Lundi 29 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Edito de Michel Choupauvert : RSA, emploi. On en parle ?

Il y a des moments comme ça où je me gratte la tête et n'arrive pas à comprendre ce qui se passe à entendre les infos. Je ne parle pas des télés et de la peur qui essaient d'hypnotiser le temps de cerveau disponible, comme disait le cynique ancien PDG de TF1, Patrick Lelay. Non, je parle de la presse normale qui, entre les piqures de Covid, nous fait passer les pilules des professions qui n'arrivent pas à recruter et des files d'attente qui s'allongent dans les associations d'assistance sociale. Un paradoxe non ?

IMG


Comment ça ? Même dans des coins reculés comme le Saumurois où le taux de chômage atteint les 9%, les entreprises n'arrivent pas à recruter ? Comment ça, dans ces régions-là, des plâtriers feraient appel à de la main-d'œuvre bulgare ? Des entreprises d'insertion oublieraient l'idée de proposer du personnel aux vignerons pour les ébourgeonnages ? Comment ça ? Ces mêmes viticulteurs se battraient pour avoir le droit d'embaucher des réfugiés ? Non ?

Et pendant ce temps...

Et pendant ce temps, pourquoi les associations à caractère social n'arrivent-elles plus à fournir ? Pourquoi des salariés potentiels seraient-ils effrayés, ne serait-ce qu'à l'idée de faire un CV ? Pourquoi se feraient-elles un monde de l'entreprise ? Comment ne pas trouver de boulot alors qu'on crie à la pénurie dans de nombreux secteurs ?

Politiquement incorrect ?

Je ne sais pas si le sujet l'est totalement, mais il ne fait pas partie des débats des différentes campagnes politiques qui seraient censées se dérouler devant nous. Cela m'aurait intéressé d'entendre les différents avis sur un tel sujet. Mais non, ce n'est pas le cas. Pourquoi ? Soit on ne pose pas la question à nos hommes et femmes politiques et ils ne peuvent donc répondre. Soit, ils ont perdu le goût du débat. À moins qu'ils ne soient trop occupés en cuisine à nous préparer un nouveau menu politique ?

En écrivant ces lignes, je pense à une piste qu'avait émise Coluche : "Ce n'est pas de boulot dont les gens ont besoin, mais de pognon".

Michel Choupauvert

11 commentaires :


Commentaire de Oui mais...

15/05/2021 18:53:13

Pas de pognon sans boulot serait plus adéquat. Coluche avait tort ou bien c'était ironique.



Commentaire de don quichotte

16/05/2021 06:57:13

des yaourts au gout bulgare avant 1990 , et des plombiers polonais après 1992. après deux guerres mondiales , il fallait travailler pour gagné sa croupe . ( vieux dicton) .



Commentaire de Michel Colucci

16/05/2021 10:04:00

le problème en france c que l'on donne le smic a ceux qui travail et la mème chose a ceux qui ne travail pas pour la majorité le choix est vite fait . Nos candidats au conseil départemental n'en parle pas c pourtant 62 pour cent du budget départemental qui va a l'aide sociale mais ont aime mieux parler de projets structurants rocade 2x2 voies pont qui représente 9 pour cent du budget



Commentaire de Retraité

16/05/2021 15:24:31

Pourquoi travailler ?? Alors qu'a rien faire avec 2 marmots vous avez (voir plus ) la même chose que celui qui travaille !!!!! Allez comprendre ? Quand est-ce qu'un gouvernement "intelligent " comprendra que ceux qui bossent sont ceux qui font vivrent les FAINÉANTS , les ASSISTÉS, et les PROFITEURS, et puis foutons dehors les bons a rien dans les entreprises et embauchons des gens qui veulent travailler.



Commentaire de Xenopus

16/05/2021 17:55:30

Il suffirait surement de payer dignement les travailleurs pour en trouver ! Etre embauché en tant que saisonnier (pas de prime de précarité contrairement aux CDD) au SMIC dans la restauration (sachant que les les repas constitués des restes de la veille sont imposés par l'URSAFF) pour travailler généralement dans des conditions de merde n'est en rien une sinécure ! Quand les restaurateurs paieront dignement le personnel et que la clientèle arrêtera de réclamer des remises peut-être que les choses iront un peu mieux



Commentaire de Jean

16/05/2021 19:24:52

Une des raisons de la difficulté à trouver de la main-d\'œuvre est le niveau élevé de l\'indemnisation du chômage partiel :Il a concerné beaucoup de salariés pendant ces derniers mois (au niveau SMIC, le salaire est maintenu )...alors pourquoi travailler ? !



Commentaire de Francis Prior

17/05/2021 11:27:40

Oui c'est cela M Choupauvert, ce n'est pas correct de s'étonner de ce paradoxe. Par mon métier je parcours la France et je vois partout sur le bord des routes des panneaux pour recruter des salariés. Sur le bord des routes comme une pub...J'entends des gens vitupérer contre les immigrés mais les personnels d'entretien sont tous d'origine africaines (ce doit être la mafia qui les place là pour les exploiter...) dans les travaux publics idem. Sont ce les salaires trop faibles? pas vraiment beaucoup de métiers manuels débutent plus haut qu'un fonctionnaire de catégorie A .



Commentaire de Vent du nord

17/05/2021 14:01:24

Je suis très content de découvrir un sujet très intéressant dans le kiosque et à la fois complètement d'accord avec vous pour ces réflexions qui méritent absolument d'être debatues dans cette période préélectorale (peut être la peur de froisser certains électeurs trop bien pensant !) En tout les cas Coluche avait bien raison. Le manque d'énergie a vouloir travailler est sans aucun doute pour moi favoriser par le manque de différence entre les revenus du smic, la plupart des petits salaires et beaucoup de personnes aidés par nos prot. sociales. Remèdes Rehausse bas salaires adapter aide



Commentaire de Francis Prior

17/05/2021 17:21:15

Les bas salaires jusqu'à  1,6 fois le SMIC sont désormais complétés par la prime d'activité qui elle n'est versée que si l'on travaille. Cela a été mis en place pour encourager au travail. Diminuer les minima sociaux n'est pas possible car ils sont déjà  pas trà¨s élevés augmenter le SMIC pas trop possible car ces emplois indispensables ne créent pas par eux mêmes beaucoup de valeur ajoutée alors on a choisi la prime d'activité pour ne pas défavoriser les entreprises françaises dans la concurrence.



Commentaire de Gédéon

19/05/2021 06:29:11

Merci au Kiosque de nous proposer cette tribune. C'est en effet un vrai sujet d'actualité qui mérite certainement l'ouverture d'un grand débat. Mais voilà quel Politique courageux (se) osera l'ouvrir ? Les invectives, les comparaisons avec telle ou telle profession, de même que celles entre Partis ne suffiront plus.



Commentaire de Citoyen

24/05/2021 11:40:08

La société est vraiment malade. On montre du doigt ceux qui sont aidés et que l'on traite de profiteur (il y a en a) mais on trouve normal que certains s'enrichissent sur le dos des autres et profitent du système bien plus encore. Ex: on a laissé s'envoler la valeur de l'immobilier ce qui amène des travailleurs à loger dans leur voiture et quitter les villes... lourdes conséquences sur la qualité de vie l'environnement…C'est normal ? Qui est méritant ? Qu'est-ce qui est juste ? Quelle est la vraie priorité pour que chacun puisse VIVRE aujourd'hui. Et demain ? A l'action citoyens !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ