la liste » !!! On croit rêver. Avec autant d’inconséquence dès le départ, cela ne pouvait se terminer que dans une impasse. En tous cas, vu les commentaires, il est bien rhabillé pour l’hiver.



Commentaire de nana mouskouri

19/07/2021 19:08:05

Mr le maire en lisant votre lettre au kiosque tout est de la faute des conseillers,. Vous êtes individualiste, vous n'acceptez pas l'aide de votre conseil!!! et là miracle vous voulez faire en deux semaines ce que vous n'avez pas fait en une année !!! encore faudrait t-il que vos employés communaux ne fassent pas des poses toutes les heures!!



Commentaire de La rédaction

19/07/2021 19:26:21

Ce n'était pas une lettre mais une interview



Commentaire de Jeje De Gage @ rédaction

20/07/2021 16:39:06

...pire encore si c'était une interview...et donner la parole aux conseillers Vous n'y avez pas pensé ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ