Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Le tribunal de Saumur se transforme en tables rondes le temps d'une journée

À l'occasion de la journée nationale d'accès au droit mis en place par le ministère de la Justice, le tribunal de Saumur a organisé un événement avec des sujets précis sous forme de tables rondes entre professionnels du milieu social et juridique.

IMG


Ce mardi 25 mai a été la première journée nationale d'accès au droit pour le tribunal de Saumur. A cette occasion le tribunal judiciaire a décidé d'organiser une journée tables rondes autour de différents sujets, tels les mesures de protections des majeurs, le surendettement, la séparation du couple, les violences conjugales ou encore l'aide juridictionnelle. Ces 5 thématiques ont été choisies par le tribunal, parmi les sujets les plus courants et ceux où il y a eu des nouvelles réformes. « Nous voulions être au plus près des préoccupations justiciables », souligne Myriam de Crouy-Chanel, présidente du tribunal de Saumur. Évidemment, du fait de la crise sanitaire, l'événement initial qui était d'être ouvert au public n'a pas pu se faire. Alors l'organisation a dû être adaptée avec un mix présentiel-distanciel pour proposer cette journée aux professionnels du social, qui sont confrontés à ces sujets en échangeant avec des magistrats, gendarmes et avocats.

Une journée sous le signe du conseil

Le gros enjeu de cette journée était de conseiller au maximum ces professionnels sur toutes les démarches administratives. Mais aussi d'apprendre à simplifier les propos pour rendre cela le plus accessible possible. Tout ceci permet de répondre à une demande au niveau des problématiques qu'ils peuvent rencontrer. Cela permet d'ouvrir sur des moments d'échanges avec des points précis, comme les moyens pour résoudre un conflit entre deux personnes avec des outils telles que la médiation ou la conciliation. L'idée était aussi de mettre en avant des sites internet comme le CDAD (Conseil Départemental de l'Accès au Droit) via lequel des consultations d'avocats sont gratuites. Mais encore le site internet du tribunal ou un greffier répond aux différentes demandes. L'objectif est avant tout de faire disparaitre les idées préconçues autour de la justice, comme le rappelle Alexandra Véron, procureur du tribunal de Saumur « Avec ce type d'évènement, nous voulons restaurer l'image de la justice. » Le tribunal souhaite faire plusieurs évènements ouverts au public avec des stands ou des métiers seront représentés comme celui de notaire, greffier… Par ailleurs, un évènement autour du droit et du cinéma se déroulera début octobre, sous l'intitulé de « La Nuit Noire ».

La crise sanitaire, un facteur aggravant dans les affaires civiles

La procureure de la République, Alexandra Verron souligne que la justice a « pris du retard dans les affaires en 2020 en raison de la pandémie. Malgré tout, le tribunal de Saumur a réussi à rapidement rattraper ce retard, du fait notamment qu'il soit un tribunal de proximité. Cela n'a pas forcément été le cas de tribunaux plus importants comme Angers. » L'impact de la crise sanitaire et des divers confinements a également eu un effet sur la nature même des affaires. « Beaucoup d'affaires civiles dont le conflit entre les parties monte très vite comme pour de simples histoires de tapages nocturnes par exemple. On a eu beaucoup d'affaires familiales, de séparation », témoigne la procureure du tribunal de Saumur. Le tribunal exprime aussi une inquiétude quant à la fin des aides accordées aux entreprises. Pour le moment, il n'y a pas eu d'affaires récemment sur ce sujet, mais une fois cette période passée, quelles seront les entreprises incapables de se relever de cette crise ? Une question qui inquiète de nombreux magistrats.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ