Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saint-Lambert-des-Levées. T'CAP T'PRO : Une filière couture et un nouveau site à venir ?

L'école de production T'CAP-T'PRO, ouverte en 2019, a de nombreux projets pour l'avenir à savoir trouver un nouveau local et ouvrir une formation dans la couture de luxe.

IMG


L'école de production T'CAP-T'PRO est installée sur la commune de Saint-Lambert-des-Levées, zone Ecoparc, depuis deux ans maintenant. Elle accueille des jeunes de 15 à 18 ans pour se former aux métiers de la métallerie-soudure. Si les jeunes ressortent avec un CAP ou un Bac Pro, l'école ne suit tout de même pas le parcours classique. « Nous accueillons tous les jeunes, également ceux en décrochage scolaire. Nous avons donc adapté notre formation pour la tourner un peu plus vers du concret. Pour ce faire, les jeunes passent deux tiers de leur temps de formation en travaux pratiques sur des réalisations qui sont en fait de vraies commandes de clients. Le dernier tiers est dédié aux cours plus classiques. Cela dit, même lorsque l'on apprend Pythagore, on le fait avec des exemples concrets qu'ils peuvent rencontrer au travail. En français, on apprend aussi à rédiger une lettre de motivation, bref tout ce qui leur sera utile à l'avenir », détaille le directeur Jacky Giraudeau.

Trouver plus de clients industriels

L'école accueille actuellement 17 jeunes, 9 en première année et 8 en deuxième année. L'objectif de l'école T'CAP T'PRO est d'accueillir une cinquantaine de jeunes au moins sur cette activité de métallerie soudure. « Pour le moment, nous ne sommes pas rentables et cela ne sera qu'à partir de cet effectif que nous pourrons envisager l'être », précise le directeur. L'école recherche également de nouveaux clients : « Nous avons suffisamment de clients, mais il s'agit de particuliers. Nous sommes donc sur des commandes uniques. Nous recherchons à travailler pour des industriels, sur des petites séries notamment. Notre force est d'être réactifs et de disposer d'une équipe d'une petite vingtaine de jeunes. Il est en effet intéressant de travailler sur des objets en série dans le cadre de la formation. Nous avons pour objectif d'avoir 80% de clients industriels », ajoute-t-il.

Une formation couture et un nouveau local à venir ?

L'école occupe actuellement un bâtiment qu'elle loue à un privé, « au prix fort », selon le président Philippe de Vrégille. Lors de sa création, il avait été très difficile de trouver un lieu et il s'agissait d'un des seuls disponibles et suffisamment grands pour accueillir l'école. Elle est aujourd'hui à la recherche d'un autre local et espère dans les années à venir s'implanter ailleurs. Ce serait aussi l'occasion de trouver un lieu plus grand encore, afin de mutualiser les espaces, puisque l'école a pour projet de développer une autre formation. Celle-ci concerne la couture, notamment pour le secteur de luxe. « Nous sommes dans un territoire ou le luxe et le textile se développe grandement, avec LVMH sur Angers d'un côté, Hofica de l'autre à Doué-en-Anjou. Il y a donc des pistes importantes. Tout comme la métallerie-soudure est un secteur en tension et recrutant fortement la couture-maroquinerie est particulièrement porteuse. L'idée est de proposer des formations qui déboucheront sur un emploi », développe le président. Le président espère pouvoir ouvrir cette nouvelle formation en 2022 et d'avoir une centaine de jeunes sur ces deux formations. L'école de production avait lorgné durant un temps sur les locaux de Schneider Electric qui vient de fermer ses portes, mais l'agglo semble avoir d'autres projets pour ce site, sans en dévoiler plus pour le moment. Le président de l'agglomération avait indiqué envisager un espace pour T'CAP T'PRO au sein de la friche industrielle ALTREX (relire notre article), à suivre.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ